Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/09/2010

LOBBYS PRO-ISRAELIENS EN EUROPE - 1

 

1 - LES AMIS EUROPEENS D’ISRAEL – EUROPEAN FRIENDS OF ISRAEL

 

Le lobby Les Amis Européens d’Israël (AEI), plus connu sous son nom anglophone d’European Friends of Israel (EFI) a vu le jour en septembre 2006 à Bruxelles. Des centaines de politiciens européens et israéliens et de membres du Parlement européen l’ont porté en grande pompe sur les fonts baptismaux lors d’un prestigieux gala.

 

Son objectif avoué est de «  renforcer la compréhension mutuelle et les relations entre l’Europe et Israël dans un esprit de dialogue et d’ouverture. » En réalité, son activité consiste à suivre de près les activités des instances européennes afin de veiller à ce qu’elles soient conformes aux intérêts israéliens. Et surtout d’agir en amont afin que ces mêmes instances prennent les « bonnes » décisions en la matière.

 

Depuis sa création il y a quatre ans, on ne peut pas reprocher à l’AEI d’avoir chômé. Il a même manifesté une activité débordante. Aux frais de qui ? Mystère … mais j’ai bien une petite idée …

 

Rien qu’en 2007, l’organisation a conduit trois missions à haut niveau dans des Etats membres: Portugal en janvier, Espagne en février, Malte en mai. Histoire de réseauter au maximum et de susciter la création de groupes nationaux de parlementaires eux aussi « amis d’Israël ». Car en fait, l’idée a vite débordé du cadre strict du Parlement européen pour viser les parlements nationaux qui ne seraient pas encore suffisamment « amis d’Israël ». En mai de la même année, l’AEI a emmené ses ouailles en terre promise : 16 parlementaires européens de 11 pays membres ont pu rencontrer tous les dirigeants israéliens qu’ils ont voulu et se faire une idée parfaitement objective de la situation.

Sans parler des conférences, notamment une en mars 2007 appelant sans surprise aux « Sanctions économiques contre l’Iran ».

 

C’était un bon début mais en 2008, pour le 60e anniversaire de l’Etat d’Israël, l’AEI s’est surpassé, organisant différentes activités au Parlement européen : colloques, expositions, etc. Une activité qui a culminé les 6 et 7 novembre 2008, avec l’organisation d’une grande conférence réunissant des centaines de parlementaires de 42 pays européens et d’Israël. Ceci afin d’intensifier les relations entre l’UE et Israël et les faire passer à la vitesse supérieure.

 

L’AEI organise également chaque année un pèlerinage des parlementaires européens à Auschwitz le jour anniversaire de la libération du camp, fin janvier. Très important, ce pèlerinage, pour garder tout ce petit monde dans le droit chemin.

 

Cette année, le CRIF titrait d’ailleurs sans ambiguité : « Le CRIF et les Amis européens d’Israël : pour que l’Europe se souvienne d’Auschwitz. »

 

Oui, car les deux organisations avaient fait le voyage ensemble. On pouvait lire dans la newsletter du CRIF :

« Les Amis Européens d’Israël (European Friends of Israel ou EFI) et le Conseil Représentatif des Institutions Juives de France (CRIF), ont organisé, les 26 et 27 janvier 2010, leur 3e mission annuelle à Auschwitz à l’occasion du 65ième anniversaire de la libération des camps de concentration et d’extermination.

 

Sous la bannière d’une « Europe unie dans la lutte contre le racisme, la xénophobie et l’antisémitisme », plus de deux cent cinquante participants, dont une centaine de parlementaires et d’eurodéputés représentants trente-trois pays, ont participé à ce voyage de la mémoire dédié aux millions de victimes de la barbarie nazie.

 

Venus des quatre coins de l’Europe et d’Israël se recueillir sur les décombres de l’un des plus grands crimes de toute l’histoire de l’humanité, les parlementaires entendaient manifester leur fidélité au devoir de mémoire à l’heure où les témoins disparaissent peu à peu et où les discours de haine et de négation du génocide juif se propagent jusqu’au sommet de certains Etats.

 

Placé sous la houlette du Président d’EFI, l’eurodéputé suédois Gunnar Hökmark et du Président du CRIF, Richard Prasquier, ce voyage a débuté dans la matinée du 26 janvier par la visite de la vieille ville de Cracovie et de son ancien quartier juif de Kazimierz. (…)

 

Parmi ses principaux intervenants, l’on comptait de nombreux Présidents et Vice-présidents de parlements nationaux, dont Petra Pau (Allemagne), Jorge Fernandez Diaz (Espagne), Alexander Torshin (Russie), Per Westerberg (Suède), Rodoula Zissi (Grèce), Lászlo Mandur (Hongrie), Tsetska Tsacheva (Bulgarie),  Yuli Tamir (Israël)…

(…)  

La délégation française ne fut pas en reste. Le sénateur Simon Sutour (PS), actuel Vice-président de la commission des affaires européennes du Sénat a pris la parole lors d’un discours sans faux semblants. Le Sénateur du Gard a rappelé que « l’assassinat de plus de 6 millions de Juifs a été l’aboutissement de la négation des valeurs fondatrices de l’humanisme occidental » et qu’il était impératif de « … rappeler à l’Humanité l’impérieuse nécessité de rester vigilante et intransigeante face à la résurgence de l’antisémitisme et de toutes les formes de racisme ». Tout en tenant à préciser que « l’ami de l’Etat d’Israël qu’il est n’est pas toujours en accord avec la politique de son gouvernement », il a également dénoncé «… le retournement contre les Juifs de l’accusation de racisme et la  nazification du sionisme et de l’Etat d’Israël » qui constitue selon lui « …l’un des thèmes majeurs de la nouvelle haine anti-juive ».

 

Ce voyage de la mémoire fut une protestation silencieuse contre l’oubli. Il a permis aux leaders européens de mesurer combien il était difficile, voire impossible, de concevoir rationnellement l’anéantissement programmé de tout un peuple. Il leur a également donné l’occasion de réfléchir aux nouvelles formes de haines racistes et antisémites. Plus que jamais, ils se sont engagés à combattre ces fléaux en leur opposant la promotion du dialogue, de la tolérance, du débat d’idées et la connaissance de l’Histoire. Ils entendaient également réaffirmer leur amitié pour l’Etat d’Israël dont la vocation fut de redonner aux Juifs, parmi lesquels un grand nombre de rescapés de …. » Etc, etc.

 

Au hasard de ce texte, on apprend qu’un certain Gunnar Hökmark préside cette officine. Il s’agit d’un eurodéputé suédois du Parti modéré, qui préside aussi l’association d’amitié Israël-Suède. Et qui est aussi co-président de l’Institut européen des entreprises, ce qui peut toujours servir.

 

A part ça, difficile de savoir qui est membre de l’AEI. Curieusement, ces gens-là n’ont pas l’air d’avoir un site internet. J’en ai bien trouvé un, mais concernant Friends of Israel Initiative, qui me semble un cousin, mais n’est pas exactement la même chose. Ils n’ont pas l’air de rechercher la publicité. Sans doute préfèrent-ils opérer dans la coulisse, c’est plus efficace. Et puis, le contexte de l’opinion publique européenne n’est pas follement favorable en ce moment. Alors, attendons des jours meilleurs, doivent-ils se dire … et restons bien à l’abri de nos murailles bruxelloises si protectrices. Pour le moment.

 

Commentaires

Je suis né le 11 octobre 1974 a bogotá (colombie) ou mon père était prof de math physique chimie au lycée pasteur ma mère menait des activités plus discrète.il fut aussi prof au vietnam et en côte d ivoire ou j ai passé mon enfance.j habite perpignan ou j aide la communauté turque ce qui me permet de la surveiller.j ai fait un bac b (écomie) puis des études de drt.je parle anglais russe ce qui est amusant pour un bogotano et un peu l espagnol et le turc.j ai des origines askhénazes de part ma mère.je suis israelophile et amèricanophile convaincu.je fais tout pous aider israel dans la mesure de mes possibilités.en ce moment je prend des cours d anglais chez les mormons c est gratuit autant en profiter.je serai honoré de rejoindre un groupe de soutien à israël voici mes coordonnées jean loup Defaux(ma mère s appelle Rose) 6 rue de la république bp 655 66006 perpignan cédex tel 0468518413 0633745191ja

Écrit par : Defaux jean loup | 01/06/2011

Israleophile et américanophile j aimerai rentrer en contact avec vous mes coordonnées jean l Defaux 6 rue de la république 66 006 perpignan cédex tel 0633745191 0468518413

Écrit par : Defaux jean loup | 01/06/2011

je vous félicite. c'est très bien de vouloir soutenir Israël qui a l'air d'en avoir bien besoin en ce moment. j'espère que plein de gens comme vous souhaiteront intégrer des groupes de soutien, ça les aidera bien.
ceci dit, je ne vois pas très bien en quoi ça me concerne. mais cherchez bien sur internet, vous trouverez.

Écrit par : anne kling | 01/06/2011

Combien ce témoignage est émouvant ! À l'intention de notre candide Bogotano, voici une adresse où il pourra manifester tout son appui à un membre très en vue de sa petite communauté si opprimée, lequel est actuellement en butte au pire antisémitisme, qui plus est dans le pays le plus réputé au monde pour haïr et pourchasser les Juifs :

http://israel-europe.over-blog.com/article-facebook---dsk-soutien-petition-pour-le-soutenir-74396195.html

Il tiendra d'autant plus à soutenir ce grand Français (de raison et Juif de coeur) que l'intéressé a un jour déclaré, deux points, ouvrez les guillemets :

« Je considère que tout Juif de la diaspora et de France doit apporter son aide à Israël. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il est important que les Juifs prennent des responsabilités politiques. En somme, dans mes fonctions et dans ma vie de tous les jours, à travers l’ensemble de mes actions, j’essaie d’apporter ma modeste pierre à la construction d’Israël. »

Et il y en a encore qui prétendent que le lobby juif n'existe pas !...

Écrit par : Martial | 01/06/2011

Les commentaires sont fermés.