Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/03/2010

CROISSEZ ET MULTIPLIEZ-VOUS

C’est ce que recommandait Dieu, et ce que nous recommande aussi Roger Cukierman, qui fut président du CRIF de 2001 à 2007. Je trouve qu’il ne manque pas de sang-froid – ou de houtspah – pour venir nous dire ça maintenant. Car le fin fond de sa pensée est le suivant : les musulmans font plus d’enfants que les juifs et les « de souche » ; autrefois les musulmans étaient sympas avec les juifs, pas comme ces fichus Européens - au passage on a droit à nouveau à une louche - donc ce n’était pas grave s’ils étaient prolifiques. Seulement maintenant, les choses sont différentes : les musulmans ne sont plus tellement sympas avec les juifs, donc ça devient grave et inquiétant qu’ils aient beaucoup d’enfants. Surtout en France. On se demande d’ailleurs pourquoi ils sont tellement nombreux dans ce pays, encore un mystère de la démographie sur lequel M. Cukierman est muet comme une carpe.

 

Bref, tout ça devient bien embêtant (pour les juifs naturellement) d’où le judicieux conseil de M. Cukierman : ayons beaucoup d’enfants ! Il est sympa, pour la circonstance et vu l’urgence, il « nous » inclut aussi. Ce qui est très généreux de sa part. Il aurait peut-être été plus intelligent de ne pas introduire délibérément ce problème en France, mais maintenant, il est un peu tard pour chialer.

 

« L’équilibre démographique européen, par Roger Cukierman

 

Pour maintenir dans le temps une population il faut un taux de natalité de 2,1. Si deux couples n’ont qu’un enfant chacun. Si leurs enfants n’ont eux aussi qu’un enfant, en deux générations, la population est passée de 4 à 1, une division par 4.

 

Or le taux de natalité européen se situe en moyenne à seulement 1,4  : 1,8 pour la France, 1,6 pour la GB, 1,3 pour la Grèce et l’Allemagne, 1,2 pour l’Italie et l’Espagne.

 

Ces taux sont améliorés par l’immigration venue des autres continents. L’ensemble de l’Union européenne qui compte une population totale de plus de 400 M d’habitants comprendrait aujourd’hui de 25 à 30 millions de musulmans pour la plupart récemment immigrés. Ceux-ci ont un taux de natalité plus élevé que le reste de la population européenne. La proportion de musulmans est en conséquence  plus élevée parmi les enfants que parmi les adultes européens.

 

La présence musulmane n’est pas limitée à l’UE. Il y aurait 25 M de musulmans en Russie, et 9 M aux USA alors qu’en 1970 on n’en comptait que 100.000. L’Afrique et l’Asie sont aujourd’hui largement islamisées. Globalement il semble qu’il y ait aujourd’hui dans le monde plus de musulmans que de chrétiens. On parle de 1,5 milliard de musulmans contre 1,3 milliard de chrétiens

 

Le président libyen Khadafi a affirmé qu’Allah vaincrait les impies d’occident sans guerre et sans terrorisme par le seul phénomène démographique.

 

 Il est clair que nos enfants et nos petits enfants vivront dans un environnement où la culture chrétienne aura perdu en influence au profit de la culture musulmane.

 

Si j’en juge par le passé, les Juifs ont vécu de nombreux siècles dans un monde musulman qui leur a permis de vivre leur religion relativement sereinement. Il y a eu certes en terre d’Islam des pogromes mais dans l’ensemble  les Juifs étaient traités comme des « protégés » par les dirigeants du monde islamique. On ne peut en dire autant dans l’Europe chrétienne où les expulsions, pogromes, conversions forcées et massacres en tous genres n’ont pas manqué et ont culminé avec la Shoah.

 

Au présent, les relations des Juifs avec le monde chrétien depuis Jean XXIII et Jean Paul II ont complètement changé et sont devenues fraternelles. On ne peut pas en dire autant  des relations entre le monde juif et la plupart des dirigeants politiques du monde musulman qui ont mal ou pas accepté la création d’un état juif en plein monde arabe.

 

La démographie n’est pas qu’une science humaine, c’est surtout un ensemble évolutif de données  qui modifie l’environnement politique et social dans lequel nous vivons. Je pense bien sûr à l’équilibre démographique en Israël, comme à l’équilibre démographique en France.

 

Je n’en tire qu’un seul enseignement : ayons beaucoup d’enfants ! »

 

Source : http://www.crif.org/index.php?page=articles_display/detail&aid=19442&artyd=108

lectures_20080901_160_G.jpg

 

Commentaires

Eh bien, à moins de nous jouer la comédie classique du "méchant inspecteur" et du "gentil inspecteur", Roger Cukierman doit être sévèrement en bisbille avec sa coreligionnaire Simone Veil, nouvelle "immortelle", qui semble avoir eu des vues différentes à cet égard, puisqu'on doit quand même à la dame un déficit d'environ sept millions de Français presque tous "de souche" depuis trente-cinq ans. Passons sur l'aspect meurtrier de la chose, nié par ceux aux yeux de qui un être humain ne peut être considéré comme tel que s'il a été "désiré", et concentrons-nous sur l'aspect froidement démographique. Ce seul aspect aurait dû dissuader les cacochymes de l'Agagadémie Française de coopter Momone, mais justement, ils sont tous plus ou moins liquides,les pauvres...

Écrit par : Martial | 22/03/2010

Quand Jean Marie Le Pen disait que l'immigration serait un danger pour les français dans l'avenir, l'ensemble de la communauté juive criait "raciste". Les juifs aiment créer des situations explosives et cela finit toujours par leur revenir en pleine figure, malheureusement c'est tout le monde qui trinque! En Russie ils ont été à l'origine de la révolution qui fit des millions de victimes, parce que quelques uns d'entre eux en firent partie, à les entendre aujourd'hui, ils en auraient été les victimes alors qu'ils en étaient les maîtres. Oui les choses tournerons mal en France, même pour les juifs, mais devrons comme d'habitude pour autant les plaindre!

Écrit par : NYH | 22/03/2010

Quand il dit "ayons beaucoup d'enfants" (pour faire face à l'afflux musulman), Cukierman pense :faisons venir beaucoup, beaucoup de petits "subsahariens" pour compenser le poids des fils d'Ismaël.

Écrit par : Fred | 23/03/2010

"Il y a eu certes en terre d’Islam des pogromes mais dans l’ensemble les Juifs étaient traités comme des « protégés » par les dirigeants du monde islamique. On ne peut en dire autant dans l’Europe chrétienne où les expulsions, pogromes, conversions forcées et massacres en tous genres n’ont pas manqué et ont culminé avec la Shoah."

On se demande vraiment pourquoi dans ces conditions, s'ils étaient tellement maltraités, les Juifs ont massivement choisi de vivre en Europe et ne se sont installés en Terre d'Islam que quand ils ont été expulsés d'Espagne. Une tendance juive au masochisme, à souffrir pour l'humanité , sans aucun doute.

Ca, et surtout une tendance irrépressible à la mythomanie et à la jérémiade.

Écrit par : Fred | 23/03/2010

Les commentaires sont fermés.