Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/12/2008

ENCORE UN PETIT COUP DE STEREOTYPES !!!!

madoff_SEC_dec122008.jpgJe sais, j’ai d’autres chats à fouetter. Mais que voulez-vous, je ne peux pas résister. D’autant qu’un de nos petits amis lecteur du blog m’a asticotée à propos de Timothy Geithner, qui ne serait pas juif (voir les commentaires). Il l’était pourtant quand j’ai écrit le papier, mais bizarrement il ne l’était plus un mois plus tard. Bon, admettons, on ne va pas chipoter.

 

Bernard Madoff, lui, par contre, l’est. Du moins, il l’était aujourd’hui encore. Il était même un membre très éminent de la communauté puisqu’il a été trésorier de l’American Jewish Congress et, jusqu’à une époque très récente, trésorier de la Yeshiva University, université privée de New York. Car il avait (aussi) la fibre humanitaire. Et sioniste.

 

Je n’épiloguerai pas sur la fraude, gigantesque : 50 milliards de dollars ! Ah, ils ne jouent pas petit bras, ces gens-là. Ils sont vraiment sur une autre planète que la nôtre. Et tant qu’à faire, hein ….

 

Je serais curieuse de savoir à quoi il sera condamné, s’il l’est un jour. Les paris sont ouverts. Quand je pense à ce pauvre Michel Lajoye condamné à la perpète pour un attentat dans un café arabe qui n’a fait aucune victime ! Il avait vraiment tout faux, lui.

 

Je n’épiloguerai pas davantage sur l’étonnante concentration de juifs à Wall Street et dans le secteur avoisinant. Il en sort de partout en ce moment et mon petit doigt me dit que ce n’est pas fini.

Mais pas un mot dans les medias « officiels » sur ce sujet hyper tabou. Il ne faut surtout pas attirer l’attention du public sur ces « stéréotypes  antisémites » qui ont la vie dure et dont on se demande vraiment d’où ils peuvent bien sortir.

 

Et naturellement, pas l’ombre d’une repentance à l’horizon. J’ai lu sur l’un ou l’autre site communautaire que les juifs n’avaient pas à être « embarrassés » par les agissements coupables de certains d’entre eux.

 

On ferait bien de s’en souvenir, nous aussi, à l’occasion.

Commentaires

Non seulement la communauté qui n'existe pas n'a nullement à être embarrassée par les agissements de certains de ses membres, mais en Israël, on trouve tout à fait normal d'assurer à ceux-ci un asile inexpugnable pour les soustraire aux poursuites forcément antisémites que devraient leur valoir leurs très légères indélicatesses. On en a eu des exemples en France. Saluons bien bas cet esprit de solidarité communautaire, si différente du collaborationnisme systématique des goyim vis-à-vis de ceux des leurs qui n'ont même pas commis de légères indélicatesses... et plaignons bien fort le sieur Madoff de n'avoir pu se faire exfiltrer à temps par la Représentation Permanente du Mossad aux Etats-Unis...

Écrit par : Martial | 16/12/2008

excellent !

Écrit par : Paul-Emic | 16/12/2008

50 Milliards ? Mazeldoff !
Le grand Steven Spielberg (E.T, Jurassic Park, La liste de Schindler ) ferait partie des victimes.

Écrit par : Hervé (pas Ryssen, un autre) | 17/12/2008

Et dans tout ça, c'est une pôôvre agence fédérale qui va subir moult et moult critiques! J'ai nommé la ci-devant "Security and Exchange Commission" - SEC, pour les intimes. Qu'ils n'aient pas prévu (voulu prévoir?) la chute de Bears-Sterns ou Lehman, en dit long sur leur compétence. (J'allais dire complicité, misère) Mais je lis que l'un des directeurs de leurs services d'enquêtes, Eric Swanson, est l'époux d'une avocate spécialisée dans les questions d'investissements. Elle s'appelle Shana, ... Madoff, la
nièce du p'tit Bernard. Y aurait-il anguille sous ... l'oreiller?

Aux É.-U., sur la bande AM, il y a beaucoup de programmes style "ligne ouverte". Depuis jeudi, le nombre d'investisseurs - petits et moyens - qui téléphonent et s'épanchent sur les ondes, quant à la ruine totale et soudaine à laquelle ils font face, est abracadabrant!! Plusieurs avaient TOUT investi auprès de Bernard! Pourquoi? Mais, parce que c'est un coreligionnaire! Tout simplement. Entre "élus" on ne se fera jamais de coups bas, n'est-ce pas? La presque totalité des victimes sont des "élus", justement. Et la liste s'allonge. Faut avoir habité New York pour apprécier ... l'accent.

M'enfin, je dois aller au boulot, jouer à l'ingénieur au sein d'une grosse corporation "hi-tech", qui, elle, vient de se faire désigner catégorie "junk bond" (désolé, le terme français m'échappe) par plusieurs agences de Wall Street. Bernard à la rescousse?

Claude Jodoin Ing.,
Amérique Française

Écrit par : Claude Jodoin | 17/12/2008

Détail amusant : le sieur Madoff n'a été placé qu'en "résidence surveillée"... avec tous les égards et tout le confort dus à sa condition, comme on peut l'imaginer. Pas comme les voleurs de vélo, qui, aux Etats-Unis, doivent connaître immédiatement les joies inénarrables de la garde à vue et de la détention préventive. Il faut dire qu'entre un immonde petit voleur de vélo et un respectable Monsieur Madoff, on ne peut jamais trouver qu'une différence de cinquante milliards de dollars moins cent dollars. Entre s'étouffer cinquante milliards de dollars (je ne sais même pas ce que ça peut représenter !) et voler un vélo, il y a toute la différence déjà définie par Jean de La Fontaine :

"Selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous feront blanc ou noir"

(Pauvre La Fontaine, qui ignorait la charge politiquement correcte des qualificatifs "blanc" et "noir" !...)

Écrit par : Martial | 17/12/2008

Et naturellement, il a fait ça tout seul, comme un grand !

Mazeldoff !

Écrit par : FdK31 | 18/12/2008

le fait est qu'il y a matière à vrai débat là:
Quand un chrétien est condamné pour tel ou tel crime, le reste de la communauté chrétienne ne se sent pas embarrassé, enfin je ne crois pas.
Autant je suis d'accord pour lever le tabou sur la présence importante, relativement à leur nombre, de juifs dans la finance, autant quand l'un se comporte mal pourquoi devrait-on jeter l'opprobre sur le reste de la communauté juive?

Ceci dit, comme vous je suis curieux de savoir si ce monsieur sera condamné.. ou pas.

Écrit par : HerbeDeProvence | 18/12/2008

La communauté chrétienne, elle, ne passe pas son temps à réclamer encore et toujours une sempiternelle repentance aux autres et elle ne se pose pas en victime perpétuelle du reste de l'humanité.
Voilà pour le moins une sacrée différence qui justifie que l'on attende une certaine réciprocité. Mais on peut attendre longtemps.
Et quand à jeter l'opprobre, c'est tout à fait inutile. Pour ce que nous pouvons observer, "ils" y arrivent fort bien tous seuls.

Écrit par : anne kling | 18/12/2008

Et puis, sans vouloir en rajouter une benne, force est de constater que la-communauté-qui-n'existe-pas tient bon les commandes de la haute finance. A preuve, la nomination à la tête de la SEC d'une certaine Mary Shapiro... Qui a dit "On n'en sort pas !" ?..........

Écrit par : Martial | 18/12/2008

Oui c'est vrais les grands médias n'en ont pas parlé pendant un certain temps mais devant l'ampleur de la fraude il ne peuvent plus cacher cette affaire. Mais même encore, pour trouver "l'affaire" sur certains sites en ligne il faut vraiment chercher dans les recoins pour trouver Madoff. C'est un peu comme l'histoire de Siné (ce qui n'a rien à voir) certains grands médias n'en ont même pas parlé et pourtant elle en fit du bruit sur le net. Ils ont une telle trouille que l'on puisse avoir quelques idées saugrenues. Mais quand il y a un prix Nobel, on l'entend...En tout cas Madoff a le prix Nobel de l'escroquerie.

Écrit par : Julien | 18/12/2008

Racisme primaire : Quand un Juif parle de paix , mate vite à la frontière où sont ses chars . Quand un Juif te parle d' honnêteté , là c'est trop tard , c'est que , non seulement tu es déja ruiné , mais que , comdab , un plan est monté pour t'accuser d' antisémitisme ou même de vol ( affa Kerviel ) .
Bref, une sorte d'inversion des concepts est devenue la clé de ce type d' expression dont nos médias nous saturent à chaque exaction judéoallégorique .

Écrit par : Blaise | 19/12/2008

Une ombre: quand Mary était responsable d'une quelconque
sous-division des services de surveillance de la SEC, (j'oublie laquelle), elle avait un sous-fifre du nom de Mark Madoff!! Meuh oui, le fils du p'tit Bernard. Mais, son objectivité, son intégrité, nous sont garanties par le beau Barak. Aucun rapport avec une religion commune entre Mary, Mark, Bernard, ... et les autres!! Ainsi en emporte les contacts et l'argent. Demandez au grand Steven Spielberg. ... Tiens, encore!!

Claude Jodoin Ing.,
Amérique Française

Écrit par : Claude Jodoin | 19/12/2008

Votre fascination pour les juifs m'étonnera toujours. Chercheriez-vous à vous convertir ?

Écrit par : FdK31 | 19/12/2008

Dray chez nous, dans sa petite boutique ne se défendrait pas mal. Il est vrai qu'il lui en faut car il aime les belles montres...
mais il n'aurait rien à se reprocher.
http://www.20minutes.fr/article/283370/France-Perquisitions-chez-Julien-Dray-dans-une-enquete-sur-des-abus-de-confiance.php

Écrit par : zelionaya lagouchka | 19/12/2008

Vous m'avez fait bien rigoler. Et de nos jours, c'est toujours bon à prendre ...

Non, je n'ai aucune intention de me convertir, ce n'est pas prévu dans ma liste de bonnes résolutions pour 2009.
Et je précise même que je n'éprouve pas la moindre fascination pour les juifs. Ce sont eux qui ont attaqué les premiers - par l'intermédiaire de la LICRA - et je leur ai simplement rendu la monnaie de leur pièce.

Après, de fil en aiguille, j'ai fini par me rendre compte de bien des choses et j'ai eu envie d'en faire profiter d'autres ...

Voilà tout. J'éprouve d'autant moins de "fascination" pour les juifs que j'en ai épousé un. Un drôle de juif, il faut le reconnaître, puisqu'il me supporte, dans tous les sens du terme, depuis trente-trois ans. Mais ceci est une autre histoire ...

Écrit par : anne kling | 19/12/2008

C'est aussi un généreux donateur du parti démocrate. Assurer un rendement annuel de 10 %, il fallait nécessairement de hautes complicités lesquelles ne pouvaient intellectuellemnt ignorer les fraudes. Les "gendarmes" de la bourse devaient certainement les connaître mais ... le juteux système arrangeait beaucoup de monde. Sans la crise cela aurait pu continuer de nombreuses années

Écrit par : Marc | 23/12/2008

Les commentaires sont fermés.