Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/07/2010

« Un juif-sioniste-israélien paie les traveaux pour une mosquée française »

Bon, j’ai autre chose à faire, mais je ne résiste pas au plaisir de vous transmettre l’info suivante, envoyée par un correspondant que je remercie. Ce n’est pas une blague, et on n’est pas le 1er avril, que je sache. Vous ferez les commentaires vous-mêmes, je vous fais confiance. Si vous allez sur le site en question (celui-là même qui tenait les pires propos orduriers sur ma personne), vous lirez les commentaires à la suite de l’article. Assez amusants dans leur genre. Harush semble un grand incompris. (J’ai laissé les fôtes en l’état, tant pis pour eux).

D’ailleurs, cet article complète très utilement celui d’hier et devrait contribuer à dessiller encore quelques yeux obstinément clos …

« L’homme d’affaire juif-sioniste Robert Harush, qui a grandi à Ashkelon est en train de dépenser une partie de sa fortune personnelle à la rénovation d’une mosquée à Montereau. Son but: promouvoir la co-existance.

Voilà un bienfaiteur peu probable. Un résident d’Ashkelon, considéré comme un “ultra-sioniste” par ses voisins, qui a fait fortune dans le secteur immobilier européen a décidé de payer pour la rénovation complète d’une mosquée en France et la construction d’une extension pour cette dernière.

Père de quatre enfants, Robert Harush, 58 ans, a grandi dans le rêve sioniste des pionniers d’Israël. Il a terminé son service militaire après avoir écrasé plusieurs armées arabes et a tenté sa chance dans le secteur de l’immobilier en Europe. Son succès lui a valu la construction et la gestion de nombreux hôtels et bâtiments, et on estime a fortune personnelle à plusieurs centaines de millions de shekels (1€ a peu près égale à 5 shekel).

Malgré son succès Robert Harush n’a pas oublié sa ville natale et le désert qu’était Ashkelon dans les années 50. Il a donc investi des sommes considérables dans l’économie locale. Au cours des 10 dernières années, il partageait énormément son temps entre la France et Israël.

Mais pendant l’opération Plomb Durci, alors que sa ville était bombardée de missiles en provenance de Gaza, Harush et sa famille son restée en Israël. Par patriotisme. Parce que partir cela signifierait donner victoire aux terroristes de Gaza. Il est même resté quand un missile est tombé à une centaine de mètre de chez lui.

Et comme beaucoup d’israéliens, il n’a été nourri à la haine et jamais “être arabe” à voulu dire “être un ennemi”. C’est une histoire d’éducation que les ennemis d’Israël ont pourtant du mal à intégrer.

Dernièrement, il a été approché par le maire de Montereau, une ville de banlieue parisienne. Il est difficile pour les musulmans de France de financer leur grande mosquée alors, on demande aux bonnes âmes. «Je me suis dit” voici une occasion de rassembler les gens »et j’ai décidé de faire don de l’argent nécessaire”, a déclaré Harush. «Les gens étaient abasourdis. Que vient faire un homme juif-sioniste et israélien dans la rénovation d’une mosquée? La réponse est simple: je suis malade et fatigué de la haine. Une voix saine doit émerger.”

Harush a expliqué avoir accepter le financement de ce lieu de culte musulman afin de promouvoir la co-existence. “Ce n’est pas une entreprise à bas prix et j’y met tout mon coeur.”

Les dirigeants de la communauté musulmane ont remercié vivement Harush pour ce qu’il fait.

L’an passé à Ashkelon, Harush avait financé une synagogue à la mémoire de son père et il travaille actuellement à mettre en place un mikvé (bain rituel juif) dans cette même ville. «Je ne suis moi-même pas une personne religieuse, mais je pense que, en l’absence d’hommes politiques respectables, c’est aux hommes d’affaires de rassembler juifs, arabes laïcs et religieux”.

Il paraît que le Vatican s’apprête à demander la construction d’une Cathédrale…

Source : http://jssnews.com/2010/07/06/un-juif-sioniste-israelien-paye-les-traveaux-pour-une-mosquee-francaise/

Commentaires

"Les dirigeants de la communauté musulmane ont remercié vivement Harush pour ce qu’il fait".

ça, c'est le flou artistique ! "Dirigeants" !, "dirigeants" ! mon oeil ! (et je reste poli !) . Comme disait si justement Edouard Nabe : " c'est des collaBEURS ! Des cocus du Coran qui ne savent dire que - oui,monsieur !- merci, monsieur !

Pendant ce temps là, en Palestine occupée, à Jérusalem, les taupes du Talmud creusent en sourdine leurs galeries sous les fondations de la mosquée El-Aqsa, au risque de la voir s'effondrer !

Écrit par : Salim | 08/07/2010

C'est sur des faits tels que ceux là,que l'on constate que ce sont les juifs/talmudistes qui ont fait venir et soutiennent les maghrébins et les noirs contre les Français de souche.

Écrit par : olbodala | 08/07/2010

Il suffit de considérer la liste de tous les fondateurs, bienfaiteurs, dirigeants des organisations et des partis politiques qui font la promotion de l'immigration et de l'islamisation de la socité, pour se rendre compte que les centaines de noms sont presque que tous des Juifs, ou plutôt des gens qui se revendiquent de race juive sans pratiquer de religion.

Ligue communiste révolutionnaire (Krivine), Touche pas à mon pote (Julien Dray), MRAP, LICRA, Réseau éducation sans frontière, les Verts, la faction immigrationniste du PS, Ligue des Droits de l'homme.

Même observation pour les personnalités politiques comme Badinter, Kouchner, Simone Veil, Lipietz,.. qui, sous le prétexte de se défendre contre le racisme et la discrimination, interdisent toute expression d'une opinion critiquant l'immigration de masse et favorisent l'islamisation de la société.

Écrit par : Le défenseur de Claude Lévi-Strauss | 09/07/2010

Il ne faut pas oublier le blog fdesouche.com qui prétend défendre les desouches mais qui est totalement sous influence sioniste : censure immédiat de ce qui peut mettre en cause Israël !

Écrit par : coulisdepeche | 09/08/2010

Hier soir, de colère, J'ai failli défenestrer mon téléviseur. À l'émission "C dans l'Air", qui traitait de l'insécurité (le "marronnier" du moment), Alain Bauer - ancien Grand Maître et toujours membre du Grand-Orient DIT "de France" - a déclaré en substance que si l'on avait à se plaindre du regroupement familial et de l'ouverture des frontières de la France, il fallait le faire auprès de la classe politique hexagonale, qui avait décidé dudit regroupement dans les années soixante-dix, sous le couple calamiteux Giscard -Chirac, ainsi que de ladite ouverture sous le désastreux Mitterrand. Les autres invités étant évidemment triés sur le volet du politiquement correct, personne n'a eu l'idée, ni surtout le courage de lui rétorquer que son obédience était connue pour avoir TOUJOURS préconisé la dilution des nations par tous les moyens, y compris l'invasion-colonisation de remplacement. Le bonhomme fait actuellement son beurre dans la "sécurité", ce qui ne manque pas de sel lorsqu'on songe que ses amis francs-macs et lui-même - dont beaucoup sont juifs - n'ont cessé de faire travailler leur immigrationisme forcené contre la nation française et continuent à le faire avec une remarquable pertinacité. En somme, il a puissamment contribué à créer une situation dont le remède est aujourd'hui censé passer par ses services éclairés... Encore douze balles dans la peau qui se perdent !

Écrit par : Martial | 11/08/2010

Les commentaires sont fermés.