Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/04/2010

OH LA, LA, LE SOUVENIR S’EFFACE ….

Et alors ? C’est une bénédiction d’arriver à oublier. A ouvrir enfin portes et fenêtres sur le monde si divers et si riche au lieu de rester enfermés dans un cagibi à ressasser interminablement. Chaque peuple a ses cadavres dans les placards, y compris le peuple juif, très largement, même s’il préfère occulter la chose.

 

S’il faut à tout prix pleurnicher, que ce soit sur les horreurs actuelles, et il y en a. Et laissons les morts reposer au lieu de les utiliser. Voici ci-après un article écrit par Guy Millière, un grand ami d’Israël. Apparemment, ce thuriféraire absolu ne songe pas une seconde à s’interroger sur les causes d’un « antisémitisme » aussi persistant qu’inexplicable. Et pourtant, il y aurait de la matière à creuser…

 

« Souvenir de la shoah : les tenants du mal ne peuvent triompher »

 

66.jpg« En ce jour du souvenir de la Shoah en Israël, j’ai essayé, en parcourant les sites internet de plusieurs journaux du monde, de voir lesquels en parlaient et prenaient au sérieux la nécessité de se rappeler l’horreur absolue, pour rendre hommage aux disparus, pour dire aux survivants qu’ils ne sont pas oubliés, et pour, aussi, que les mots "plus jamais çà" gardent leur pleine signification.

 

Le résultat de mes recherches a été accablant : quelques articles dans la presse américaine, des mentions dans la presse anglaise, ailleurs, rien ou presque, tout particulièrement en France où ni le Figaro, ni Le monde, ni Libération, n’ont jugé bon d’écrire ou même de signaler quoi que ce soit.


Ce que cela signifie est simple, triste, révoltant, et, pour moi, évident depuis longtemps : le souvenir s’efface.

 

Outre l’effacement du souvenir, le relativisme ambiant joue son rôle : combien de fois ai-je lu ou entendu « il n’y a pas que ce qui est arrivé aux Juifs », ou « il y en a assez de revenir sans cesse à ces vieilles histoires ». Outre le relativisme ambiant, l’antisémitisme n’est pas sans impact : aux antisémites à l’ancienne, d’extrême-droite, qui n’ont pas du tout disparu, s’ajoute tout l’éventail des nouveaux antisémites où se mêlent musulmans plus ou moins radicalisés et gens d’extrême-gauche prêts à casser du Juif s’il soutient Israël.


Ce que cela montre est que la vigilance ne doit pas cesser une seule seconde, que le peuple juif est seul, encore et toujours, avec heureusement quelques amis, et qu’il importe de regarder la situation en face : le combat ne sera vraisemblablement jamais achevé.

 

Au moment où j’écris ces lignes, des statistiques sont publiées qui montrent que le nombre d’attaques antisémites dans le monde représente, en 2009, le double de ce qu’elles étaient en 2008. Israël fait l’objet d’attaques sournoises de la part d’un nombre croissant de gouvernements et de médias européens. L’administration en place à Washington est la plus radicalement anti-israélienne depuis la refondation d’Israël et cherche par tous les moyens à déstabiliser et délégitimer le gouvernement Netanyahu. A Téhéran, Ahmadinejad continue à tenir des discours exterminationnistes sans que cela semble déranger grand monde dans les pays mêmes où la Shoah s’est trouvée perpétrée.

 

J’ai reçu, ce matin, des photographies montrant un ciel sombre, et le ciel effectivement s’assombrit. En ce genre de circonstances, je n’oublie pas ce qui ne doit pas être oublié et qui, si je désespère, me donne toujours l’énergie nécessaire : les tenants du mal ne peuvent triompher, car ils portent avec eux la stérilité, et rien d’autre que la stérilité.

 

Le peuple juif a des millénaires d’histoire. On a voulu l’anéantir sans cesse. Ce sont ceux qui ont voulu l’anéantir qui ont disparu. Pas lui. Il en a été ainsi hier, il en est ainsi aujourd’hui. Il en sera ainsi demain.

 

Ce que les antisémites ont toujours détesté, c’est l’idée de transcendance, la Loi. Quiconque a voulu en finir avec la transcendance et avec la Loi se perd lui-même. Quiconque discerne la transcendance et la Loi se trouve et se tient debout. »

 

 

Source : http://www.juif.org/go-blogs-23404.php

10:56 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Millière est l'archétype même du shabbat goy. Un peu à la manière d'un Camus. Son philosémitisme, son pro-israélisme sont absolus, inconditionnels, féroces. C'est sa plume qui rend illisible le journal 4 Vérités Hebdo. Il est aussi porté sur la prosternation repentancière que certains "prêtres" de la secte conciliaire, qui sont devenus de véritables thuriféraires du talmud, de tonitruants shofars du Grand Israël.

Tout ça serait risible si ce n'était avant tout pitoyable...

Écrit par : Martial | 13/04/2010

"C'est sa plume qui rend illisible le journal 4 Vérités Hebdo."

Exact. À lui seul, Millière a complètement salopé "Les 4 Vérités", qui sans lui était un hebdo excellent.

"les tenants du mal ne peuvent triompher, car ils portent avec eux la stérilité, et rien d’autre que la stérilité.

Le peuple juif a des millénaires d’histoire. On a voulu l’anéantir sans cesse. Ce sont ceux qui ont voulu l’anéantir qui ont disparu. Pas lui. Il en a été ainsi hier, il en est ainsi aujourd’hui. Il en sera ainsi demain"

Purée. Ce type est un psychopathe absolu, un mythomane compulsif comme ceux qu'il adore. Un parano de première. Le mieux , c'est de le laisser continuer à s'enfoncer encore plus, à se ridiculiser définitivement. Avoir la vocation de carpette à ce point-là, ce contorsionnisme de la révérence et de l'à plat-ventrisme, c'est bon pour figurer au Guiness.

Écrit par : Fred | 14/04/2010

Les commentaires sont fermés.