Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/02/2010

ON N’EST PAS INVITES, MAIS ON SERA DE TOUT CŒUR AVEC EUX…

Il y a des méchants (et des jaloux) pour prétendre que le CRIF, c’est communautarisme et compagnie*. Faux et archifaux. Ils sont les premiers à l’affirmer : au CRIF, on ADORE positivement la France. Surtout ce qu’elle est devenue. En voici la preuve irréfutable :      

 

22.jpg« Le sens d’un dîner du CRIF

 

Les Juifs de France ont de la France une idée noble, haute et généreuse. La France, ils l’aiment tant qu’elle imprègne leur vie, qu’elle est l’aimée, et bénie dans leur prière. Et l’émotion nous étreint lorsque nous pensons à ce que les Juifs de France ont donné à ce pays : des artistes, des scientifiques de renommée internationale, des intellectuels de premier plan, de valeureux soldats et des travailleurs inlassables.

 

Mais, ce qui caractérise les Juifs de France -avant tout- peut se définir ainsi : les Juifs portent l’étendard des valeurs républicaines, haut au cœur, d’une France dont l’identité est plurielle, d’une France qui doit être accueillante et fraternelle.  

 

Comme nos compatriotes, nous sommes fermement attachés aux valeurs de liberté, de fraternité, d’égalité, du vivre ensemble et d’attachement à la Patrie.

 

Vive la République !

Vive la France ! »

 

Source :http://www.crif.org/?page=articles_display/detail&aid=18679&returnto=accueil/main&artyd=70

 

« Le président de la République Nicolas Sarkozy a téléphoné, ce mercredi 3 février 2010, au président Richard Prasquier, pour lui confirmer sa présence à la réception qui précédera le dîner du CRIF et pour adresser un message d’amitié au CRIF et à la communauté juive de France.

 

Le 25ème dîner du CRIF aura lieu ce mercredi 3 février au soir à Paris, en présence de huit cents personnes. Le président de la République participera au cocktail et, comme le veut la tradition, lors du dîner, un dialogue républicain s’instaurera entre le président du CRIF et le Premier ministre François Fillon. »

 

« Les images du dîner du CRIF 2010 seront retransmises sur la chaîne Public Sénat, le même jour, à partir de 22 heures, avec l’intégralité des discours de Richard Prasquier et de François Fillon. »

 

Source : http://www.crif.org/?page=articles_display/detail&aid=18680&returnto=accueil/main&artyd=2

 

Vous l’avez compris, le dîner du CRIF c’est quasiment un événement planétaire. Huit cents personnes ... Soit dit en passant, je me demande qui va payer la note, qui sera salée. J’ai comme un pressentiment … Quant au "dialogue républicain", il consistera surtout comme chaque année à distribuer à la classe politique humblement massée autour des tables, bons et mauvais points, vetos et diktats.

 

*Qui se souvient que Sarkozy, pendant la campagne des présidentielles, en 2007, a prononcé cette phrase impérissable : « J’ai refusé un CRIF musulman, car cela aurait été du communautarisme ». Incroyable, mais vrai. Mais logique, néanmoins. C’est qu’il ne faut pas mélanger les torchons et les serviettes. Ni le communautarisme des uns, qui est le BIEN avec celui des autres, qui est le MAL. Ce n’est pourtant pas compliqué à comprendre.

Les commentaires sont fermés.