Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/12/2009

LES PRIORITES

« L'Allemagne verse 60 millions d'euros pour l'entretien d'Auschwitz

L'Allemagne prend une décision historique pour préserver l'ancien camp d'extermination nazi d'Auschwitz-II-Birkenau, situé dans le sud de la Pologne. Au terme d'un accord passé entre le gouvernement fédéral et les Länder, mercredi 16 décembre, le pays a accepté de verser 60 millions d'euros à la Fondation spécialement créée en janvier pour assurer la pérennité du lieu, où près de 1,1 million de personnes ont péri entre 1940 et 1945.

Ces 60 millions d'euros représentent la moitié de la somme que doit récolter la Fondation. Près de 40 pays avaient été sollicités en ce sens, en janvier 2009, par le premier ministre polonais, Donald Tusk.

"Il s'agit d'assurer, une bonne fois pour toutes, l'existence d'Auschwitz comme lieu de mémoire, explique le directeur du musée, Piotr Cywinski. Des investissements sûrs doivent être décidés avec les 120 millions, qui rapporteraient par an environ 5 millions de dividendes, soit de quoi effectuer tous les travaux d'entretien. Cela ne concerne pas les programmes scientifiques et éducatifs que nous conduisons par ailleurs."

M. Cywinski se félicite de la décision allemande, fruit de longues négociations intérieures. "C'est un excellent début, dit-il, d'autant que le contexte n'était pas favorable cette année, avec la crise, les élections européennes et législatives en Allemagne."

1,3 million de visiteurs

Etendu sur 200 hectares, le site d'Auschwitz-II-Birkenau comprend 155 bâtiments en état et 300 en ruines, dont le bois pourrit et le ciment se fissure. Les fours crématoires se trouvent notamment à l'Etat de ruines. Le musée a accueilli près de 1,3 million de visiteurs en 2008, un chiffre en forte hausse.

Jusqu'à présent, le financement du musée revenait presque exclusivement à la charge de l'Etat polonais. Les aides étrangères ne représentaient que 5 % du budget en 2008. Les initiateurs de la Fondation espèrent que l'Allemagne va pousser, par sa décision spectaculaire, les autres grands pays à l'imiter. Pour l'heure, on ignore quelle somme sont prêts à débourser la France, la Grande-Bretagne et les Etats-Unis. »

 

Source : LE MONDE | 18.12.09

Commentaires

Êtes-vous au courant, Anne ? Des barbares ont profané la "mémoire". L'inscription qui surplombait l'entrée d'Auschwitz ("Arbeit macht Frei") a été volée.

Écrit par : Hervé (pas Ryssen, un autre) | 19/12/2009

oh oui, je le sais. le moyen de faire autrement? ça couinait de partout. à ce propos, je vous donne en lien un article de notre excellent ami Garroté qui s'étrangle d'indignation ... devant la mollesse des commentaires.
http://www.juif.org/go-blogs-20157.php

Écrit par : anne kling | 19/12/2009

Les commentaires sont fermés.