Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/11/2009

LE PROBLEME N° 1 DU MONDE

Je reviens sur un sujet qui date d’il y a une quinzaine de jours, mais vous verrez qu’il reste parfaitement d’actualité. Hélas. En fait, il s’agit de deux sujets parus le 16 octobre, dont la conjonction m’avait particulièrement choquée. Je m’étais promis de souligner le fait. Voici :

 

1er sujet : «  Rapport des Nations Unies : plus d’un milliard d’individus souffrent de la faim dans le monde.

 

L'humanité vient de battre un bien triste record. Jamais autant d'êtres humains n'ont souffert de la faim dans le monde, rapporte le site Internet Cyberpresse Canada, vendredi 16 octobre 2009. Selon un nouveau rapport des Nations Unies publié jeudi 15 octobre, un peu plus d'un milliard de personnes sont sous-alimentées. Parmi elles, seulement 15 millions se trouvent dans les pays industrialisés de l'Occident qui se débattent depuis plus d'un an avec la crise économique. La quasi-totalité des 1,02 milliard d'affamés du monde, soit 99,75%, vit dans les pays en voie de développement, estime le rapport « L'état de l'insécurité alimentaire », rendu public à Rome par l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et le Programme alimentaire mondial (PAM).

 

L’un des impacts les plus dévastateurs de la crise économique a été de mettre un frein à l'aide internationale. Le Programme alimentaire mondial, qui avait amassé des sommes records lors de la crise alimentaire, a vu son budget passer de 6 à 3 milliards de dollars entre 2007 et 2008…. »

 

 

2e sujet : Shimon Peres : «L'Iran est aujourd'hui le problème du monde entier, sans doute le problème numéro un. ».

Dans une interview accordée le 16 octobre au Figaro, Peres répondait notamment ce qui suit à la question :

Vous étiez contre l'attaque du réacteur nucléaire irakien en 1981. Êtes-vous aujourd'hui favorable à une intervention militaire contre les installations nucléaires iraniennes ?

 

Il y a une différence entre les deux dossiers. L'Irak était à l'époque surtout un problème pour Israël. L'Iran est aujourd'hui le problème du monde entier, sans doute le problème numéro un. Israël n'est pas seul concerné ; nous sommes un petit pays, et ne pouvons pas nous charger seuls d'un problème qui concerne tout le monde. S'il y a d'autres moyens, c'est aussi bien. Nous devons laisser la communauté internationale essayer toutes les solutions… »

 

L’Iran, problème n°1 du monde entier !  Quelle méga houtspah !! Moi, je trouve que ce serait plutôt le milliard d’affamés dans le monde – et son cortège de violences diverses faites aux plus faibles - qui devrait émouvoir de toute urgence les chancelleries. Mais apparemment, ça les interpelle nettement moins que les appels à la guerre sainte lancés par le pauvre petit Etat sans défense. Qui possède l’arme atomique, lui, et qui trouve ça tout à fait normal. Il est vrai que l’arme atomique, c’est seulement réservé aux bons, à ceux qui ont le droit de s’en servir lorsqu’ils le jugent nécessaire. Les méchants ne doivent surtout pas l’avoir. Où irions-nous ?

Commentaires

Et vous parlez d'une mouvance d'extrême droite... :) (dixit nos délateurs médiatiques ...)

Je crois surtout que vous Anne ! avez été contaminée par le bon sens !

Au plaisir de vous relire !

Écrit par : Vespa | 01/11/2009

Ps: Anne

Je vous invite à vous rendre sur ce site particulièrement savoureux !

L'abbé joue du verbe comme Apollon jouait de la lyre !

http://petitimmonde.blogspot.com/

Votre dévoué Vespa

Écrit par : Vespa | 01/11/2009

Les commentaires sont fermés.