Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/02/2010

« La négation de l'Holocauste devient illégale en Hongrie »

« La négation de l'Holocauste est désormais illégale et passible de trois ans de prison en Hongrie, après le vote lundi d'un amendement au Parlement modifiant le Code pénal. La motion, présentée par les socialistes au pouvoir, a été adoptée par 197 voix pour, 1 contre et 144 abstentions. La loi punit la négation publique de l'Holocauste, ou sa présentation comme un événement sans importance. Jusque-là, une conception large de la liberté d'expression ne faisait pas tomber de telles déclarations sous le coup de la loi.

 

 

Les socialistes avaient invité des survivants de l'Holocauste à cette session du parlement, la dernière avant les élections législatives du mois d'avril.

 

 

Le plus grand parti de l'opposition de droite, le Fidesz -- qui formera selon tous les sondages le prochain gouvernement -- avait voulu faire adopter un amendement pour punir d'une façon identique la négation des crimes commis par les dictatures communistes, mais les députés ont rejeté cette proposition. Près de 600.000 Hongrois d'origine juive sont morts durant l'Holocauste. Le pays abrite encore l'une des plus grandes communautés juives d'Europe, comprenant entre 60.OOO et 100.OOO personnes. » (AFP)

 

 

L’un des commentaires de lecteurs à l’article ci-dessus paru dans La Libre Belgique :

 

« Les Hongrois emboîtent le pas aux Français qui depuis la loi du communiste Gayssot ne peuvent plus nier ou minimiser le génocide anti-juif. S'il existait toujours un danger nazi, si les juifs étaient menacés en Europe, si laisser des négationnistes s'exprimer représentait un danger physique pour certains, on pourrait comprendre. Je n'ai pas l'impression que ce soit le cas. Alors comment justifier cette entorse à la liberté d'expression, au nom de l'historiquement correct ? Qui soit dit en passant oublie un peu d'autres massacres, comme celui des tziganes, des arméniens, et les meurtres de masse perpétrés par les exécuteurs de Staline, Mao ou Pol Pot. Alors, faire taire ceux qui à tort évidemment, minimisent la Shoah, mais parmi lesquels on compte malheureusement beaucoup d'arabes, n'aurait-il pas pour but principal de faire oublier la Nakba, ce nettoyage ethnique massif qui s'est déroulé en Palestine en 1948 ? »

 

 

Source : http://www.lalibre.be/actu/international/article/564392/la-negation-de-l-holocauste-devient-illegale-en-hongrie.html

 

18:01 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

Si ce n'est déjà fait, la population du tiers-monde va bientôt commencer à se déverser en Hongrie, et j'imagine bien ce qu'on nous dira d'ici quelques années: Comment serait-il possible que l'activisme juif soit responsable de l'immigration, vu qu'ils ne sont que 1% de la population!?

Réponse: Comment s'y sont pris les activistes qui ont fait voter la loi sur la négation de l'holocauste ? Pourquoi les Hongrois ne les ont pas envoyés promener, comme le feraient des démocrates normaux ? Pourquoi n'y a-t-il eu qu'un seul député à oser voter contre une loi qui bafoue clairement la liberté des Hongrois ? Qui oserait dire que le vote de cette loi représente la volonté du peuple hongrois ? Au service de qui les députés hongrois ont-ils trahi leur peuple ?

Écrit par : Nominoé | 24/02/2010

"Le pays abrite encore l'une des plus grandes communautés juives d'Europe, comprenant entre 60.OOO et 100.OOO personnes. » (AFP)"

Plus de 80000 rien qu'à Budapest, comme le reconnaît ARTE, qui rappelle qu'avant la guerre les Juifs y étaient près de 200000.
Si l'on tient compte de l'émigration après la guerre, et sachant que Budapest a été l'endroit où l'"endlösung" a été la plus systématique, on se pose des questions.
Même chose pour la Roumanie, où le Congrès Juif lui-même décompte plus de 600000 juifs vivant dans le pays à la Libération.
Là aussi, dans un des pays où l'épuration a été la plus méticuleuse, l'efficacité germanique en prend un coup dans sa réputation.

Écrit par : Fred | 24/02/2010

Les commentaires sont fermés.