Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/11/2009

IL Y A ENCORE DES ENTREPRISES POUR AVOIR ENVIE DE S'INSTALLER EN FRANCE?

sos.jpgDe toute façon, ce n’est pas le problème de SOS Racisme qui a rempli avec un zèle méritoire la mission à lui confiée par le délégué interministériel pour l’égalité des chances des Français d’Outre-mer, Patrick Karam.

 

Car nous avons la chance de posséder un délégué interministériel pour l’égalité des chances des Français d’Outre-mer – comité qui répond au doux nom de DIMECFOM -  depuis juillet 2007. Vous conviendrez avec moi que voilà de l’argent public intelligemment utilisé. Comme en France, nous avons les moyens, ce délégué est « appuyé dans sa tâche par un directeur de cabinet, un chef de cabinet, un chargé de communication et deux secrétaires particulières. Il dispose d'un bureau dans le 7e arrondissement de Paris et d'un budget annuel de 200 000  € ». C’est Wikipédia qui nous le dit.

 

Donc, Patrick Karam a demandé en novembre 2008 à l’association "antiraciste" un rapport circonstancié sur « les systèmes discriminatoires de recrutement », autrement dit  le « fichage ethno-racial » que certaines entreprises pratiqueraient au doux pays des Droits de l’Homme. Et bien sûr, un certain nombre d'entre elles sont montrées du doigt pour comportement insuffisamment citoyen et vertueux. Après un an d’enquête, SOS Racisme a pu dénoncer les coupables, notamment Air France, Daytona, Eurodisney, Nissan-Europe et Noos-Numéricable. Mais il y en a quelques autres, qui doivent être dans leurs petits souliers à l’heure actuelle car SOS Racisme leur a fait les gros yeux. Et chacun sait qu’en France, ça ne pardonne pas.

 

De toute façon, ces entreprises présumées coupables vont être bien punies : SOS Racisme a l’intention d’intenter des actions en justice contre elles toutes. "En prenant appui sur la convention signée avec Patrick Karam, SOS Racisme compte proposer aux victimes individuelles de réclamer une réparation financière devant une juridiction civile ».

Et attention, même pour le bon motif, il est interdit de se livrer à ce petit jeu de "fichage ethno-racial" . Samuel Thomas, le vice-président de l’association, rappelle qu’il n’y a pas de « fichage ethnique vertueux ».  « Même instaurés sous prétexte de promouvoir la diversité, ces systèmes sont mis en place pour pratiquer une distinction en fonction des personnes sur des motifs discriminatoires ».

Ca, suivez mon regard, c’est une grosse pique en direction du COMEDD, « Comité pour la mesure et l’évaluation de la diversité et des discriminations ». CAR NOUS AVONS CA AUSSI. Il n’y a pas à dire, on en a des choses intelligentes en France ! Le COMEDD a été mis en place par Yazid Sabeg, commissaire à la Diversité et à l’Egalité des chances. Et lui aussi doit pondre un rapport prochainement.

Hier matin, un huissier s’est présenté à Eurodisney, non pour faire un tour de manège, mais pour vérifier le fichier du personnel. Apparemment, il a fait chou blanc, selon la Direction.

Si vous souhaitez vous faire une idée précise du  rapport de SOS Racisme, - 57 pages, ça a dû faire cher de la page - allez voir sur ce lien : http://www.latribune.fr/static/pdf/Karam.pdf

19:09 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (6)

Commentaires

Oh, que voilà une belle, une sainte, une excellente initiative ! Et que nous aurions tort de ne pas lui emboîter le pas pour exiger un QUOTA de blancs-de-souche parmi les vigiles postés à l'entrée des magasins FNAC et autres !!... Sans même parler de l'équipe "de France" de foot !!...

La discrimination raciale existe bel et bien dans notre pays, mais ne va pas toujours dans le sens qu'on voudrait nous faire croire pour achever de nous laisser envahir en demandant merci !

Écrit par : Martial | 05/11/2009

En réalité, tous les combats que mène l'association SOS Racisme visent surtout à gagner de l'argent pour elle-même, et à en faire dépenser le maximum aux personnes qu'elle arrive à faire condamner ainsi qu'à l'Etat.

On peut prendre pour preuve le logement : SOS Racisme a réussi à faire condamner l'office HLM de Saint Etienne pour fichage ethnique, alors que cet office HLM avait fait cela, non pour favoriser les français, mais uniquement pour ne pas concentrer trop de nationalités dans les mêmes endroits afin de ne pas créer de ghettos. (La justice l'a reconnu en disant que l'intention n'était pas blâmable).

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/justice/l-office-hlm-de-saint-etienne-condamne-pour-discrimination_738315.html

On remarquera qu'en dépit de la condamnation, SOS Racisme, association ultra subventionnée avec nos impôts, est insatisfaite : les dommages et intérêts que la justice lui a alloués sont trop faibles à son goût. (Quand on vous dit que c'est une histoire de gros sous !)

Donc, apparemment SOS Racisme ne veut pas de fichage, quitte à créer des ghettos. Eh bien non, SOS Racisme veut de l'argent pour lutter contre les ghettos. Ainsi, Julien Dray, éminent membre du lobby, co-fondateur de SOS Racisme, ayant quelques goûts de luxe notamment pour ce qui est des montres, demande pas moins de 10 milliards d'euros pour "casser les ghettos" (sic) en banlieue.

http://www.rmc.fr/edito/info/93880/julien-dray-reclame-10-milliards-pour-les-banlieues/

Si, après ça, certains ne comprennent pas que la seule chose qui intéresse cette officine de l'anti-France, c'est de dépenser l'argent des français en en mettant le maximum dans sa poche, et en jettant le reste par la fenêtre, c'est à désespérer ! Cela est d'autant plus scandaleux que la pression fiscale que subissent les français est très forte, que les déficits sont abyssaux et que la qualité des services publics laisse vraiment à désirer : il suffit, par exemple, de se rendre dans un hôpital pour s'en rendre compte. Pauvre France, pauvres français !

Écrit par : Cassandre | 06/11/2009

A vous lire, on se rend bien compte que vous n'avez aucune idée des lois de la République Française! Aucun mot dans votre commentaire sur la loi qui réprime en FRANCE depuis 1978 le fichage ethno-racial. Mais bon, on comprend bien vite que pour vous la discrimination ne constitue pas un problème voire une infraction mais plutôt le fait que le délégué interministériel "dispose d'un bureau dans le 7e arrondissement de Paris et d'un budget annuel de 200 000 €". Voilà où se situent vos priorités. Juste un dernier rappel, les personnes originaires des DOM TOM sont bel et bien Françaises et si l'argent public est utilisé afin que leurs droits soient respectés ou qu'une association se mobilise dans ce but, c'est aussi leur argent qu'on dépense!

Écrit par : maxine | 09/11/2009

A l'attention de "Maxime" :

"Quand le doigt montre la lune, l'imbécile regarde le doigt".......

Écrit par : Martial | 09/11/2009

Je n'ai aucune leçon à recevoir d'une personne qui est incapable de lire correctement mon prénom "MaxiNe". Je n'ai pas souhaité réagir à l'intervention affligeante de Martial qui dès les premiers mots montre les connaissances relatives voire inexistantes de son auteur (blanc de souche !!! pourquoi pas blanc d'origine ?)

Écrit par : maxine | 10/11/2009

A l'attention de "MaxiNe" :

Voir mon message précédent, décidément tout à fait pertinent... Un simple ajout : "blanc de souche" ou "blanc d'origine", voire "blanc de RACE, oui, peu importe, j'assume très bien tout ça, ainsi que la mélanodéficience qui va avec. Je sais, c'est mal......

Écrit par : Martial | 10/11/2009

Les commentaires sont fermés.