Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/10/2009

VIVE LES MINARETS !

Avant-hier, j’évoquais certains mouvements politiques soi-disant de « notre mouvance » en ces termes :  « Mais voilà : une part non négligeable de ladite « extrême-droite » a choisi de faire l’impasse sur ces questions trop brûlantes et risquées pour concentrer ses tirs sur les seuls musulmans, coupables de tous les maux. C’est tellement plus commode. Or ces gens ne sont pas entrés dans le pays par un coup de force. Ils sont entrés en masse parce que certains leur ont ouvert toutes grandes les portes et ont empêché toute contestation. »

 

Pour ceux qui auraient quelque mal à l'admettre, en voici la dernière illustration en date, qui prouve au passage la grande connivence qui existe entre responsables juifs et musulmans dès lors qu'il s'agit de faire plier les « de souche » sommés d’accepter sans broncher le grand métissage universel au nom de la « paix religieuse ».

 

minar.jpgSous le titre « Les organisations juives suisses s’opposent à l’interdiction de construction des minarets », voici ce que le CRIF nous révèle hier:

 

« Les organisations des juifs suisses ont dit non à l'initiative visant à interdire la construction de minarets, mercredi 28 octobre 2009. Au nom de l'égalité de traitement et de la justice, elles s'opposent résolument à toute loi qui ne s'applique qu'à certaines communautés religieuses.

La communauté juive, une des plus anciennes minorités en Suisse, est aujourd'hui établie et intégrée, écrivent la Fédération suisse des communautés israélites (FSCI) et la Plateforme des Juifs Libéraux de Suisse (PJLS), dans un communiqué commun. C'est précisément parce que la communauté juive sait ce que signifie la discrimination qu'elle considère qu'il est de son devoir de s'engager activement contre la discrimination, en faveur de la liberté de religion et de la paix religieuse. »

 

Et voilà. Vive les minarets en Suisse ! En attendant de les voir un peu partout en Europe …

 

Source : http://www.crif.org/?page=articles_display/detail&aid=17128&returnto=accueil/main&artyd=5

 

Commentaires

Je me permets de vous signaler un très bon visuel, d'origine suisse, visible à :

http://www.jigeneve.com/2009/10/bientot-dans-vos-rues/

Écrit par : Le Sanglier gris | 30/10/2009

Je n'apprécie guère ceux qui veulent interdire les minarets et par ricochet l'islam car en fait ils ne dénoncent jamais les méfaits des juifs en ce qui concerne la liberté de presse. Jamais ils ne combattent l'article liberticide 261bis du Code pénal suisse.
Le journaliste Frank Brunner en a fait les frais.
Consulter son site :

http://www.interet-general.info/

et lisez les divers articles publiés sous le lobby juif.

Par conséquent ils turbinnent à sens unique ce qui correspond à leur mentalité de bourgeois milieux duquel ils sont issus et se complaisent.

Écrit par : Le passant ordinaire | 31/10/2009

Voici un extrait particulièrement éclairant, à ce sujet, du livre de Philippe Ploncard d’Assac intitulé « Le complot mondialiste » (Société de philosophie politique) :

« On connaît les ravages faits par le décret d’Adolphe Isaac Crémieux (Président de l’Alliance Israélite Universelle), juif et franc-maçon, qui, en 1870, donnait en bloc la nationalité française aux Israélites d’Algérie, ce qui allait provoquer l’insurrection du bachaga Si Mokrani, lequel venait de se battre pour la France contre la Prusse.

« La guerre sainte prêchée contre la France allait être matée dans le sang par le IIIème république de Thiers qui s’installait et qui était redevable aux Rotschild de grosses sommes d’argent.

« Pourtant, tous les chefs militaires et civils français en Algérie avaient mis en garde contre les conséquences incalculables qui en découleraient, comme l’annonçait Édouard Drumont (dans « La France Juive », aux éditions Charlemagne).

« Cette provocation envers les populations arabes que l’on humiliait, faisait que la France cessait d’être une puissance amie, protectrice et civilisatrice, pour ne plus être qu’une puissance occupante favorisant les intérêts des usuriers.

« Désormais français, les Juifs d’Algérie pouvaient devenir magistrats et allaient avoir à juger des litiges entre musulmans et juifs.

« On imagine les conséquences.

« Le rapport de cause à effet, dans nos rapports avec le monde arabe, est flagrant lorsqu’on sait que l’abrogation de ce funeste décret par le maréchal Pétain allait garder à celui-ci la fidélité des populations musulmanes d’Afrique du Nord, malgré notre faiblesse, les intrigues gaullistes et les appétits anglo-américains.

« Ce rapport de cause à effet est confirmé par le fait que dès que le décret fut rétabli par le « Gouvernement provisoire » gaulliste à Alger, ce fut à nouveau l’insurrection.

« Ainsi, l’isurrection de Sétif, le 8 mai 1945, marque le début de la guerre d’Algérie et de sa perte.

« Le mondialisme cosmopolite, après avoir imposé à nouveau ce décret, utilisait la rancœur des musulmans contre la France pour nous évincer et prendre notre place.

« Voilà ce qu’il faut que les Français et le monde arabo-musulman sachent et comprennent.

« On ne peut jamais régler un problème si l’on se refuse à remonter aux causes premières.

« La politique systématiquement favorable aux intérêts juifs, suivie depuis la IIIème République, mis à part l’intermède de Vichy, nous a fait perdre le respect et l’affection du monde arabe, qui s’était pourtant battu pour nous en 1870, 14-18 et 40-44, puis en Indochine et en Algérie.

« Aujourd’hui, l’ayant humiliée, méprisée, abandonnée, nous nous trouvons face à une masse arabe immigrée remplie de haine à notre égard, utilisée par le mondialisme pour nous submerger. »

Écrit par : Martial | 01/11/2009

"Ils" soutiennent la paix à l'intérieur (immigration, tolérance, métissage...) et la guerre à l'extérieur (irak, iran ...) :

http://www.youtube.com/watch?v=nfVyUQ3gMuA

Écrit par : Céline Drumont | 01/11/2009

vision du "décret Crémieux"profondément simplificatrice car profondément antisémite.

Rappelons à ce commettant que le décret proposait aussi la citoyenneté française aux musulmans mais pas de façon automatique et seulement à la demande ou par choix pour une raison simple : les musulmans devaient dans ce cas abandonner leur statut civil coranique c'est à dire régit par les lois religieuses de l'islam.

Or peu d'entre eux l'acceptèrent, certains même réclamant la possibilité d'avoir les deux statuts coranique et français laïque! chose impossible qui fût évidemment refusée.

Quand au statut des juifs avant l'arrivée des français, je vous renvoie à ce qu'en disait le consul américain d'Alger William Shaler en 1830 (qui n'était ni juif ni sioniste...):

"Le cours de leur vie [aux juifs] n'est qu'un mélange affreux de bassesses, d'oppressions et d'outrages... Je crois qu'aujourd'hui les juifs d'Alger sont peut-être les restes les plus malheureux d'Israël".

Voilà aussi pourquoi le juif Crémieux a décidé de les natutaliser d'office et sans attendre.

Les juifs vivant en bonne harmonie et respectés comme "Gens du Livre" au maghreb n'a jamais été qu'une légende.

Là où le musulman est majoritaire, il impose sa loin d'airain à tout non-muslman, qu'il tolère seulement et toujours avec mépris.

Nous constatons bien d'ailleurs le changement radical d'attitude des musulmans en France et en Europe depuis 50 ans, depuis que leur nombre augmente sans cesse: toujours plus arrogant, violent et dominateur...

olva.

Écrit par : olva | 14/11/2009

à noter encore une chose concernant le "décret Crémieux":

si les musulmans ont rechigné dans leur grande majorité a abandonner leur soumission à la loi coranique les juifs, eux, l'ont abandonné sans regrets mais aussi celle séculaire des lois rabbiniques qui s'exerçaient en interne, pour adopter la grande œuvre du peuple français : le Code Civil.

olva.

Écrit par : olva | 14/11/2009

Si on se réfère à wikipedia on pourra s’apercevoir que la situation des juifs en Algérie n’était pas aussi dramatique tel que décrit par un commentateur ci-dessus, c’était sans doute pour les faire passer des victimes.

Maintenant les faits :

-Les juifs en Algérie ottomane étaient très épanoui financièrement et au plan religieux ils avaient même des tribunaux rabbinique (beth din) (1)

-La majorité des juifs algériens étaient en faite des juifs qui ont quitté l’Espagne durant la Reconquista

-Les juifs français ont imposé les juifs algériens en tant que force médiatrice aux autorités françaises dans leurs relations avec les populations musulmanes. (2)

-la population pendant les premières 40 années a doublé, ce qui sans doute provoqua de vives inquiétudes chez les autochtones. D’ailleurs le projet du consistoire central était de régénérer cette population

1. Jewish merchants did very well financially in late Ottoman Algiers; source : wikipedia
http://en.wikipedia.org/wiki/History_of_the_Jews_in_Algeria

2. French Jews succeeded in presenting the acculturating Jews of Algeria as a mediating force between the French colonists and authorities and the indigenous Muslims, and as a vehicule for the penetration of French culture into Algeria. (The Jews of modern France by Paula Hyman, page 83)

http://books.google.com/books?id=0Hur3lEfESYC&dq=jews+algeria&source=gbs_navlinks_s

http://img12.imageshack.us/img12/5032/pa083.png

Écrit par : Un passant | 16/11/2009

Les commentaires sont fermés.