Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/09/2010

Le ministre « tient à rappeler que cette suspension n’est pas une sanction »

Nous n’en avions jamais douté. Dans l’affaire de l’enseignante suspendue pour avoir quelque peu abusé de la shoah, vous ne serez pas étonnés d’apprendre que le porte-parole du gouvernement, par ailleurs ministre de l’Education nationale, Luc Chatel, avant même que le fond de l’affaire ne soit jugé, s’est empressé de désavouer les inspecteurs de l’IGEN ainsi que le recteur de l’académie de Nancy-Metz. En voilà un qui ne risque pas d’avoir de l’avancement prochainement …

 

"Luc Chatel: ‘Maladresse inacceptable’ de passages du rapport sur l'enseignante suspendue à Nancy

 

PARIS (AFP)---Le ministre de l'Education nationale, Luc Chatel, "a trouvé particulièrement inappropriés certains passages" du pré-rapport de l'Inspection générale de l'Education nationale (Igen) sur l'enseignante de Nancy suspendue "qui relèvent d'une maladresse inacceptable".   

 

Catherine Pederzoli, 58 ans, de confession juive, a été suspendue quatre mois par le recteur de l'académie de Nancy-Metz après un rapport lui reprochant notamment de privilégier le terme "Shoah" à celui plus neutre de "génocide" et d'avoir consacré trop de temps à l'organisation de visites à d'anciens camps de concentration.   

 

Le tribunal administratif de Nancy a rejeté jeudi après-midi "pour défaut d'urgence" le référé déposé par le professeur.   

Dans un communiqué publié jeudi soir par son ministère, M. Chatel souligne que la décision de suspension a été prise par le recteur de l'académie de Nancy-Metz sur la base d'un pré-rapport de l'Igen "à la suite de dysfonctionnements graves au sein de l'établissement".    

 

"En aucun cas", assure le ministre de l'Education également porte-parole du gouvernement, "cette décision n'a été prise sur le fondement de l'appartenance religieuse ou des convictions de l'enseignante".    

Le ministre "tient à rappeler que cette suspension, qui n'est pas une sanction, ne préjuge pas des suites qui seront données aux conclusions du rapport final de l'Igen" et a demandé que celui-ci lui soit remis "dans les dix jours et qu'il traite aussi de la situation de l'établissement".   

 

Pour autant, M. Chatel "a trouvé particulièrement inappropriés certains passages du pré-rapport de l'Igen, qui relèvent d'une maladresse inacceptable et qui ont pu prêter à des interprétations erronées".   

Il s'en est entretenu, ajoute le communiqué, avec le doyen de l'Igen et lui a demandé "d'être particulièrement vigilant à l'avenir, conformément à la tradition d'objectivité, de laïcité et de respect qui est celle de l'inspection générale de l'Éducation nationale".
   

Enfin, le ministre rappelle que "l'histoire de la Shoah est enseignée à tous les niveaux et à tous les élèves, à l'école, au collège et au lycée. Les déplacements sur les lieux de la Shoah, tels ceux organisés par le lycée Loritz, font partie du projet pédagogique de nombreux établissements sur l'ensemble du territoire et sont soutenus par le ministère de l'Éducation nationale et l'ensemble des acteurs de la communauté éducative".
 

On a appris par ailleurs que la requête en référé de l'enseignante a été rejetée par le tribunal administratif de Nancy, pour "défaut d'urgence", a-t-on appris jeudi de son avocate.   

"Comme elle reçoit toujours son traitement durant sa suspension, le tribunal a estimé qu'il n'y avait pas d'urgence, mais le fond n'a pas été abordé par les juges : il le sera ultérieurement", a indiqué à l'AFP Me Christine Tadic, l'avocate de l'enseignante."
  

Commentaires

Monsieur Luc Chatel pourra donc continuer de se rendre chaque année au dîner du CRIF, auquel il restera invité (ouf !). En outre, il faut espérer que Monsieur Luc Chatel usera de toute son influence ministérielle pour maintenir l'enseignement de l'Histoire. Je veux parler de celui du géno... (pardon) de la SHOAH, bien entendu, le seul qui vaille, le seul qu'il importe de maintenir jusqu'à la fin des temps (et au-delà si possible), avec pèlerinages organisés à la clé. À cet enseignement, j'en ajouterais trois autres : ceux de la SHOAH, de la SHOAH et de la SHOAH. Pour faire enfin bonne mesure.

Écrit par : Martial | 08/09/2010

Luc CHATEL prépare sans doute sa reconversion (non, je n'ai pas parlé de conversion !!!!).

Evelyne THOMAS animait l'émission télévisée "C'est mon choix ".

Notre Luc, aux airs de nain Simplet, va coprésenter avec Catherine PEDERZOLI une super géniale nouvelle émission : "C'est ma Shoah".

C'est une émission qui sera basée sur des exercices répétitifs d'entraînement de la mémoire, pour éviter la maladie d'Alshoaheimer !!!

Écrit par : ELSASSLAND | 08/09/2010

Avec pélerinages organisés et OBLIGATOIRES enfin quoi ça tombe sous le sens...

Écrit par : jewdocha | 09/09/2010

Les commentaires sont fermés.