Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/03/2010

BROUILLES, EMBROUILLES, FÂCHERIES ET MENACES ….

L’époque est intéressante et les cartes se redistribuent sous nos yeux à une vitesse accélérée. Voici deux événements récents qui risquent de connaître quelques prolongements, voire de conduire à des changements d’alliance :

« La Turquie rappelle son ambassadeur aux Etats-Unis

 

La Turquie a rappelé son ambassadeur aux Etats-Unis à la suite d'un vote de la commission des Affaires étrangères de la chambre des représentants américains reconnaissant le génocide arménien. La résolution, votée à 23 voix contre 22 malgré les efforts de dernière minute de l'administration Obama (qui s'y opposait), a encore du chemin à faire au Congrès, mais elle pourrait porter atteinte aux relations avec la Turquie, un allié stratégique important des Etats-Unis dans la région.

 

(…) Du côté américain, les grandes compagnies de défense et d'aéronautique craignent de perdre un client important: la Turquie est engagée dans plusieurs projets d'achat d'armes, d'hélicoptères ou encore d'avions de chasse américains.

 

(…) La reconnaissance du génocide arménien faisait partie du programme électoral d'Obama, rapporte la BBC, mais la secrétaire d'Etat Hillary Clinton a déclaré que les circonstances ont depuis «changé de manière significative» et que «le Congrès ne doit pas se conformer à cette résolution, et nous l'avons fait savoir à tous les protagonistes».

 

Source : http://www.upjf.org/actualitees-upjf/article-17943-123-4-turquie-rappelle-son-ambassadeur-aux-etats-unis-slatefr.html

Eclairant la façon dont aux States aussi on s’assied sur les promesses électorales. Finalement, l’exercice de la politique ne sortira des limbes préhistoriques où il se situe toujours à l’heure actuelle que le jour où les citoyens-électeurs auront trouvé un moyen contraignant pour obliger les candidats parvenus au pouvoir à réaliser leurs promesses. On est sympa, on leur donnerait, disons, un an pour le faire. Au bout de ce délai, si ratage, éjecté !!!  Ca, ce serait la révolution ! La seule, l’unique !

Bon, je me laisse aller, et j’oublie le second épisode : Israël a été fort marri du vote sur le rapport Goldstone la semaine dernière à l’ONU.

 

« Ventilation du vote européen - aucun pays membre, contrairement au Canada et aux États-Unis, n'a pris la défense d'Israël:

 

Abstentions: Allemagne, Bulgarie, Croatie, Hongrie, Italie, Lettonie, Lituanie, République Tchèque, Hongrie, Pays-Bas, Pologne, Roumanie, Slovaquie.

Vote en faveur du rapport Goldstone: Autriche, Belgique, Chypre, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Irlande, Luxembourg, Malte, Monaco, Norvège, Portugal, Royaume-Uni, Slovénie, Suède - auxquels il faut ajouter également la Suisse qui ne fait pas partie de l'Union européenne. »

 

Comme cette épineuse question doit venir devant le Parlement européen le 10 mars prochain, Moshe Kantor, président du Congrès juif européen a pris les devants et mis en garde contre une résolution négative qui "pourrait affecter les relations israélo-européennes."

« Rapport Goldstone: une résolution négative du Parlement européen pourrait affecter les relations israélo-européennes

"Il est vital que tous les parlementaires européens comprennent non seulement les faits, mais les implications d'une résolution partiale", a indiqué Moshe Kantor, ajoutant qu'"une résolution négative pourrait affecter les relations israélo-européennes, en particulier à un moment où il y a tant d'enjeux régionaux d'une grande importance qui exigent qu'Israël et l'Europe travaillent en étroite collaboration, notamment l'Iran. "

 

Source : http://philosemitismeblog.blogspot.com/

14:22 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

bonjour, j'ai apprécié votre livre "les révolutionnaires juifs",un condensé explicite.
néanmoins,comme disais Claude François après sa rhinoplastie.Vous pourriez aussi agir de même en mettant au grand jour les principaux acteurs du gouvernement "jeunes turcs"responsables du génocide des CHRETIENS arméniens
iL est étonnant que la Turquie ne l'ai pas encore fait

Écrit par : the goy | 06/03/2010

Depuis plusieurs années les sous officiers nouvellement nommés sont en majorité issus de familles islamiques ... Ces jeunes grimpent dans la hiérarchie ... Pendant ce temps le gouvernement emprisonne des officiers et des généraux kemalistes .. Conclusion Fin de l'état laïc qu avait inventé il y a pres d un siecle Kemal Ata Turc .. La Turquie se rapproche irrésistiblement de la Syrie, de l'Iran, de la Libye ... Alors l'Europe semble loin loin loin en Mars 2010 ... Quel retour en arriere .. Pauvre Turcs !

Écrit par : alonso | 06/03/2010

Les commentaires sont fermés.