Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/03/2010

"Une nouvelle communauté juive : l’Allemagne"

"En quelques années, la communauté juive d’Allemagne a presque multiplié ses effectifs par 10, passant de 25 000 en 1989 à 220 000 en 2010. C’est ce qu’a révélé Stephan Kramer, le secrétaire général du Zentralrat, le Conseil des juifs d’Allemagne.

 

Invité du bureau exécutif du CRIF, le lundi 1er mars 2010, le secrétaire général de l’équivalent allemand du CRIF, a indiqué que ce renouveau était dû à l’arrivée massive des juifs de l’ancienne URSS après l’effondrement du rideau de fer. Ce sont les Ukrainiens qui constituent la majorité des arrivés, 98 % des juifs résidant en Allemagne, parlent le russe, mais certains d’entre eux sont confrontés au chômage. Les Turcs et les Russes sont les mal-aimés en Allemagne.

 

Les relations d’Etat à Etat sont bonnes entre l’Allemagne et Israël, à l’image de la récente réunion des gouvernements des deux pays à Berlin. Le changement de générations n’est pas sans conséquence. Si les jeunes conservateurs se sentent liés par le poids de l’histoire, le conflit israélo-palestinien influence l’opposition de gauche."

 

 

Source: http://www.crif.org/index.php?page=articles_display/detail&aid=19090&artyd=2

 

 

220 000 sur une population totale de près de 82 millions. Soit une proportion nettement plus faible que celle de la France, forte d’une communauté juive d’environ 600 000 personnes pour une population totale de 64 millions.

 

Observons également qu’en dépit de l’antisémitisme galopant sévissant partout en Europe, ces juifs ukrainiens ont préféré l’Allemagne à Israël … Très courageux de leur part.

 

Commentaires

Les Juifs restent beaucoup moins nombreux en Allemagne qu'en France, assurément, mais ils peuvent s'y appuyer sur une culpabilité nationale encore plus forte, pour des raisons historiques évidentes. Comme partout, mais plus que partout, ladite culpabilité est impitoyablement entretenue par n'importe quel moyen, à commencer par le matraquage scolaire. On peut donc prédire aux membres de cette infime minorité plus de réussite encore qu'à leurs coreligionnaires de France. À moins que, comme d'habitude, à force ne pas savoir jusqu'où ne pas en faire trop...

Écrit par : Martial | 02/03/2010

Les commentaires sont fermés.