Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/04/2010

«Nouvelles subventions pour les survivants de la Shoah»

« Le gouvernement a l'intention d'approuver, dimanche lors du conseil des ministres, une série de mesures qui réduiront le montant de la facture d'électricité mensuelle des survivants de la Shoah. C'est ce qu'a fait savoir, vendredi, le ministre des Infrastructures nationales Ouzi Landau.

 

 

L'accord a été adopté entre le ministère des Infrastructures nationales et le Premier ministre, Binyamin Netanyahou. Il prévoit pour les milliers de survivants vivant en-dessous du seuil de pauvreté jusqu'à 50 % de subventions sur leurs factures d'électricité. Selon un porte-parole du ministère, Netanyahou a déjà donné l'approbation préliminaire à la réforme - qui vient en prévision du jour de commémoration de la Shoah (lundi) et sera mise en œuvre sous 45 jours avec l'assistance du ministre des Affaires sociales, Isaac Herzog, et l'accord du ministère des Finances.

 

 

7 000 rescapés vivent dans la précarité

 

 

"Nous parlons d'un pas important dans le domaine de l'humanitaire", a déclaré Netanyahou. "Le gouvernement a la responsabilité d'aider les survivants de la Shoah et de faire tous les efforts nécessaires pour prendre soin d'eux comme il se doit." Il ne s'agit que d'une réforme parmi toute une série prévue par le gouvernement pour améliorer les conditions de vie des survivants, a-t-il ajouté.

 

 

La semaine dernière, le ministère des Affaires sociales a annoncé la mise en place de subventions couvrant jusqu'à 90 % des besoins de santé des rescapés. Cette réforme comprend notamment des coûts réduits sur les soins dentaires, les lunettes, les appareils auditifs et les services personnels.

A l'heure actuelle, près de 80 000 survivants de la Shoah vivent en Israël, dont 7 000 dans la précarité. »

 

 

Source : http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1270724841513&a...

 

 

Le 6 avril, effectivement, je rapportais le premier train de mesures en faveur des rescapés de la shoah et m’interrogeais sur l’affectation des fonds énormes qui ont été débloqués au cours des années par différents pays, notamment l’Allemagne, « pour les survivants de la shoah ».

 

 

Un exemple parmi d’autres : la Conférence pour les réclamations matérielles des Juifs contre l'Allemagne - connue sous le nom de Conférence des réclamations - s'est réunie à Berlin à la mi-mars. Cette fois, une  somme de 91 millions d'euros a été négociée lors de la rencontre annuelle avec le ministre allemand des Finances.

 

 

Gregory J. Schneider, vice-président exécutif de la Conférence des réclamations, a fait part au Jerusalem Post des objectifs-clés de cette année : assurer une augmentation des services de soins à domicile et le paiement de pensions pour permettre aux survivants de la Shoah de vivre dans la dignité.

 

 

Julius Berman, président de la Conférence des réclamations a rappelé que "la priorité absolue est de continuer à obtenir des fonds pour aider les indigents, les victimes juives de la Shoah, vulnérables pendant les dernières années de leurs vies. Ces victimes doivent savoir que la Conférence des réclamations les assistera aussi longtemps qu'ils en auront besoin. »

 

 

Les victimes ne semblent pas vraiment avoir vu la couleur de tout ce pactole à juger par leur état de pauvreté actuelle.

Autre point curieux : le 6 avril 2010, l’article que je rapportais faisait état de 270 000 survivants de la shoah vivant en Israël.

Cette fois, on parle de « près de 80 000 survivants de la Shoah vivant en Israël ». Une grosse différence, quand même.

Les commentaires sont fermés.