Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/11/2009

EFFACONS CE RAPPORT « CONCU DANS LA HAINE ET EXECUTE DANS LE PECHE »

Ces qualificatifs émanent de la  représentante d’Israël à l’ONU, Gabriela Shalev. Le rapport Goldstone, qui déchaîne une hystérie absolument stupéfiante, n’a pas fini de faire couler des torrents d’encre. Devant le danger qu’il représente – vous imaginez de hauts responsables militaires ou politiques israéliens traduits devant la Cour pénale internationale ? C’est bon pour les autres, ça - toutes les armes sont permises. Même celles qui frôlent le ridicule. En témoigne la lettre ouverte que le président de l’Anti-Defamation League (ADL), Abraham Foxman, a cru devoir adresser à Richard Goldstone afin de lui demander, en toute simplicité… de désavouer son rapport.

 

La voilà, la bonne idée, qui arrangerait tout. On passerait l’éponge – pour cette fois – et tout rentrerait dans l’ordre.  Dans sa lettre, Foxman manie tout à tour la carotte et le bâton: « J’ai eu beaucoup de respect pour vous pendant des années … Je sais que vous êtes un juif fier, qui siégez au Conseil de l’Université hébraïque, et que vous avez une fille vivant en Israël…..Je veux vous accorder le bénéfice du doute ...   Je refuse de voir en vous un juif animé de la haine de soi » etc, etc.

 

Il passe ensuite aux raisons qui l’auraient poussé à écrire un tel rapport : a-t-il été l’otage de certains groupes gauchistes de droits de l’homme ? S’est-il rendu coupable d’une dangereuse naïveté?

 

Puis, c’est la dramatisation : jamais le processus de paix ne pourra se poursuivre avec une telle menace suspendue au-dessus de la tête d’Israël. Et tout ça, par votre faute.

 

Bref, comment sortir de cette situation épouvantable ? : c’est assez simple, finalement : reniez votre rapport, reconnaissez que vous n’aviez pas apprécié à leur juste mesure tous les tenants et aboutissants de cette affaire ô combien délicate, que vous espériez au départ une approche équilibrée, mais que vous vous êtes trompé, ce n’était pas possible.

 

Ah, il n’aura pas ménagé ses efforts, Abraham Foxman, pour tenter le juge. Après lui avoir indiqué pas à pas la marche à suivre, il conclut par cette petite phrase :

 

« Ce n’est pas facile à faire Mais c’est la seule chose à faire. Pensez-y ».

 

En attendant que Richard Goldstone renie son rapport pour faire plaisir à l’ADL, récapitulons le vote à l’ONU :

 

L’Assemblée générale de l’ONU a adopté par 114 voix contre 18 une résolution donnant trois mois à Israël et aux Palestiniens pour ouvrir des enquêtes « indépendantes, crédibles et conformes aux critères internationaux » sur les « graves violations du droit international humanitaire et des droits de l’homme dont fait état le rapport »

 

Comme prévu, Israël, les Etats-Unis et un certain nombre de pays européens comme l’Allemagne, l'Italie, les Pays-Bas, la Pologne, la Hongrie, la Slovaquie et la République tchèque, ont voté contre la résolution. Quelques autres pays membres de l'Union Européenne, comme l'Irlande, le Portugal, la Slovénie, Malte et Chypre, ont voté pour, ainsi que la Suisse, tandis que les plus notoirement pro-israéliens, comme la Grande-Bretagne et la France, se sont abstenus après avoir vainement tenté de vider le texte des accusations contre Israël. Les autres abstentions européennes sont les suivantes: Autriche, Bulgarie, Croatie, Lettonie, Suède, Roumanie, Espagne, Luxembourg, Finlande, Lituanie, Estonie, Belgique, Grèce. En tout, 44 Etats se sont abstenus, dont la Russie. La Chine a voté pour.

 

 

Voici la lettre originale de Foxman : http://www.adl.org/PresRele/UnitedNations_94/5645_94.htm

 

Et pour un commentaire « modéré » sur les rapports USA/Israël, voyez là : http://www.upjf.org/actualitees-upjf/article-17402-145-7-obama-contre-droits-lhomme-guy-milliere.html

Ah, Bush, c’était le bon temps !

Les commentaires sont fermés.