Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/12/2008

QUE FONT ET QUE DISENT NOS ELUS ?

Ils coûtent cher au contribuable, la moindre des choses est de se tenir informés de leurs activités. C’est pourquoi, dans un strict souci d’information, et sans aucun commentaire de ma part, je vais ouvrir une petite série sur les activités « communautaires » de nos très chers élus.

 

Bon, je n’ai pas oublié ce que j’ai écrit il y a peu. Mais, comme vous le constaterez, ces petits relevés, que je crois utiles, ne me prendront pas beaucoup de temps.

 

1.   Michel Herbillon, député-maire UMP de Maisons-Alfort

 

michel-herbillon-expert-es-communication-michel-herbillon-expert-es-communication.jpgAccompagné d’Olivier Capitanio, conseiller général du Val de Marne, il vient d’être reçu par la commission des relations avec les élus locaux du CRIF, qui relate en ces termes l’entretien :

 

« Michel Herbillon a souligné à quel point l’action du CRIF est utile et nécessaire pour la lutte contre l’antisémitisme.

 

L’élu de Maisons-Alfort s’est dit très proche de la communauté juive. Il a  organisé dans sa commune plusieurs manifestations : la plantation d’un arbre pour commémorer la mort d’ Itzhak Rabin,  la pose de plaques sur l’entrée des écoles où des enfants juifs ont été déportés, une exposition pour les 60 ans de l’État d’Israël et la réception de tous les nouveaux ambassadeurs d’Israël en France dès leurs prises de fonction.

 

Michel Herbillon a souligné son attachement au jumelage qui existe entre Charenton, ville de sa circonscription, et Zichron Yaacov et a souhaité développer une pédagogie pour mieux faire connaître Israël et pour lutter contre les actes antisémites. Il a indiqué aux membres de la commission qu’il considère  le devoir de mémoire comme très important et qu’il se sent personnellement concerné par ce crime contre l’humanité.

 

Concernant l’otage franco-israélien, Guilad Shalit, Michel Herbillon est d’accord pour engager un certain nombre d’actions pouvant aboutir à sa libération. Il a déjà exposé en signe de solidarité le portrait de Guilad Shalit au théâtre municipal pendant plusieurs semaines. Il a également signé l’appel lancé par Ingrid Bétancourt pour le jeune homme.

 

Concernant la position de la France sur l’Iran, Michel Herbillon a souligné que le Président de la République a été clair vis-à-vis de l’Iran et de l’arme nucléaire : pas de compromis possible sur cette question dont dépend étroitement la sécurité d’Israël et de la région ».

 

 

source: http://www.crif.org/?page=articles_display/detail&aid=12807&returnto=articles_display/list&artyd=2

 

Commentaires

Ah, la "sécurité d'Israël" !... C'est vraiment l'obsession majeure de nos dirigeants ! Au point d'envoyer au bout du monde - sous couleur de "lutte-contre-le-terrorisme") nos p'tits gars d'élite, ainsi éloignés - au péril de leurs vies, mais qu'importe ! - des théâtres hexagonaux où leurs services seront requis tôt ou tard, ET POUR DE BON, CETTE FOIS !... A ce propos, on ne peut que s'étonner de la "floutitude" (c'est 0K, Ségolène ?) de la revendication des poseurs de "bombes" du Printemps Haussmann... De là à imaginer (mais combien les fâchistes peuvent être odieusement imaginatifs !) que cette prétendue alerte à la "bombe" est instrumentalisée (sinon provoquée, merci, papa Dabeuliou !) par le pouvoir USraélien de l'Elysée....................

Écrit par : Martial | 17/12/2008

Encore une rubrique qui promet d'être fort intéressante

Écrit par : Paul-Emic | 17/12/2008

Les commentaires sont fermés.