Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/12/2009

DESAGNEAUX AURAIT MIS UN TIGRE DANS SON MOTEUR ?

Je vous transmets l’article suivant, d’une virulence assez étonnante – le consul de France en Israël y est carrément traité d’ «ordure » - mais apparemment, les juifs ont aussi ce droit-là.

Je n’ai pas très bien compris ce qu’il aurait dit ou fait – ou pas dit, pas fait – pour mettre les officiels israéliens ainsi en transes. En ce moment, ils m’ont l’air tout particulièrement nerveux et excitables. Mais que voulez-vous, ils ont des excuses : quand on a le monde entier contre soi – et qu’on ne sait absolument pas pourquoi -, il y a de quoi péter les plombs.

« La France fout le bordel à Jérusalem

Mais pourquoi le consul francais en place dans la capitale d’Israël est-il une ordure de si haut-niveau ? Il fout le bordel puis se plaint officiellement et forcément Kouchner l’écoute. Permettez la violence de mon commentaire ; elle est à la hauteur de la haine anti-israélienne de ce représentant de la République Francaise dans l’Etat Juif.

Les faits : la police israélienne a encerclé jeudi matin le Centre culturel français dans le but d’interpeller la co-organisatrice apatride (elle se dit palestinienne – une nation qui n’existe toujours pas) d’un évènement aussi culturel que la conférence du Hezbollah à la Sorbonne la semaine derniere.

La police israélienne a entouré l’entrée du bâtiment et procédé à des vérifications d’identité sans toutefois pénétrer à l’intérieur. L’incident a pris fin au bout d’une heure. La police avait averti qu’elle empêcherait l’organisation de toute manifestation culturelle palestinienne dans la capitale indivisible de l’Etat Juif.

Le déploiement policier autour du “Centre culturel français” était “excessif”, a jugé vendredi le ministère français des Affaires étrangères, en indiquant que cet incident ne s’était pas traduit par une convocation à Paris de l’ambassadeur israélien.

C’était “un déploiement policier excessif, et doublement excessif”, a souligné lors d’un point-presse le porte-parole du Quai d’Orsay, Bernard Valero, en évoquant la nature du lieu encerclé, “un centre ouvert et de partage”, et de la manifestation culturelle, un festival consacré aux ‘palestiniens de Jérusalem.”

Interrogé pour savoir si la France avait émis une protestation officielle auprès de l’ambassadeur israélien à Paris, en le convoquant au Quai d’Orsay, le porte-parole a répondu: “Non, notre consul général à Jérusalem a dit ce qu’il devait dire à qui de droit”.

La France met donc le feu à Jérusalem puis se plaint… Ce n’est malheureusement pas la première fois que Frédéric Desagneaux fait tout pour dégrader au mieux les relations diplomatiques franco-israéliennes. Il serait temps que le Président Francais, Nicolas Sarkozy, prenne ses responsabilités et vire enfin celui que personne ne respecte au sein de la diplomatie israélienne. »

Les commentaires à l'article ne sont pas mal non plus.

 

Source: http://www.juif.org/go-blogs-20158.php

 

Commentaires

"La France fout le bordel à Jérusalem" :

Compliment d'expert ou hommage du vice à la vertu ?

Écrit par : Martial | 19/12/2009

La France est bien, comme l'écrivait Maurice Druon, "aux ordres d'un cadavre", puisque ses diplomates font semblant de croire au soi-disant "peuple palestinien", invention du KGB en 1964 pour faire croire que les envahisseurs arabes de la terre d'Israël seraient des indigènes, et détourner l'attention de l'immensité des autres territoires occupés par les Arabes musulmans.

Écrit par : Sebaneau | 01/01/2010

Je ne vois pas très bien pourquoi l'Etat français organise à l'étranger des manifestations concernant des étrangers. Une fois n'est pas coutume, je trouve qu'Israël a raison de s'émouvoir. En effet, pourquoi la représentation française dans un pays étranger aurait à s'ingérer dans les affaires régionales du pays où elle est basée. Et moi qui croyait naïvement que l'argent des contribuables dépensé à l'étranger servait au rayonnement de notre pays hors de nos frontières. Il se trouve que je dois, pour raisons professionnelles, vivre dans une capitale africaine. De passage à l'aliance française, quelle ne fut pas ma surprise d'y voir une exposition sur... Clovis? Charles-Magne? de Gaulle? que néni! une expo sur Barak Obama. Cherchez l'erreur! Non, les centres culturels français n'ont rien de culturel et surtout rien de français. Ils ne sont là que pour engraisser une petite armée de peigne-culs payés avec Vos impôts pour faire progresser une propagande malfaisante. Alors on ne va pas pleurer si ces gens-là se sont fait un peu chatouiller par la police sionniste. Dieu m'est témoin que je suis loin d'être un défenseur de l'Etat d'Israël dont l'existance même, dans les présentes conditions, pose question. Mais s'il y a un exemple à suivre en (je le précise bien) cette occurrence, c'est la manière avec laquelle Israël fait régner l'ordre chez lui.

Écrit par : Jacques Franz | 06/01/2010

Les commentaires sont fermés.