Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/01/2009

QUE FONT ET QUE DISENT NOS ELUS?

 

 

250px-Tissot-Panafieu_gymnase_Japy_2008_02_27_n8.jpg

 

8.   CLAUDE GOASGUEN, DEPUTE-MAIRE UMP DU XVIe (et président du groupe d’amitié France-Israël…. ET QUELQUES AUTRES …

 

"Digne, chaleureux et pacifique, le rassemblement de soutien à Israël a réuni dimanche 4 janvier 2009, à l’appel du CRIF, quelque 12 000 personnes qui se sont retrouvées non loin de l’ambassade d’Israël, avenue Matignon. Loin des cris de haine et des vociférations parfois antisémites ou des violences auxquelles on avait eu droit, ces derniers jours dans plusieurs villes européennes lors de défilés pro-palestiniens, la manifestation de dimanche s’est distinguée par sa haute tenue et sa remarquable discipline. (…)

 

Très applaudi, le député-maire du 16ème arrondissement,  Claude Goasguen, s’écrie : « Quel pays accepterait de recevoir tous ces missiles sans réagir ? Qui peut dire à Israël qu’il y avait un autre choix ? Qui ? Certainement pas la France. Israël, la France et le monde occidental veulent défendre les Droits de l’Homme. Alors qu’il est question de la sécurité d’Israël, nous refusons le parallélisme que d’aucuns s’ingénient à faire. L’agression n’est pas réciproque. Notre combat est juste, il est le combat de la France. Nous devons dire au gouvernement de la France : « Aidons Israël. Ne retombons pas dans les errements du passé » ». Et Claude Goasguen de conclure : « Nous ne sommes pas contre le monde musulman, mais contre l’islamo-fascisme du Hamas. Vive la France ! Oui, nous sommes aux côtés d’Israël et contre le Hamas ! Manifestons et battons-nous ! »

« Et Israël vivra et Israël vaincra » entonne alors la foule véritablement subjuguée ».

(…)

Il est difficile de citer toutes les personnalités présentes. On remarquait notamment, outre les  intervenants à la tribune, Nicole Guedj, ancienne ministre, Serge et Beate Klarsfeld, le rabbin Hillel Pevzner, Jean-Pierre Magnier, époux de Rika Zaraï, Patrick Gaubert, président de la LICRA et député européen, Sandrine Mazetier, députée du 12ème arrondissement de Paris , Jean-François Pernin, ancien maire du 12ème , Lynda Asmani, conseillère UMP du 10ème arrondissement de Paris, Jean-Jacques Curiel, représentant le parti Radical ".  Etc, etc.

 

Enrico Macias aussi était là et il a dit : « Machiah est arrivé le jour de la création de l’Etat d’Israël. Rien n’arrêtera le cours de notre histoire. Je serai toujours aux côtés d’Israël et si des épreuves personnelles ne m’en avaient pas empêché, je serais moi-même, aujourd’hui à Gaza, aux côtés des soldats de Tsahal. Ils sont en train de mourir pour nous. Je veux mourir pour eux ! »

Chiche !

 

Pour en revenir aux propos de Goasguen, "Notre combat est juste, il est le combat de la France", il n'a pas l'impression d'aller plus vite que la musique, là? Et ça veut dire quoi, au juste, "notre"? Le sien peut-être, mais il y a des chances que ça n'aille pas beaucoup plus loin.

 

Si vous souhaitez un autre son de cloche sur le conflit, allez sur le site de l'Union juive française pour la paix: www.ujfp.org

 

 

 Source :   http://www.crif.org/?page=articles_display/detail&aid=13061&returnto=accueil/main&artyd=2

Commentaires

"ils sont en train de mourir pour nous".
Qui "nous" ? Nous ? certainement pas.

Écrit par : Paul-Emic | 06/01/2009

Goasgen, ancien militant, comme Devedjian et Madelin du mouvement d'extrême-droite OCCIDENT dans les années 68, qui arborait fièrement la croix celtique. Comme ce député UMP de Lorraine, François Grosdidier, qui fut membre du PFN et très proche du GRECE, et qui prône un jour férié pour les musulmans.
Ils ont tant de choses à se faire pardonner...
L'état de carpette leur sied comme un gant.

Écrit par : Robert Spieler | 07/01/2009

Les commentaires sont fermés.