Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/01/2009

UN NOUVEAU « PROJET MEMORIEL ET EDUCATIF D’ENVERGURE »

270px-Les_Milles%2C_Geb%C3%A4ude_des_Lagers.jpg

 

« Richard Prasquier et Haim Musicant participeront dimanche 18 janvier 2009 à l’inauguration du mémorial du camp des Milles, près de Marseille.

 

Dix mille personnes, venues de 27 pays d’Europe, furent internées entre 1939 et 1942 au camp des Milles, près d’Aix-en-Provence, seul camp français d’internement et de déportation encore en bon état et aménageable. Deux mille cinq cents hommes, femmes et enfants juifs y furent déportés par le régime de Pétain vers Auschwitz via Drancy, avant même l’invasion de la zone libre. On trouve encore dans ses bâtiments de 15 000 m², des peintures murales et d’autres traces de la présence des internés, laissées en particulier par de nombreux artistes et intellectuels, résistant par l’esprit au sort qui leur était imposé. Y furent ainsi internés, et parfois déportés, Max Ernst, Hans Bellmer, Lion Feuchtwanger, Karl Bodek…(…)

 

Initié par un collectif d’associations, un projet de « Mémorial pour l’Avenir » s’est développé depuis les années 1980, porté aujourd’hui par l’Association Mémoire du Camp des Milles, et très bientôt par une Fondation reconnue d’utilité publique.

Il constituera, dans l’enceinte de l’ancien camp, un lieu de mémoire et d’histoire de l’internement et de la déportation, aménagé en espaces innovants d’éducation citoyenne et de culture.

 

L’ambition du Mémorial du Camp des Milles est de renforcer la vigilance et la responsabilité du visiteur face aux menaces permanentes du racisme, de l’antisémitisme, de l’intolérance et du fanatisme. Contribuant ainsi hautement aux valeurs humanistes de respect, de dignité et de solidarité, il constituera, par les médiations utilisées, une réalisation pédagogique unique au monde dans un lieu de mémoire. Il représente à ce titre un des piliers du dossier Marseille Provence Capitale européenne de la culture 2013.

L’ouverture du site au public est prévue en 2010 et son potentiel est estimé à 100 000 visiteurs par an.

 

Soutenue par de nombreuses personnalités comme Elie Wiesel, Simone Veil, Serge Klarsfeld, et Richard Prasquier, bénéficiant d’appuis institutionnels, médiatiques et associatifs, et sous le Haut Patronage de Monsieur le Président de la République, l’Association mémoire du Camp des Milles lancera le 18 janvier 2009 à 11h30 les travaux d’aménagement du site – concrétisation de vingt-cinq années d’efforts et première pierre d’un projet mémoriel et éducatif d’envergure. Des « fouilles » vont notamment débuter pour mettre au jour les fresques et traces laissées par les internés, dont certaines seront présentées dès ce même jour.»

 

Source : http://www.crif.org/?page=articles_display/detail&aid...

 

Sans doute êtes-vous anxieux d’en savoir un peu plus sur le financement de ce « projet mémoriel et éducatif d’envergure ». Eh bien, voilà (d’ailleurs, cela rejoint notre série « Que font et que disent nos élus ? ») :

 

« COMMUNIQUE DE PRESSE DE l’ASSOCIATION « MEMOIRE DU CAMP DES MILLES » 31 janvier 2007

Le financement du Mémorial du Camp des Milles est assuré

 

Ce 31 janvier 2007, une réunion a rassemblé l’ensemble des partenaires du projet « Mémoire du Camp des Milles », à savoir l’Etat (Ministères de la Culture, de l’Education Nationale et de la Défense), le Conseil régional, le Conseil général, la Communauté du Pays d’Aix, la Ville d’Aix-en-Provence, la Fondation pour la Mémoire de la Shoah (présidée par Mme Simone VEIL et représentée à la réunion par Me Serge KLARSFELD), le groupe Lafarge, le CRIF, l’Association du Wagon-souvenir et du Site-Mémorial des Milles, le Mémorial de la Shoah, auxquels s’étaient joints, pour la première fois, la Caisse d’Epargne et France Télécom.

 

1/ Le budget prévisionnel d’investissement du projet est de 13,8 M€ TTC, compte tenu de l’exonération de TVA confirmée le 18 décembre dernier par le Ministre du Budget, conformément au Code Général des Impôts. Le 14 juin 2005, le Conseil général avait porté sa contribution à 2,9M€, le Conseil régional à 2,5M€, la Fondation pour la Mémoire de la Shoah à 2,5M€, le groupe Lafarge à 1,8M€, la CPA à 1,5M€. Le Mémorial de la Shoah avait confirmé son apport à titre gracieux.

Ce 31 janvier, l’Etat a annoncé un apport de 0,6M€ du Ministère de la Culture, en complément des 2M€ antérieurement annoncés par le même Ministère.

Le budget d’investissement de l’opération est ainsi bouclé, permettant de garantir la réalisation du futur Mémorial. (…)

 

4/ L’étape décisive du budget d’investissement étant franchie, un échange a pu ensuite avoir lieu sur les moyens de fonctionnement du futur aménagement. D’ores et déjà, l’Etat a confirmé la mise à disposition d’enseignants et s’est déclaré ouvert à la discussion, la Caisse d’Epargne Provence-Alpes-Corse a annoncé un apport exceptionnel de 500 000€, la CPA a affirmé qu’elle prendrait sa part de ce financement, le Conseil régional souhaite que le projet soit inscrit au CPER, le Conseil général s’est déclaré prêt à un tour de table sur le sujet, la FMS a déclaré qu’elle contribuerait à la vie de l’équipement selon des modalités à définir, et France Télécom a annoncé un apport pour la dimension « nouvelles technologies » en moyens techniques notamment. Il a été décidé que cet aspect serait approfondi lors d’une nouvelle réunion aussi rapide que possible.

 

5/ Concernant les moyens de fonctionnement de la structure porteuse du projet, le Conseil général a annoncé une forte augmentation de sa subvention, compte tenu de l’évolution de l’opération. Le Conseil régional et la CPA ont affirmé la poursuite de leur aide à cette structure nécessaire. France Télécom a confirmé une mise à disposition de personnel. »

 

Vous voyez bien que quand on veut, on peut, et que l’argent, s’agissant des priorités, n’est jamais un problème …

 

Ah, dernière petite précision à propos des artistes internés cités par le CRIF : si Karl Bodek est bien mort en 1942, les autres ont survécu, heureusement pour eux : Feuchtwanger est mort en 1958, Bellmer en 1975 et Ernst en 1976.

Commentaires

Une question: ont ils l'intention de réhabiliter tous les camps de cette période pendant que d'autres sont à la rue ou dans la misère et qui ont un réel besoin? Là, le système est en plein délire et qu'il faut stopper leur folie des grandeurs mégalomanes.

Écrit par : Olivier V | 16/01/2009

Formidable ! Vraiment épatant ! Et je suis certain que les personnes qui ont pris une initiative aussi excellente et aussi originale prendront sans tarder celle d'aménager toute la bande de Gaza en un haut de lieu de mémoire pour rappeler au monde entier l'internement concentrationnaire et le bombardement indiscriminé de centaines de milliers d'hommes, de femmes et d'enfants jui..... Comment dites-vous ? Ce sont des Palestiniens ?....

Bon, circulez.

Écrit par : Martial | 16/01/2009

Comment peut on ne pas être scandalisé par la facilité avec laquelle les élus trouvent et disposent de l'argent public afin de subventionné un énième mémorial car enfin cette somme astronomique allouée représente tout de même 90 fois 1 millions de francs !!!! dont la totalité est financé par le contribuable. Je croyais qu'il ni avait plus d'argent , restriction budgétaire, apparemment pas pour tout le monde !!!!
D'ailleurs dans le lien url il ne mentionne pas l'argent qui leur est si gentilement donné. Il ne me semble pas avoir entendu parlé de ce projet au journal de 20 heures ni dans la presse et pour cause avec ce qui se passe à Gaza. Mieux vaut parler de Obama ..................

Écrit par : yves | 20/01/2009

Les commentaires sont fermés.