Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/01/2009

L’ETAT SUISSE REFUSE DE SANCTIONNER DIEUDONNE

L’interdiction du spectacle irait à l’encontre de la liberté d’expression.

images.jpg«  Le spectacle de Dieudonné aura bien lieu à Genève les 6 et 7 février prochain. Invoquant le droit à la liberté d’expression, le Conseil d’Etat a déclaré hier qu’il n’annulerait pas les représentations de l’humoriste, malgré la demande du député Christian Brunier. Dimanche dernier, le socialiste a réagi à la dernière provocation de Dieudonné sur scène, le 26 décembre à Paris. Au beau milieu de son spectacle «J’ai fait l’con», le comédien a invité sur scène Robert Faurisson, négationniste condamné à plusieurs reprises pour ses propos antisémites. Sur scène, un figurant déguisé en déporté juif lui a décerné le «prix de l’infréquentabilité et de l’insolence».

Alors que le producteur de Dieudonné a déjà annulé le spectacle dans trois villes françaises, le Conseil d’Etat s’y refuse. «On ne peut pas faire de censure préalable», explique Laurent Moutinot, conseiller d’Etat en charge du Département des institutions. «Il faudrait être sûr que le spectacle contient des éléments inacceptables, que l’intéressé va violer la loi. Nous ne sommes pas dans cette situation. Par ailleurs, Dieudonné est déjà venu plusieurs fois à Genève sans qu’aucun incident ne se produise.» Le magistrat, qui assure ne pas vouloir se rendre au spectacle, affirme néanmoins que des sanctions pourraient être prises en cas de débordements.

Cette décision provoque l’incompréhension du côté de la Cicad (Coordination contre l’antisémitisme et la diffamation). «Genève accepte Dieudonné alors que toute la France le boycotte», déplore Philippe Grumbach, président de l’association. «Le silence du Conseil d’Etat face à l’attitude de cet homme, qui est un militant d’extrême droite, est choquant. Nous attendions de la part des autorités une prise de position suite aux événements du Zénith. Il a démontré qu’il était capable des débordements les plus ignobles.» Selon le président de la Cicad, un tel dérapage à Genève ou à Crissier n’est pas exclu. «Je suis étonné que Monsieur Moutinot, ancien président de la section genevoise de la Licra, ne soit pas plus sensible à cette affaire.»

Du côté des partis, on ne remet pas en cause la décision du Conseil d’Etat. Mais on regrette que l’humoriste ait été invité à Genève et on déconseille à la population de se rendre à son spectacle. «Cet homme est un révisionniste multirécidiviste, explique Michel Halpérin, président du Parti libéral genevois. Si des débordements surviennent lors de la première représentation, l’Etat pourra encore intervenir.»

Le Parti socialiste, par la voix de son président, attend effectivement que le Conseil d’Etat prenne ses responsabilités en cas de dérapage, par le biais d’un dépôt de plainte. «Faire venir Dieudonné à Genève est irresponsable. Si on ne peut pas interdire son spectacle, il faut former un cordon sanitaire républicain et pousser les gens à ne pas y aller!» Les radicaux prendront le taureau par les cornes. «Nous enverrons quelqu’un au spectacle pour pouvoir dénoncer tout débordement», annonce Hugues Hiltpold, président du parti. »

Source : http://www.tdg.ch/geneve/actu/etat-refuse-censurer-dieudonne-2009-01-09

 

Le blog de Christian Brunier, le député suisse qui a demandé l’interdiction est assez intéressant (http://christianbrunier.blog.tdg.ch/about.html). On y apprend que la première de ses passions est sa femme, ce qui est très bien et très gentil pour elle. Il s’agit de la députée écologiste Ariane Blum. Et on apprend aussi qu’il adore l’humour et même la provocation. Parfaitement : « Je suis un défenseur de l’humour, même le plus dur. Je suis un admirateur des surréalistes et des humoristes tels que Coluche, Pierre Desproges, Guy Bedos ou Jean Yanne. Je lis quasiment chaque semaine « Charlie Hebdo » et « Siné Hebdo ». J’adore l’humour noir, la dérision la plus hard et la provocation, véritable oxygène de la démocratie. Mais, le show de Dieudonné n’a rien à voir. »

Voilà, c’est ça, le problème. Ca n’a rien à voir. Ah, on apprend aussi qu’il est socialiste et même membre du PS français.

Ce qui me fait penser que Bertrand Delanoë en a rajouté une louche hier dans le registre de la vertu outragée en envisageant de faire interdire Dieudonné ad vitam aeternam à Paris. Quelle pub pour Dieudonné ! 

Commentaires

J'ai bien vu les 10 minutes à la fin du Zenith avec Robert Faurisson http://www.youtube.com/watch?v=WvxjzVm17ZI et aussi son explication pour mieux comprendre ce qu'il a voulu en venir http://www.dailymotion.com/video/x7w5dp_le-dieudonez-au-mdias_news , là je dis ce mec il est trop fort et je ne connais pas beaucoup de personnalités qui aurait eu un tel courage, en tous les cas à mon point de vue il a respecté les lois et je me suis très marré en particuliers quand il s'est expliqué en vous invitant à le regarder, çà vaut le coût.

Selon l'article de RIVAROL du 9/01/2009 qui lui a consacré une page, d'abord il est vrai que j'avais remarqué un silence total de 24h de la part des médias ( déjà ils ne savent plus quoi faire, tellement qu'ils sont tétanisés ), en plus la LICRA veut le poursuivre pour délit d'apologie du négationnisme ( franchement on est en plein délire ) mais cette loi n'hésite pas. Si je l'évoque c'est qu'un journaliste avait le même réflexe en disant la même chose aussi sur "direct 8" ou un truc comme çà, en clair ils ne se gênent même plus à faire croire au public en abusant de sa naiveté, pourquoi s'en priver. Ce qui a irrité le système c'est le trio infernal LE PEN DIEUDONNE & FAURISSON. Là c'est vraiment le cocktail explosif aux yeux des lobbys, sans oublier d'autres personnalités en satellites, à croire qu'au jour de ce spectacle c'était une réunion du comité. Conclusion on peut dire que les choses tombent à pic, l'affaire MADOFF qui continuent à rebondir avec l'histoire des bijoux, la guerre d'Israël contre la bande de GAZA et enfin ce spectacle "J'ai fait l'con", on comprend que çà doit être la panique en ce moment chez eux.

Sinon, je suis allé voir 2 vidéos de Robert Faurisson en s'expliquant sur sa thèse et ensuite un interview avec une journaliste ( qu'on ne voit pas ) en laquelle il résumé comment cela s'est déroulé par rapport aux systèmes. Comme il le dit si bien, au moment qu'il s'est rendu à divers endroits, Robert a demandé à plusieurs reprises une démonstration ou des preuves à l'appui sur le plan scientifique et technique que personne était incapable de lui répondre. D'ailleurs, sur le plan technique et scientifique, il est vrai, on nous a jamais fait au minimum un reportage ce qui aurait été à mon point de vue fort intéressant.

Écrit par : Olivier V | 13/01/2009

HS mais du lourd http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-3654866,00.html

Écrit par : Eric | 13/01/2009

La Suisse n'est pas encore tombée dans zionism international&Co ?

Écrit par : Paul-Emic | 13/01/2009

@Olivier "D'ailleurs, sur le plan technique et scientifique, il est vrai, on nous a jamais fait au minimum un reportage ce qui aurait été à mon point de vue fort intéressant."

C'est impossible, Olivier, car les nazis ont détruit toutes les preuves, vous savez bien.
"Il ne faut pas se demander comment, techniquement, un tel meurtre de masse a été possible. Il a été possible techniquement puisqu'il a eu lieu". P. Vidal-Naquet
Cette réponse a bien amusé Faurisson.

Écrit par : Hervé (pas Ryssen, un autre) | 13/01/2009

Les commentaires sont fermés.