Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/01/2010

SANS COMMENTAIRE ...

"1,6 million d’euros pour la visite de Sarkozy à La Réunion

Nicolas Sarkozy a repris son avion, les militants ont rangé leurs drapeaux et la Réunion a retrouvé un peu d’accalmie. Mais dans son sillon, le président a laissé une addition salée qui aura peut-être du mal à être digérée face à l’ampleur de la dette publique. Environ 1,6 million d’euros a été dépensé pour son déplacement de 24 heures à la Réunion, dont 50 000 euros de climatisation pour son discours. Voici le détail de la note.

Transport : 815 000 euros

C’est assez logiquement la dépense la plus élevée de cette visite. Quatre avions ont été mobilisés pour l’occasion. Le président a voyagé avec son aréopage dans l’A319 présidentiel, dont le tarif s’élève à 8 970 euros / heure de vol. Un deuxième A319 a suivi le cortège pour assurer le déplacement d’un pool de journalistes et de sa délégation. Comme pour tout voyage présidentiel, un Falcon 50 s’est également déplacé en secours à vide, hormis l’équipage. Son coût : 4 553 euros / heure de vol.

Ces trois avions ont fait le déplacement entre Paris / Mayotte / Pierrefonds / Gillot / Djibouti / Paris. Sachant qu’ils ont effectué 22 heures de vol aller-retour, l’utilisation de ces trois appareils a coûté 500 000 euros. Un quatrième avion s’est posé à la Réunion, sans faire de halte dans le Sud. Il s’agit d’un A310 transportant une partie des journalistes et du reste de la délégation. Son coût de revient : 315 000 euros. Il est beaucoup plus onéreux mais a également réalisé un trajet moins long.

Pour des raisons de sécurité, l’avion présidentiel a atterri à Pierrefonds sous le nom de “USA Coast guard” ; le deuxième A 319 s’intitulait logiquement “French Air Force” ; le Falcon 50 a été rebaptisé “Bulgaria Air Force” tandis que l’A310 est devenu un “Ukraine Air Force”.

À ces 815 000 euros, il faudrait bien entendu ajouter les frais engendrés par le déplacement des quatre hélicoptères qui ont transporté le président et ses proches entre Saint-Pierre et Saint-Denis, mais le coût horaire très élevé de ces engins reste un mystère.

Invitations : 17 000 euros

Location de salle : 10 000 euros

Climatisation : 50 000 euros

Frais de bouche : 23 000 euros

Hébergement : 13 000 euros"

Source : Le Journal de l’Île de La Réunion


La France d’aujourd’hui présente absolument toutes les caractéristiques de la république bananière. A ce stade, ce ne sont plus des réformes qu’il faudrait. Mais la révolution.

17:09 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.