Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/03/2010

L'ALLEMAGNE PRIEE DE PASSER A NOUVEAU A LA CAISSE

« Soutenir les survivants de la Shoah »

Par    Benjamin Weinthal

 

« La Conférence pour les réclamations matérielles des Juifs contre l'Allemagne - connue sous le nom de Conférence des réclamations - s'est réunie à Berlin, mercredi. Une somme de 91 millions d'euros a été négociée, lors de la rencontre annuelle avec le ministre allemand des Finances.

 

Gregory J. Schneider, vice-président exécutif de la Conférence des réclamations, a fait part au Jerusalem Post des objectifs-clés de cette année : assurer une augmentation des services de soins à domicile et le paiement de pensions pour permettre aux survivants de la Shoah de vivre dans la dignité.

 

Tard dans la soirée, la décision a été prise d'allouer 55 millions d'euros destinés à couvrir les services à domicile, soit une augmentation de 25 millions d'euros, par rapport à 2009.

En outre, une nouvelle pension a été gagnée : 36 millions d'euros pour environ 1 300 survivants de la Shoah, en Europe de l'ouest. "Il y des survivants âgés, pauvres et isolés dont la santé est précaire", déclare Schneider pour expliquer le besoin urgent de combler les lacunes des soins de services sociaux. La Conférence des réclamations a subventionné 100 000 survivants qui sont à la fois pauvres et qui présentent un certain niveau de handicap. "L'accord d'aujourd'hui constitue une étape majeure dans les besoins de protection sociale pour les plus pauvres victimes de la Shoah à travers le monde", a déclaré l'ambassadeur Stuart Eizenstat, négociateur spécial de la Conférence.

 

Les besoins de services de soins à domicile augmentent

 

Beaucoup reste à faire, y compris un accord pluriannuel sur l'amélioration des prestations pour les survivants. Selon Schneider, les fonds de la Conférence des réclamations pour les services de soins à domicile sont en baisse car la vente des propriétés juives en Allemagne de l'est a rapidement baissé.

La Conférence des réclamations a utilisé le produit de la vente de biens immobiliers de l'ancienne République démocratique allemande pour financer les soins à domicile : 60 millions de dollars par an. En Israël, 16 000 survivants sont bénéficiaires de services de soins à domicile.

 

Schneider souligne que les survivants sont dans une phase critique, car "jusqu'en 2014, les besoins de soins à domicile augmenteront", parce que les survivants vieillissent et sont touchés par la maladie.

 

La Conférence des réclamations a demandé la suppression des "limites de temps" pour l'obtention des pensions. Les survivants n'ont droit à des pensions que s'ils ont été emprisonnés plus de 6 mois dans un camp de concentration ou plus de 18 mois dans un ghetto. "Un jour à Auschwitz, c'est un cauchemar infernal éternel", affirme-t-il. Le ministre allemand des Finances a accepté d'examiner les cas particuliers. Les survivants en difficulté doivent contacter la Conférence des réclamations.

 

Julius Berman, président de la Conférence des réclamations a rappelé que "la priorité absolue est de continuer à obtenir des fonds pour aider les indigents, les victimes juives de la Shoah, vulnérables pendant les dernières années de leurs vies. Ces victimes doivent savoir que la Conférence des réclamations les assistera aussi longtemps qu'ils en auront besoin. »

 

Source : http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1268045680907&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull

 

 

 

17:25 Publié dans Histoire | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.