Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/02/2010

POURQUOI ? POURQUOI ? POURQUOI ?

ceaunepp.jpg« Pourquoi le dîner du CRIF fascine-t-il ? Pourquoi le dîner du CRIF est il devenu un lieu pour la rubrique people du monde politique, incontournable où il faut venir pour être vu et voir qui y est venu ? Pourquoi une structure qui prétend représenter les juifs de France ou pour le moins ses associations organisées, pèse-t-elle si lourd dans le débat public ? Pourquoi un groupe humain d’environ 600 000 personnes soit à peu près 1 % de la population de ce pays, la France, occupe-t-il une place médiatique aussi importante ?

 

Pourquoi occupe-t-il une place si importante dans l’imaginaire national ? Pourquoi cette place dans l’imaginaire fut à la fois l’objet de fascination autant que de répulsion ? Pourquoi cette place fut autant l’objet de compassion de que réprobation ? Pourquoi ce groupe humain qui n’est pas tout à fait une communauté d’individus semblables – c’est le moins qu’on puisse dire – agit-il comme un aimant auprès d’individus à la fois si proches et si dissemblables ?

 

Pourquoi ce peuple, auquel cette communauté prétend appartenir, et qui ne représente que 0, 2% de la population mondiale est-il au cœur des polémiques majeures qui agitent la planète et pourquoi, ici même, cette communauté de gens si dissemblables, affirme-t-elle un lien passionnel avec l’Etat que ce peuple a – pour partie – créé ? Pourquoi cet Etat, grand comme trois départements français, occupe-t-il une place si importante dans le jeu géopolitique de la planète ? Pourquoi est il lui aussi une passion-monde ?

 

Il faut bien croire qu’il y a un mystère autour de ce peuple, autour de cet Etat et pour ce que, ici même, cette communauté symbolise et au fond ce que l’on regrette le plus dans la représentation que le dîner du CRIF donne des juifs, c’est bien le paradoxe né de cette rencontre entre cette part de mystère et sa banalisation imposée  par le  jeu médiatique. Mais c’est aussi la curiosité pour toutes ces questions apparentes ou ces énigmes subliminales emboitées qui a fait que près de 1000 personnes se sont aussi pressées à ce dîner. »

 

Source : http://www.crif.org/?page=articles_display/detail&aid=18702&returnto=accueil/main&artyd=10

 

Oh, l’imaginaire national, il ne faut rien exagérer …Les Français se fichent du tiers comme du quart du CRIF ou de la LICRA. Demandez autour de vous ce que signifient ces sigles et vous serez vite édifiés. Les pauvres, ils ont bien d’autres soucis, et de plus importants à leurs yeux.

 

C’est ailleurs qu’il faut chercher l’explication de ce qui n’est nullement une « fascination » mais un emberlificotage magistral où une classe politique nullissime soumise aux diktats atlantico/sionistes s’est laissé enfermer. Quarante ans de chantage à la culpabilité à perpétuité, de démissions continuelles pour avoir la paix répondent largement à la question du « Pourquoi ? »

 

On en admire aujourd’hui le résultat, symbolisé par ce fameux dîner « républicain » : le communautarisme s’étale de tout son long, se vautre dans la république et se paie le luxe de lui imposer ses vetos et ses exigences. Le premier ministre étant là pour en prendre bonne note.

 

Le site du CRIF dégouline d’autosatisfaction. Perché sur son petit nuage – pensez, Sarkozy aussi est venu faire un tour ! Pour la 3e fois !! – il a complètement perdu de vue une notion essentielle en politique : rien n’est figé, rien n’est définitif. Et la roche Tarpéienne est proche du Capitole.

14:26 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

cette communauté a un moyen d' influence efficace

la Maçonnerie qui recrute les larbins du système

Écrit par : 9thermidor | 06/02/2010

Les commentaires sont fermés.