Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/03/2010

« PROPRE ET NET ». JE VOIS D’ICI CA EN FRANCE …

Mais en Israël, on a le droit. Pas de CRIF ou de LICRA pour organiser des manifs monstres, larmoyer devant les caméras et traiter de fachos tous ceux qui n’oseraient même pas employer une terminologie pareille : « Se débarrasser des clandestins ». Parce que « là-bas », ce sont des clandestins. Pas des sans-papiers. Nuance …

Donc, maintenant qu’ils ont servi, il faut d’urgence :

 

« Se débarrasser des clandestins »  

Par RON FRIEDMAN

 

« L'Autorité de la Population, de l'Immigration et des Frontières (APIF) a annoncé mercredi 3 mars son intention de débusquer tous les employeurs de travailleurs clandestins d'ici Pessah. La campagne baptisée "Propre et Net" se traduira par la mobilisation générale des officiers de l'unité Oz pour arrêter autant d'illégaux que possible. "Le but de l'opération est d'attirer l'attention du public sur l'interdiction totale d'employer des immigrants clandestins", explique le directeur de l'APIF, Amnon Ben-Ami. "A mon grand regret, certaines personnes ne savent toujours pas que si elles emploient des femmes de ménage ou des nourrices venues de l'étranger elles encourent de gros risques."

 

Selon Yehouda Ben-Ezra, à la tête de l'unité Oz, l'ensemble de ses 200 inspecteurs seront déployés à travers le pays à partir de dimanche 7 mars. "La loi nous autorise à imposer des amendes de 10 000 à 100 000 shekels aux employeurs de clandestins", poursuit Ben-Ezra. Et d'ajouter que les étrangers sont uniquement autorisés à travailler dans les domaines de l'agriculture, du bâtiment, des soins pour les personnes âgées et la restauration ethnique. Même s'ils possèdent un permis de travail, il est interdit d'employer les étrangers dans tout autre domaine. Les travailleurs arrêtés seront jugés et éventuellement expulsés.

 

La campagne démarre précisément à une période où beaucoup d'Israéliens cherchent de l'aide pour faire le ménage en vue des fêtes de Pessah, précise Ben-Ezra. Environ 125 000 travailleurs clandestins se trouvent actuellement sur le territoire israélien. »

 

Source : http://fr.jpost.com/servlet/Satellite?cid=1268045675028&pagename=JFrench%2FJPArticle%2FShowFull

 

Les commentaires sont fermés.