Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/12/2009

« GROSSIEREMENT PUISE DANS LA MINE D’OR DES DROITS POPULAIRES »

« La démocratie du nombre », « effraction juridique », autant de magnifiques expressions que vous allez découvrir dans cet édito du Temps, de Genève. Ah, elles ne sont pas belles joueuses, les « élites » ! Et voilà qu’une nouvelle épreuve se profile à l’horizon …

Ils ont raison de craindre, les esprits « progressistes », comme ils se plaisent à se considérer. Parti comme c’est, et étant donné les réactions tant des « décideurs » que des opinions publiques européennes, qui divergent autant qu’il est posible de le faire, je parie que les Suisses ne se laisseront pas faire et continueront sur leur lancée. Il n’y a que le premier pas qui coûte et celui-là, ils l’ont franchi magnifiquement.

A nous maintenant de suivre leurs traces.

« Choc frontal

Francois Modoux

Dix jours après le vote anti-minarets des Suisses, une nouvelle épreuve s’annonce

Dix jours après le vote anti-minarets des Suisses, une nouvelle épreuve s’annonce. Faut-il invalider l’initiative populaire de l’UDC qui demande l’expulsion des étrangers délinquants? La question agite le Conseil des Etats, appelé à se prononcer cette semaine déjà. En effet, le texte de l’UDC est problématique. Sa compatibilité avec la Convention européenne des droits de l’homme, avec la Convention internationale sur les droits des enfants et avec l’accord sur la libre circulation des personnes est plus que douteuse. Le principe de non-refoulement, fixé dans plusieurs instruments juridiques de portée internationale, ne serait respecté qu’au prix d’une interprétation laissée au bon vouloir des autorités helvétiques.

Une fois encore l’UDC a grossièrement puisé dans la mine d’or des droits populaires pour se profiler comme le seul parti gardien de la sécurité. Mais le vote anti-minarets a secoué ceux qui, jusqu’à présent, misaient sur la grande sagesse du souverain pour désavouer l’UDC. Objectivement, le risque est élevé que la démocratie du nombre s’exerce une nouvelle fois contre le respect de traités acceptés par la Suisse à l’issue de procédures elles aussi démocratiques.

Pourtant il existe des moyens politiques de faire barrage à une nouvelle effraction juridique. Invalider immédiatement l’initiative de l’UDC passerait pour un acte de vengeance des perdants du vote contre les minarets. La procrastination tactique de ce dossier délicat peut en revanche se défendre, à une condition: le répit ainsi laissé doit être activement utilisé pour faire mûrir le constat que la souveraineté du peuple ne peut s’exercer contre les engagements juridiques et internationaux de la Suisse.

La Confédération a fondé son développement et sa prospérité sur la fiabilité de l’Etat de droit et sur la confiance durable qu’inspirent ses institutions. Des esprits progressistes ont lentement bâti cet Etat complexe admiré pour sa formidable stabilité. Quel bénéfice y aurait-il à laisser casser ce qui fait – encore – cette réputation méritée? »

Source : http://www.letemps.ch/Page/Uuid/e44516be-e379-11de-865d-841e5aba40a1/Choc_frontal

Il est intéressant de constater que ce vote anti-minarets creuse une fracture également dans le monde juif. Globalement, comme ailleurs, il y a les « élites » - CRIF, grand rabbin, etc - et « la rue juive », ainsi que je l’ai vu exprimé. Expression qui dit bien ce qu’elle veut dire. La « rue juive », ce sont les imbéciles de base, ceux qui votent avec leurs tripes et n’ont évidemment rien compris aux messages d’amour et de tolérance universels instamment relayés par leurs élites qui en savent tellement plus long qu’eux sur tout. Pour simplifier, la « rue juive » est globalement d’accord avec les Suisses. Et commence à se poser quelques questions sur la pertinence desdites « élites ». D’où danger.

 

Je vous indique quelques liens ci-dessous, tous tirés du site upjf.org  (Union des patrons et des professionnels juifs de France) qui eux, semblent plutôt du parti de la rue contre les élites. Intéressant à lire.

 

http://www.upjf.org/actualitees-upjf/article-17573-145-7-defaite-elites-gabriel-levy.html

 

http://www.upjf.org/actualiees-upjf/article-17566-145-7-hommage-resistance-peuple-suisse-ivan-rioufol.html

 

http://www.upjf.org/actualiees-upjf/article-17562-145-7-tsunami-anti-minarets-en-europe-sondages-en-ligne-suivent-ressemblent.html

 

http://www.upjf.org/actualiees-upjf/article-17560-145-7-juifs-pro-minarets-hier-aujourd-hui-reponse-au-rabbin-bernheim-r-prasquier-p-lurcat.html

Commentaires

on retrouve la "fameuse" fracture ashkenaze-sepharade (intellos blancs vs prolos basanes)...

Écrit par : hathor | 08/12/2009

Les commentaires sont fermés.