Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/02/2010

Dring, dring…

55.jpgCe qui suit n’est pas une blague juive. C’est un dialogue imaginé au Crif (encore lui ! mais que voulez-vous, il est très actif) pour en rajouter une louche, façon « décontractée » et quotidienne, sur la dangerosité et la perversité intrinsèques d’Internet. Point de départ : les infortunes de la vertu, illustrées par BHL.

 

Deux copains discutent au téléphone :  Moshé et Jean-Louis. Un bon et un inconscient.

 

- Oui, allo ?

- Salut Moshé.

- Qui est à l’appareil ?

- C’est Jean-Louis !

- Ah, bonjour. Tu vas bien ?

- Tu sais quoi ? J’ai pensé à toi hier…

- Ah bon ?

- Tu n’as pas lu les indiscrets de l’Express de cette semaine ?

- Non, je ne lis pas forcément cet hebdo.

- Eh bien, figure toi que Bernard-Henri Lévy s’est fait lapider la semaine dernière sur le site Internet de Libération…

- Ah bon ? Pourquoi ?

- Ben, tu n’es pas au courant ? BHL s’est fait piéger dans son dernier livre, De la guerre en philosophie (Grasset) en citant les écrits d’un philosophe qui n’a jamais existé. Je suis mort de rire, en pensant à cela. C’est drôle, quel con ce mec !

- Oui, j’ai entendu cela. Mais quel rapport avec Libé ?

- Eh bien, BHL a été la cible d’attaques en règle sur Internet. Libé, par exemple, n’a pas été en mesure de contenir le flot de propos injurieux et parfois antisémites déversés sur son site, dixit l’Express. Le quotidien a donc été contraint de fermer la session qui lui était consacrée.

- Mais, c’est affreux cela !

- Pourquoi affreux ? C’est le jeu ! Tu as l’air d’être étonné ?

- De quel jeu parles-tu ?

- Internet est une caisse de résonnance, tu devrais le savoir…

- Ce que je comprends, c’est que BHL est raillé, attaqué… Soit. Mais, comment peut-on justifier des attaques antisémites ?

- Ben, c’est Internet, justement !

- Et alors ?

- Ecoute Moshé, je comprends que tu sois gêné. C’est sûr, des attaques antisémites, ce n’est pas cool. Mais, BHL n’est pas un saint, enfin ! Ce mec est un néoconservateur, tu le sais bien, non ?

- Non, je ne le sais pas ! Ce que je sais moi, c’est qu’il a soutenu la campagne de Ségolène Royal et qu’il dit être de gauche.

- Oui, et alors ? Il dénonce souvent les musulmans !

- Je n’ai pas entendu qu’il dénonce les musulmans. N’importe quoi ! Il dénonce plutôt l’islamisme, nuance.

- Admettons, mais il est considéré comme un pro-israélien. Je sais que toi, Moshé, cela ne te gêne pas. Mais, quand même !

- Ecoute Jean-Louis, il exprime un point de vue, ce qui ne veut pas pour autant dire qu’il soutiendrait tous les choix politiques israéliens. Et quand bien même, cela mérite-t-il qu’il soit victime d’attaques antisémites ?

- Ben écoute, tu sais avec les opinions qu’il défend et le nom qu’il porte ! Il ne faut pas s’étonner, quand même, que les gens se lâchent !

- Tu vois, moi, ce dont je m’étonne, c’est que peu à peu les langues se délient. Il devient très kitch de se souvenir justement qu’il s’appelle Lévy. Et, par conséquent de le lapider parce qu’il s’appelle aussi Lévy !

- Oh, écoute. Ca va. Je ne t’ai pas appelé pour que tu joues les victimes !

- Je ne joue pas les victimes. Je m’effraie simplement de ce qui se passe sur l’Internet.

- Mais, c’est l’Internet justement !

- Non, ce sont des gens qui sont derrière. Ces gens existent bel et bien. Ce ne sont pas des machines qui composent les messages et alimentent les forums. Et, sous le couvert de l’anonymat, en se cachant et en utilisant des pseudos, ils répandent leur venin. Ces gens sont ignobles, de vraies CRAPULES ! Pis, des lâches.

- Ah écoute, tu m’as déjà fait le coup. Quand on commence à parler des Juifs, tu perds la boule…

- Pas du tout, j’ai mal, c’est tout. Je n’admets pas que l’on insulte les gens et qu’on les désigne en fonction de leur origine ethnique et/ou religieuse. Je dirai la même chose si BHL était noir. Pour moi, le racisme, c’est dégueulasse !

- Tu en rajoutes une couche, allez Moshé… Je ne t’ai pas appelé pour que tu joues ton numéro… Et tu…

- Je ne joue pas Jean-Louis, je t’explique simplement que je suis un être humain. Je mérite d’être respecté. Que l’on reproche ou que l’on critique BHL, m‘est égal, après tout. Mais, que sur des sites Internet, on répande un venin antisémite, me dégoute. Je ne l’accepte pas.

- Allez, allez. Vous les Juifs, vous êtes tellement susceptibles. Tu sais quoi ? Tu as besoin de vacances.

- Justement. J’en prends. Excuse-moi, je vais être en retard. Allez salut.

- Ben salut… Je…

 

Dring. Dring.

 

Marc Knobel »

 

Bon, vous avez tout compris. Au départ, Internet c’était bien. Maintenant, pour les raisons que vous savez, c’est devenu le Mal personnifié et les nouveaux croisés du Bien vont le pourfendre. Accrochez-vous !

 

Moshé nous dit ceci :

-         Pas du tout, j’ai mal, c’est tout. Je n’admets pas que l’on insulte les gens et qu’on les désigne en fonction de leur origine ethnique et/ou religieuse.

 

Eh bien, je suis tout à fait d’accord avec lui. Moi non plus, je n’aime pas ça du tout.

 

Alors Moshé devrait quand même se poser quelques questions et se demander si les organisations communautaires telles qu’elles existent et s’activent dans ce pays – et si je m’amusais à en dresser la liste, nous serions encore là demain matin – ne créent pas justement le mal dont il se plaint aujourd’hui. A force de se désigner soi-même comme juif de toutes les façons possibles, en réclamant à ce titre certains menus avantages de la République, eh bien hélas, trois fois hélas, on s’expose aussi à être attaqué en tant que tel. Logique, non ?

 

Oui, Moshé devrait vraiment réfléchir à la question, avant d’accuser Internet.

 

 

Source: http://www.crif.org/index.php?page=articles_display/detail&aid=18927&artyd=10

Les commentaires sont fermés.