Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/11/2008

UN SUJET : DEUX TRAITEMENTS

A titre d’exercice de style, je vous propose deux dépêches d’agence toutes récentes, traitant du même sujet : l’éventuelle intégration de l’Ukraine et de la Géorgie à l’OTAN.

Intéressant, n’est-ce pas ?

 

AP :   « Les Etats-Unis reculent sur l'intégration de l'Ukraine et la Géorgie à l'OTAN

Les Etats-Unis soutenaient la préparation à l'intégration de la Géorgie et de l'Ukraine à l'OTAN en avril dernier, mais ils font machine arrière face à l'opposition de l'Europe et de la Russie. L'alliance avait convenu en avril que les deux pays pourraient se voir proposer l'adhésion. Mais cette offre alors supportée par Washington avait été combattue à l'époque par certains pays européens. Le secrétaire d'Etat américain Daniel Fried estime désormais que "le débat sur le plan d'intégration n'est plus aussi important qu'il l'était". D'autres moyens d'associer ces pays seront envisagés au prochain conseil des ministres des affaires étrangères de l'Organisation la semaine prochaine.»

RIA Novosti : « OTAN-Géorgie-Ukraine : l’adhésion est possible sans passer par le MAP (ambassadeur américain)

Les Etats-Unis estiment que l'intégration de l'Ukraine et de la Géorgie au Plan d'action pour l'adhésion à l'OTAN (MAP) est une question dépassée et soutiennent l'adhésion de ces deux pays sans passer par le MAP, a indiqué William Taylor, ambassadeur américain à Kiev.

"Tout le processus d'adhésion au MAP n'est probablement pas d'actualité. Il est tellement politisé et contradictoire qu'il faudrait y renoncer. D'autres voies de passage à l'étape suivante existent. La Pologne, la Hongrie et la République tchèque n'ont pas intégré le MAP mais ont adhéré à l'OTAN après avoir atteint les critères", a annoncé l'ambassadeur américain dans une interview à la radio Voix de l'Amérique en Ukraine.

"Certains pays membres de l'Alliance ont fait comprendre de façon claire et nette que l'Ukraine et la Géorgie n'intégreraient pas le MAP en décembre. Si le passage par le MAP n'est pas possible, nous allons chercher d'autres voies pour accomplir ce que souhaitent les Ukrainiens, les leaders et le gouvernement. Nous soutenons l'Ukraine. Selon nous, elle est déjà prête à intégrer l'OTAN", a fait observer William Taylor.

Le secrétariat du président ukrainien avait cependant indiqué auparavant que la situation politique dans le pays ne contribuait pas à l'intégration de l'Ukraine au MAP.

L'examen d'entrée de Kiev et Tbilissi au MAP aura lieu les 2 et 3 décembre à Bruxelles lors de la rencontre des chefs de diplomatie des 26 Etats membres de l'Alliance. »

Ce que souhaitent les Ukrainiens ? Chiche qu’on va le leur demander ! Finalement, c’est comme pour la Constitution européenne : si on n’arrive pas à passer par la porte, suffit d’entrer  par la fenêtre. Et le tour est joué.

Commentaires

Comme pour le traité de Lisbonne. "Ils" veulent faire revoter les Irlandais. Imposture et tyrannie. A quand la nécessaire contre-révolution ?

Écrit par : Robert Spieler | 27/11/2008

La démocratie moderne n''est autre que l'art de faire accepter au peuple virtuellement souverain des choses dont il n'aurait jamais eu tout seul l'idée, et encore moins l'envie, en réussissant à lui faire croire que c'est lui qui le réclamait à cor et à cri et qu'il a réussi - en l'obtenant - à forcer la main de ceux qui sont censés le représenter. Cet "Art Royal" est celui de la franc-maçonnerie.

Écrit par : Martial | 27/11/2008

Les commentaires sont fermés.