Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/08/2010

PENDANT QU’ON PALABRE SUR LES ROMS ….

… on ne fait pas de sentiment du côté de la « démocratie phare » du Proche-Orient. Mais silence radio à la LICRA, au CRIF et chez leurs petits copains. Pas d’idiot de service à l’horizon pour rendre sa légion d’honneur ou sa médaille du mérite ?

 

« Peres s'oppose aux expulsions d'enfants

Shimon Peres défend les enfants de clandestins. Le président est venu ajouter sa voix à celle de tous les opposants de la récente décision gouvernementale d'expulser 400 enfants d'immigrés illégaux.

 

Il a pris la parole lors d'une session d'ouverture de LEAD - programme de "développement de leadership" qui agit en Israël depuis 1999. Peres estime qu'il est inconcevable d'expulser 400 enfants nés en Israël, qui parlent couramment l'hébreu et vivent comme des Israéliens. Plus encore, leur départ forcé causerait beaucoup de tort à Israël ainsi qu'aux familles concernées, selon Peres.

 

Tout en se disant favorable à la formulation d'une politique complète et sérieuse en matière d'immigration, le président reste opposé aux "mesures draconiennes", telles que celle prise par le gouvernement le mois dernier. Pour lui, les enfants doivent rester en Israël.

 

De nombreuses organisations œuvrant au nom des enfants sur le point d'être expulsés ont salué les commentaires de Shimon Peres. L'enthousiasme n'est cependant pas de mise, étant donné que, selon la législation israélienne, le président n'a pas l'autorité de renverser une décision du gouvernement. »

 

 

 

Source : http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1282804775885&a...

 

Les commentaires sont fermés.