Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/10/2009

VIENT DE PARAÎTRE aux ÉDITIONS DU TRIDENT

questionturque.jpg

LA QUESTION TURQUE ET L'EUROPE

par Jean-Gilles Malliarakis

Ce livre paraît à un moment crucial de la candidature d'Ankara à l'Union européenne. On va assister en effet à une offensive de charme destinée à la rendre présentable.

Or, les actes concrets accomplis par le gouvernement turc contredisent, année après année, les effets d'annonce pour lesquels excellent toujours les dirigeants de ce pays que l'on présente comme "ami".

Depuis 1987, date du dépôt de la candidature, le monde a beaucoup évolué.
La Turquie aussi : elle a vu depuis 15 ans l'apparition et la prise du pouvoir d'un parti, l'AKP de MM. Erdogan et Abdullah Gül, aujourd'hui majoritaire et qui en bouleverse l'apparente laïcité.

D'emblée l'auteur souligne les arguments rationnels, en mettant à part la question "religieuse", qui militent, matériellement contre l'hypothèse d'une adhésion-intégration de la république turque à l'Union européenne.

Même les slogans avancés par les partisans de l'adhésion peuvent parfaitement se retourner contre leur thèse.
Si par exemple le professeur Cengiz Aktar déplore que "la Turquie est [effectivement] le candidat qui aura attendu le plus longtemps" (cf. Le Monde du 13 octobre 2009) le lecteur de "la Question turque et l'Europe" comprend assez vite que ce n'est ni par hasard ni par l'effet d'une injustice.

L'auteur considère la diplomatie turque très supérieure en intelligence à ses propagandistes européens. Elle joue sur leur naïveté comme sur son ambiguïté.
Elle appartient à l'Organisation de la Conférence islamique, dont elle détient le secrétariat général. Est-ce compatible avec l'Union européenne ? L'équilibrisme de la diplomatie turque l'a vu jouer constamment sur des registres contradictoires : amie de l'Union soviétique et des régimes totalitaires, et alliée de l'occident, etc.

"La Question turque" n'est d'ailleurs pas envisagée comme un simple sous-ensemble du monde islamique. Elle s'est en effet développée, aggravée au cours de l'Histoire contemporaine au gré de la décomposition de l'Empire ottoman. La liberté n'y a rien gagné.

Les institutions européennes risquent bel et bien de devenir l'enjeu d'un conflit entre les États, et par conséquent "l'Europe des États" confrontée à l'Europe des peuples. Les appareils gouvernementaux penchent pour l'entrée de la Turquie dont les dirigeants appartiennent aux mêmes clubs. Les peuples n'en veulent pas.

Ce livre fournit des informations, des éclairages inédits, qui sont autant d'arguments. Et quelques révélations qui renouvellent le sujet.

Sur un parcours alerte de 190 pages, le dossier ainsi rassemblé permet de comprendre ce qu'est en réalité la Turquie. Un immense pays certes, foisonnant, dynamique mais parfaitement incompatible à tous égards avec la construction européenne.

Difficile de contourner les arguments, souvent nouveaux, rassemblés en ce petit livre fort documenté, courageux et agréable à lire.

••• Un livre de 190 pages prix 20 euros  aux Éditions du Trident

••• En accédant à la page "catalogue de livres vendus en lignes" vous pouvez compléter votre commande.

Si vous préférez effectuer votre commande par poste et régler par chèque (libellé en euros et compensable en France, port gratuit pour toutes destinations, pour un envoi recommandé ajoutez la somme de 5 euros), vous pouvez imprimer votre bon de commande en pdf et l'adresser, exclusivement par correpondance à Éditions du Trident 39, rue du Cherche-Midi 75006 Paris

Source: Editions du Trident

08:50 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.