Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/05/2010

MERCI LOTHAIRE. ET AU REVOIR

J’ai reçu coup sur coup les deux messages suivants, qui émanent de la même personne :

 

« Oui, personne ne fera un fromage du fait que vous ayez foncé tête baissée à l'idée de vous payer un Identitaire qui n'en est finalement pas un, sur des propos qui n'engageaient que lui malgré votre refus de l'admettre ...

Personne ne s'attendait à ce que vous reconnaissiez vos erreurs qui s'accumulent rapidement à propos d'un non-événement mais un peu plus de retenue aurait pourtant été bienvenue de votre part.

Au lieu de cela, nous aurons droit à vos justifications assez spécieuses sur ce qui vous aura amené à vous situer sur la même ligne sentimentale que le "projet juif" de Boris Le Lay ...

Peu importe, nous aurons tout de même le plaisir de continuer à vous lire en des domaines que vous maîtrisez mieux que l'analyse politique en milieu radical.

Après tout, vous ne présidez pas un parti à prétention électorale et nationale. Ainsi, nul ne pourra vous reprocher ce manque de discernement puisqu'il ne portera pas à conséquence.

Bien cordialement. »

 

« Oups. je n'avais pas lu que le commentaire n'était pas de vous mais d'un anonyme de T&P.

Désolé pour la mise en cause (bien que vous l'ayez apparemment censurée, à moins que mon e-mail mal inscrit ne l'ait envoyé quelque part vers les limbes du virtuel). Ne tenez donc pas compte de mes quelques reproches  qui n'avaient PRESQUE pas lieu d'être ... »

 

 

Soit dit en passant, l’ « anonyme de T&P », c’est Pierre Vial.

 

Il est bon de temps en temps de faire une pause. Je crois que ce moment est arrivé pour moi. Les insultes des ennemis me font moins d’effet que les critiques de gens qui ne sont pas a priori des ennemis.

Je vais enfin achever la rédaction d’un bouquin qui traîne depuis quelques mois et je reviendrai (sans doute) lorsque ce sera fait.

 

A bientôt.

 

 

21:40 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (6)

Commentaires

Permettez moi de penser qu'être insulté, ou critiqué par un adversaire ou un ennemi (quelle différence?), est "une satisfaction de fin gourmet". "Les gens qui ne sont pas a priori des ennemis" sont plus redoutables que ceux qui n'avancent pas masqués.

Écrit par : Robert Spieler | 21/05/2010

Comme vous venez d'en faire à nouveau l'expérience, on n'est trahi que par ceux dont on aurait pu croire qu'ils ne sont pas à priori hostiles.
Votre blog est précieux car à l'instar de quelques rares autres il permet un décrassage intellectuel salutaire et très apprécié, même si vos lecteurs les plus fidèles ne sont pas forcément les plus bavards. Aussi votre interruption qui, je l'espère, sera brève, me désole et pas seulement moi, certainement. Mais si nous avons le plaisir d'un troisième livre, ça compensera.
Votre "ras-le-bol" est compréhensible: les "nationaux, identitaires," etc, ou prétendus tels restent fidèles aux traditions gauloises et pratiquent l'échange d'anathèmes et de trahisons avec virtuosité;(au fond César n'a pas eu grand mérite à conquérir la Gaule car les Gaulois l'ont bien aidé). Les mêmes qui vous critiquent seraient tout flambards d'avoir les honneurs du "Monde" ou de "Libé". Cette curieuse mentalité suicidaire sévit depuis longtemps au Front National et je constate avec regret que certains idenditaires souffrent du même complexe. Que le diable emporte ces pédaleurs dans la choucroute.
Quant à vous, madame Kling, recevez l'expression de mes sentiments les plus cordiaux et l'espoir que votre blog reviendra bientôt.

Écrit par : riri | 21/05/2010

Votre blog est très bien documenté mais je le qualifierais surtout de courageux. Des blogs comme le votre sont absolument indispensables pour se reinformer et le votre est un des meilleurs du genre.
Par exemple, la description des massacres commis par l'armée israélienne en 1948 n'a guère inspiré de commentaires aux habituels donneurs de leçons. Plus je lis les blogs, plus je m'aperçois que l'information officielle n'est plus qu'une vaste farce.
J'ai ainsi pu constater, à mon humble niveau, que l'oeuvre de propagande et de réecriture de l'histoire que vous mentioniez dans un post récent est tout à fait exacte.
Récemment, j'ai remplacé un prof d'histoire dans une école publique de 5éeme à 3éme (middle school) américaine. Le livre d'histoire utilisé pour expliquer la révolution américaine aux enfants issus de minorités (English Second Language) est effarant de propagande la plus grossiére. Sur la bataille de Yorktown, qui a scellé le destin de la future république US, il n'y a rien sur le role de la France, à part un vague 'la France et d'autres nations ont aidé l'amérique'. Rochambeau, De-Grasse et meme le pourtant ultra connu Marquis de Lafayette ne sont meme pas cités. Je n'en croyais pas mes yeux pour Lafayette et J'ai donc été vérifier dans le glossaire du livre. Non, Lafayette n'y est pas! Il faut savoir qu'à Yorktown, le role combiné des forces navales (De Grasse) et terrestres françaises (Rochambeau et Lafayette) a été central, pivotal, décisif. Le Gnl Washington n'aurait meme pas essayé d'attaquer sans les français. Par contre, de longs paragraphes sont consacrés d'une part au role du financier Haym Solomon, et d'autre part au role 'crucial' de 5000 combattants africains américains dans les batailles 'importantes' de la révolution. De par l'importance des paragraphes consacrés, n'importe quel enfant en concluera que ce sont ces deux derniers éléments qui ont eu un role central, et non pas les français, ce qui justifiera a posteriori dans l' esprit des éléves la légitimité des lobby concernés dans l'amérique actuelle.
Le livre en question est "America's Story'' de Vivian Bernstein, édité par Steck Vaughn.
On lira quand meme page 47 un très vague et très court ' French soldiers came to America et fought against the British'. That's it, that's all et mon post serait trop long si je recopiais le texte sur Haym Solomon.

Et maintenant, la farce ultime: dans une autre classe d'histoire, sur le sujet de WWII de l'Holocauste, je retrouve la figure de Haym Solomon dans un imprimé de classe (avec un dessin de lui portant kippa et avec un nez passablement en trompette, alors que le portrait plus crédible sur wikipédia le montre avec un nez 'classique' et pas de kippa). Je demande à la prof pourquoi elle inclut Haym Solomon dans une affaire postérieure de 2 siécles, elle me répond 'qu'elle sentait qu'elle devait le faire' (I feel I have to do it). Hopla !

Écrit par : Winomadus | 21/05/2010

Je suis un très modeste lecteur de votre blog. Je souhaite que votre absence soit de courte durée. Vous allez me, nous manquer très sérieusement mais bon reste l'espoir de votre prompt retour. Pour ce qui concerne les insultes de vos ennemis, vous devriez vous en réjouir, c'est bien la preuve que l'existence de votre blog les dérange très sérieusement. et puis hein : les chiens aboient, la caravane passe...Très cordialement, bravo et courage.

Écrit par : jewdocha | 21/05/2010

j' ose espérer que vous n' avez pas cédé a des pressions sionardes comme le web 's'en fait le véhicule depuis ce matin a propos de la fermeture de votre blog

Écrit par : Koulougli | 21/05/2010

Chère Anne,

Comme disait mon père, "c'est en première ligne que les balles et les obus tombent le plus dru". C'est aussi en première ligne qu'on trouve évidemment les meilleurs combattants. Et vous faites, à l'évidence, partie de ceux-ci.

Mais je vous sais trop intelligente et trop fine pour accorder une quelconque importance à toutes ces critiques et insultes, dont la seule place est sur le tas de fumier, devant la ferme.

Votre blog est une de ces "fenêtres de liberté", hélas très (trop) rares, dans ce monde des médias qui diffusent à la fois la désinformation massive et la culture de l'insignifiance.

Je vous dis à bientôt et j'attends avec impatience votre prochain livre.

Et soyez encore une fois remerciée pour "la fenêtre de liberté" dont vous nous gratifiez avec tant de brio.

Cordialement.

Elsassland

Écrit par : ELSASSLAND | 21/05/2010

Les commentaires sont fermés.