Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/11/2008

MADAME XAVIERA HOLLANDER

images.jpgAllez, aujourd’hui on va s’offrir une récréation et parler de sujets un peu plus badins. En ce moment, je lis Le Monde contre Soi - Anthologie des propos contre les juifs, le judaïsme et le sionisme. Lecture fort intéressante, encore que je ne sois pas extraordinairement convaincue par les vertueuses protestations de l’auteur, Paul-Eric Blanrue, qui nous affirme qu’il souhaite « ouvrir les yeux de ceux qui veulent savoir d’où ils viennent et où ils vont. Car on ne peut combattre que ce que l’on connaît ».

 

En tout cas, on y rencontre des personnages étonnants, souvent juifs eux-mêmes, d’ailleurs. Une, en particulier, qui va beaucoup plaire à notre ami Hervé. Jugez plutôt : qui a dit « [Les juifs américains constituent] la majeure partie de mes maniaques sexuels. Nombre d’entre eux sont suivis par un analyste. Leurs problèmes proviennent d’une mère dominatrice, ou d’une femme qui les écrase. (…) La plupart des docteurs juifs qui viennent chez moi sont des détraqués ; en général, ils veulent être esclaves. »

 

Vous donnez votre langue au chat ?  Eh bien, l’auteur de ces propos définitifs savait en tout cas de quoi elle parlait puisqu’il s’agit de Xaviera Hollander soi-même, qui fit les beaux jours (et les belles nuits) du tout-New York dans les années 60-70. A l’époque où elle tenait une « maison » très bien fréquentée.

Blanrue nous fournit ces précisions à son propos : franco-allemande d’origine juive, actrice de films pornographiques, … ses souvenirs ont été un best-seller vendus à 17 millions d’exemplaires dans le monde.

 

En tout cas, elle a très bien su diversifier ses activités et arrondir son bas de laine. Elle est toujours dans le circuit, bien qu’ayant pris un peu de bouteille. Spectacles de cabaret, romans, même un Bed and Breakfast à Amsterdam, si le cœur vous en dit …, elle n’arrête pas une minute. Elle se partage désormais entre Amsterdam, où elle file le parfait amour avec un Hollandais, et Marbella.

 

Et d’ailleurs, elle est devenue très respectable à présent. La preuve : le Festival du Film juif d’Amsterdam vient de présenter un film retraçant sa belle histoire. Il s’appelle Xaviera Hollander, the Happy Hooker, portrait of a revolutionary  ( Xaviera Hollander, la putain heureuse, portrait d’une révolutionnaire).

 

Et voilà encore une révolutionnaire recyclée. Décidément, chassez le naturel …

Commentaires

«On asservit plus facilement un peuple avec de la pornographie qu'avec des miradors.» Soljenitsyne.
J'ai lu quelques passages des "fantasmes de Xaviera", où le rapport à l'inceste est patent. Si Xaviera Hollander pouvait nous fournir des données statistiques, ce serait très intéressant.

Écrit par : Hervé (pas Ryssen un autre) | 17/11/2008

A côté des Grands de la Torah et durant toutes les générations dont leurs talents rares nous sont connus et dont leur niveau intellectuel élevé est connu à travers leurs écrits, le fait est là de la multiplication d'individualités juives se distinguant par leurs exploits intellectuels (scientifiques, philosophiques, littéraires, sociaux, etc...) dans le cadre de la société occidentale moderne et de la société non occidentale. Le pourcentage de Juifs, réussissant dans la culture sociale et le monde de l'esprit, continue à être le plus élevé par rapport à la population mondiale. Et il semble que ces individualités appartiennent au succès du Peuple élu et expriment le génie (pouvoir de création théorique exclusif) des Juifs dans son expression la plus brillante.
Le nombre de Juifs dans le monde est actuellement proche de 14 millions soit 0,4% de la population mondiale qui compte près de 6 milliards d'hommes. Parmi la population générale du monde, les Arabo-musulmans par exemple, comptent un pourcentage très élevé de 20%, c'est à dire à peu près 1 milliard 200 millions d'hommes. Combien, selon-vous, la nation arabo-musulmane compte-t-elle de Prix Nobel depuis 1901, année de création du fonds du prestigieux Prix du nom du scientifique suédois Alfred Nobel, inventeur de la dynamite, qui a légué au fonds toute sa fortune, jusqu'en 2002 ? Il s'avère qu'en tout et pour tout 5 lauréats, seulement, et parmi eux, Yasser Arafat.
La proportion de Juifs dans la culture générale est grande, spécialement suite à l'adaptation des Juifs dans la société non juive et leur intégration dans l'économie de la plupart des pays où ils habitent. De nombreux Juifs se trouvent dans tous les domaines de la réflexion et de l'art, et nombre d'entre eux ont gagné une importante reconnaissance internationale, et aussi une grande proportion de Juifs sont parmi les lauréats du plus prestigieux Prix pour leurs grandioses legs pour le bien de l'humanité, le Prix Nobel.
Le simple fait que parmi les 270 lauréats du Prix Nobel, décerné depuis plus de 100 ans et jusqu'à maintenant, 124 sont juifs, c'est à dire 45% des lauréats du Prix Nobel sont juifs, est prodigieux. Il y a des chercheurs qui sont d'avis qu'en fait 600 Prix Nobel ont été distribués, car le Prix est distribué à plusieurs lauréats où à un groupe de recherche, ce qui signifie que la proportion des Juifs n'est que de 25% des lauréats. D'une façon ou d'une autre, c'est un fait stupéfiant et qui attise la réflexion. Plus de 30% des Nobélisés américains dans les sciences naturelles sont juifs, plus de 80% des Nobélisés juifs dans le monde viennent d'une famille pauvre et à peu près 90% des Nobélisés non juifs viennent d'une famille riche. (Les données sont calculées à partir des informations que fournit le site Internet du Prix Nobel).
Il n'y a pas de doute que, parmi les juifs, des personnes remarquables et des célébrités, des grands esprits scientifiques se sont distingués, et parmi eux on compte Albert Einstein, un génie qui a généré une révolution dans la physique moderne. Einstein, qui a gagné le Prix en 1921, non pour sa loi de la relativité mais pour ses avancées dans la loi des quanta et la découverte de l'effet photoélectrique, avait l'habitude de se présenter comme quelqu'un qui "n'a pas de talents particuliers. Je ne suis qu'un enthousiaste curieux". Ne connaissez-vous pas un Juif qui ne soi pas un "enthousiaste curieux" dans son incarnation ? Il semble que d'après la définition d'Einstein de lui-même, chaque Juif développe potentiellement un talent d'audace et de curiosité intellectuelle.
Et encore, en 1922, Einstein a réalisé une conférence à l'université française de La Sorbonne, dans laquelle il affirme avec l'humour qui le caractérise que "si sa loi de la relativité est prouvée, l'Allemagne va affirmer que je suis allemand et la France va affirmer que je suis citoyen du monde. Et s'il est prouvé que je me suis trompé, les Français vont prétendre que je suis allemand et les Allemands déclareront que je suis juif".
Le prestigieux Prix Nobel, n'est pas l'unique caractéristique de la grandeur et de la sagesse du peuple Juif, mais est assurément une caractéristique remarquable. Ainsi également le prestigieux Prix du nom du journaliste américain Joseph Pulitzer, prix décerné aux Etats-Unis chaque année dans différents domaines du journalisme et de la culture comme la littérature, les biographies et les sciences. Les statistiques d'obtention du Prix Pulitzer nous montrent un nombre important de vainqueurs juifs et un pourcentage de réussite élevé par rapport à leur nombre minoritaire dans la population américaine. Selon les données que j'ai rassemblé du site Internet de Pulitzer, il apparaît que depuis l'année de création du Prix en 1917 et jusqu'à maintenant, parmi les 171 lauréats du Prix Pulitzer, 17 sont Juifs, c'est à dire 10% des lauréats du Prix Pulitzer sont Juifs. C'est ainsi un fait significatif, surtout quand l'évaluation des Juifs aux Etats-Unis ces 85 dernières années oscille entre 0,5% et 2% seulement.
Aujourd'hui, malgré leur petit nombre, les Juifs fournissent un nombre étonnant de postes supérieurs dans tous les domaines académiques et d'intelligence dans le monde. Il s'avère que les Juifs ont plus tendance à choisir des professions nécessitant la mise en oeuvre et le développement du cerveau. Non seulement dans la tradition juive le développement intellectuel vient devant le développement corporel, mais en plus, la société juive a transmis une relation de respect envers la couche des gens instruits. C'est une société qui a pris soin de transmettre par sa façon de vivre stricte, la relation organisée du respect de l'érudition, la persévérance, l'étude intellectuelle et la perpétuation. De telle sorte que cela est devenu un concept d'admiration pour les poètes.
A propos, précisément pour ces raisons, il y a très peu de sportifs juifs connus dans le monde. Parce que si on s'occupe de choses mécaniques qui n'exigent pas pensée et créativité, on limite, purement et simplement, ses chances de réussite et de développement intellectuelle.
C'est pourquoi, au jour d'aujourd'hui, d'un point de vue statistique, les Juifs constituent 60% des diplômés de la prestigieuse université de Yale aux Etats-Unis, 26% des professeurs de droit et 40% des avocats dans les grands bureaux à New York et à Washington. A peu près 60% des postes clef dans les studios à Hollywood sont aux mains des Juifs, et un tiers des milliardaires américains sont juifs.
Les trois grands réseaux de télévision aux Etats-Unis, ABC, CBS et NBC sont dirigés par des Juifs. Les journaux comme le 'Times', 'Newsweek', 'Washington Post', 'New York Times', 'Wall Street Journal', sont la propriété de Juifs, et une proportion considérable de rédacteurs, de correspondants, d'éditorialistes est de la religion de Moïse. En 1997, les Juifs constituaient 14% du cabinet du Président Clinton. Et tout cela en dépit du fait que les Juifs ne constituent que 2% de la population américaine. En effet, parmi environ 280 millions d'habitants dans tous les Etats-Unis, seulement 6,8 millions parmi eux sont juifs, soit 2% seulement.
Cela dit, il semble que non seulement dans l'Occident (Europe occidentale) mais même aussi dans l'Orient (Europe orientale) - sous le despotisme du régime communiste de l'ex Union Soviétique - des individus juifs ont réussi à arriver à des succès intellectuels dépassant toute proportion par rapport à leur pourcentage dans la population générale. Cela ressort principalement dans les données des Prix décernés du nom de Vladimir Illich Lénine, dirigeant communiste charismatique à la tête du pouvoir despotique en U.R.S.S.
des Juifs se sont distingués dans tous les domaines, et leur influence sans comparaison sur le genre humain était significative, en premier lieu Moïse, le Rambam Maimonide (Rabbi Moïse Ben Maimon, qui a gagné le surnom du grand aigle), Ha gaon Rabbi Eliahou de Vilna (Hagra), Sigmund Freud, Karl Marx, Trotski et Albert Einstein. Même Jésus et Spinoza étaient juifs. Des Juifs qui se sont convertis et en raison de cela ont été excommuniés pour toujours.
Voici les noms des personnages juifs qui ont été les plus influents. Les noms des Juifs célèbres ont mené depuis toujours "l'équipe internationale des talents" et ont été les vedettes dans chaque domaine possible ; une vérité statistique qui désigne un pourcentage de réussite élevé par rapport à leur nombre minoritaire dans la population Dans le domaine de la littérature : Shay Agnon, Shalom Aleichem, Franz Kafka, Issac Asimov, Hermann Broch, Philip Roth, Saul Below, Marcel Proust, Herman Wouk, Elie Wiesel, Primo Lévi et ce n'est pas le dernier mot. Dans le domaine de la création musicale : Yasha Hefetz, Itzhak Perlman, Wladyslaw Szpilman , Leonard Bernstein, Gustav Mahler, George Gershwin, Félix Mendelssohn-Bartholdy, Daniel Barenboïm, Isaac Stern, Arnold Schönberg, Arthur Rubinstein et de nombreux autres.
Il est ainsi possible de désigner des noms de nombreux créateurs juifs dans une grande variété de domaines. Les juifs sont ainsi présents dans :la linguistique (Noam Chomsky), l'anthropologie (Claude Lévi-Strauss), l'éducation (Janusz Korczak Goldschmidt), la médecine (Jonas Salk), la physique (Albert Einstein, Richard Feynman, Niels Bohr), la mise en scène (Woody Allen, Steven Spielberg, David Mamet, Claude Lanzmann). Dans le monde des affaires (Rothschild, Reichmann, George Soros, Ralph Lauren), la psychologie (Sigmund Freud,Victor Frankl , Alfred Adler), la philosophie (Franz Rosenzweig, Karl Popper, Isaiah Berlin, Ludwig Wittgenstein , Emmanuel Lévinas), l'histoire (Bernard Lewis, Théodore Zeldin, Daniel Goldhagen), la diplomatie (Léon Trotski, Benjamin Disraeli), des Premiers Ministres en France (Pierre Mendès-France, Léon Blum), la peinture (Marc Chagall, Amadeo Modigliani, Chaïm Soutine), la dramaturgie (Arthur Miller), l'architecture (Eric Mendelssohn, Oscar Niemeyer), et dans de divers autres domaines.
A la lumière des noms des personnages juifs connus, voici les propos du dramaturge anglais Peter Ustinov. A une occasion il a dit : "Je crois que la contribution des Juifs au genre humain est hors de toute proportion par rapport à leur nombre. Je les crois un peuple immense. Non seulement ils ont donné au monde deux géants tels Jésus-Christ et Karl Marx, mais en plus ils se sont payés le luxe de ne suivre ni l'un ni l'autre". La vérité s'entend dans ses propos par rapport à la chrétienté et au socialisme qui n'ont économisé aucun moyen pour atteindre leur "sainte" quête et les Juifs intelligents ne sont pas allés vers "le dieu qui a déçu".
Et encore quelques de données qui parlent d'elles-mêmes : Albert Einstein a été choisi comme l'homme du siècle par le 'Times Magazine' ; le journal 'Corriere della Sera' qui est leader en Italie, a présenté comme photo du siècle la célèbre photo de "L'Enfant du Ghetto" levant les bras à la fin de la révolte du ghetto de Varsovie. Et selon les professionnels de la communication : "Une photo vaut mille mots", il y a une signification double à notre propos (Tartei Mashma en araméen : à double sens).
Cela dit, je mentionnerai que la distinction juive n'est pas exclusive aux derniers temps. Cette distinction existait déjà au Moyen-âge, comme le montre les cinq volumes monumentaux de 'Préface à l'Histoire des Sciences' dans lesquels, Georges Sarton, décrit le développement de la science. Il s'avère que 41% des scientifiques d'Espagne, avant l'expulsion, étaient juifs, quand leur proportion dans la population n'était que de 2,7% seulement. Au XIVème siècle, les Juifs ne constituaient qu'un seul pourcent de l'ensemble de la population du monde, et parmi les scientifiques internationaux ils étaient pourtant 17,6%. Plus tard entre les années 1819-1935, les Juifs ont dirigé environ 20% de l'activité économique mondiale depuis l'Allemagne, alors qu'ils constituaient moins d'un pourcent de la population.
En 1952, 24% des étudiants à l'Université de Harvard étaient juifs, 23% à Yale et 20% à Princeton, bien qu'ils ne constituaient que 1,6% de la population des Etats-Unis. Aujourd'hui, la situation dans les grandes universités aux Etats-Unis se caractérise par une chasse aux cerveaux juifs, dans l'espoir que ceux-ci, selon la voie des Juifs, se distingueront dans leurs études et feront passer les universités dans la division supérieure des institutions académiques en Amérique.
A la lumière des vérités statistiques, il convient donc de questionner : comment est-il possible de polémiquer avec les chiffres qui parlent d'eux-mêmes ? Et vraiment comment réussit un peuple si petit à engendrer de si nombreux génies ? Est-il cependant encore possible de prétendre que "le peuple d'Israël est un peuple normal comme tous les autres peuples" ? Et est-ce que le monde des hommes qui a essayé de normaliser le peuple juif tel qu'il existe par lui-même dans son état souverain comme n'importe quel peuple et nation, n'a-t-il pas commis une erreur optique ?
Au début du XIXème siècle Mark Twain (1835-1910), l'un des grands écrivains classiques américains, a discerné le phénomène de la distinction juive et son particularisme historique. Comme il l'a exprimé dans son article monumental : 'Concernant les Juifs' qui a été publié le 6 septembre 1899 dans le 'Harper's Magazine' : "A l'origine vous étiez les élus du Tout-puissant, votre prospérité déloyale sur de nombreux plans me convainc que vous êtes encore serré de nouveau dans cet endroit bien au chaud. Si les statistiques sont exactes, les Juifs constituent seulement un pourcent de la race humaine, cela suggère un faible souffle nébuleux d'une poussière d'étoile, perdu dans l'éclat de la Galaxie Lactée. Logiquement, il ne faut presque pas entendre parler du peuple Juif, mais on en entend parler, et on en a toujours entendu parler. Il illumine cette planète nom moins autant que n'importe quel autre peuple et son importance commerciale est extraordinairement hors de proportion par rapport à la petitesse de son nombre. Ses contributions à la liste mondiale des grands noms dans la littérature, la science, l'art, la musique, les finances, la médecine, les sciences humaines, sont également loin de toute proportion par rapport à leur petit nombre. Il leur est permis de se vanter de cela".
Et ainsi la Torah d'Israël a dévoilé l'énigme incompréhensible d'un point de vue logique du phénomène de l'intellect juif, avant que la réalité ne soit affirmée. Moïse promit et dit : "Elle ne peut être que sage et intelligente, cette grande nation" (Deutéronome 4 :6), les nations du monde montreront et déclameront sur nous. La Torah d'Israël a fixé en cela que le peuple juif est un peuple caractérisé par sa spécificité éternelle, et une part de l'expression de cette spécificité est le cerveau juif et l'absence de norme qui le définit. Comme nous l'avons déjà vu les statistiques confirment et accréditent que les Juifs sont différents et plus intelligents que d'autres peuples et d'une manière à part.

Il apparaît que l'idée de "lumière pour les Goys", vocation historique imposée au peuple juif, en tant que "peuple élu", surtout d'un point de vu moral, n'est pas périmée et ne s'est pas altérée dans l'ère du modernisme ou du post-modernisme. Et le peuple juif de porter sur ses épaules le joug de l'existence juive conformément au verset "Vous serez une lumière pour les Goys" (Isaïe 42 :2). Une partie du peuple juif, à propos, continue de porter la continuité historique et ses nécessités, malgré son enracinement dans les nations du monde.
BAROUCH ACHEM .

Écrit par : Unique | 18/11/2008

@BAROUCH ACHEM.
(en supposant qu'il ne s'agisse pas d'un troll car le sujet s'y prête mais je prends le risque: on peut s'amuser innocemment n'est-ce-pas?).
Fort bien, mais supposons que nous autres, modestes goys, nous nous contentions de notre médiocrité et que nous vous priions poliment et sans contrainte aucune d'exercer vos multiples talents entre vous et en nous laissant gérer nos petites affaires de goys entre nous et à notre façon? A moins que le souci paternel du bonheur d'autrui ne vous incite à exercer vos talents non pas dans des pays qui somme toute ne se débrouilleraient pas trop mal tout seuls(après tout il ne semble pas qu'il y ait eu beaucoup de Juifs pour favoriser le développement de l'humanité dans la période qui va de l'homme de Cro Magnon à Abraham) mais plutôt dans des régions où votre supériorité bienfaisante ferait le bonheur des populations indigènes décimées et exploitées par les goys: grâce à vous ces populations prendraient une juste revanche sur ces goys exploiteurs (et plus ou moins débiles sur les bords si j'en crois votre exposé qui pour être long n'en est pas moins brillant, j'y ai appris beaucoup de choses que j'ignorais).
Quant à Einstein, il avait certainement une grande intelligence mais des mauvaises langues (goys, évidemment) prétendent qu'il aurait plagié Poincaré à un moment donné. Mais que ne dit-on pas...

Écrit par : philistin | 19/11/2008

Et tous ces "génies" et innombrables Prix Nobel n'auront jamais réussi qu'à inventer des théories toutes plus saugrenues les unes que les autres qui n'ont fait qu'empoisonner la vie d'une humanité qui ne lui demandait rien.

Citez-moi une seule invention juive. Une seule, qui soit utile à l'homme.

En revanche, côté indo-européen:

Vers le Ier siècle, les Romains ajoutent de la terre volcanique de Pouzzoles et inventent la chaux hydraulique qui prend sous l’eau et améliore la prise et le durcissement en y ajoutant de la tuile broyée (tuileau).
Le mot savo est utilisé pour la première fois par Pline l'Ancien pour caractériser un shampoing décolorant utilisé par les gaulois.


la prothèse la plus ancienne connue est une jambe romaine en bronze conservée à Londres et détruite par un bombardement de la 2nde guerre mondiale - Une prothèse au moins d'esthétisme mais dont la vocation médicale est encore à l'étude en 2007 au centre d'égyptologie biomédicale de l'université de Manchester a été trouvée à la place du gros orteil d'une momie. Elle a été datée de -600 à -1000.

VIe siècle av. J.-C. [modifier]
la fécondation artificielle du dattier -500 Grèce

Ve siècle av. J.-C. [modifier]
la diététique et le diagnostique médical
Hippocrate, Cos, Grèce
la catapulte

IIIe siècle av. J.-C. [modifier]
l'hydraule ou premier orgue est le plus vieil instrument à clavier de l'histoire inventé par Ctésibios vers -270 à Alexandrie en Égypte

Machine d'Anticythère est la première machine connue à entrées et sorties. Cette machine permet de prévoir les éclipses. -87 av. J.-C. Ce mécanisme semblable à celui d'une horloge parait hors du temps compte tenu de sa précision mécanique et sa complexité et ce qu'on peut trouver dans les écrits. [2] [archive]

]
Le caractère mobile est inventé entre 1041 et 1049 par l'artisan chinois Pi Cheng. Ce dernier est fabriqué en plomb par Gutenberg vers 1440 à Strasbourg en France.
la peinture à l'huile 7ième siècle. Les grottes afghanes de Bamiyan recèlent les premières peintures à l'huile connues.




XIIIe siècle [modifier]
la caraque nef, nao en espagnol ou nau en portugais

XIVe siècle [modifier]
le gouvernail d'étambot
la caravelle, bateau à voile de 20 à 30m de 50 tonnes de tonnage.

XVe siècle [modifier]
le système bielle-manivelle vers 1420
l'écluse XVe et XVIe siècles en Italie.
l'arquebuse (fin XVe s) et le mousquet (du XVIe au XVIIIe siècle). Fusil Lebel 1886

XVIe siècle [modifier]
le biberon ou premier instrument artificiel fabriqué pour l'allaitement date des XVIe ou XVIIe siècles apparu dans l'Europe du Nord ou en Suisse. Auparavant on utilise des cornes trouées. Le tire-lait remonterait à l'Antiquité.
Le parachute, le char d’assaut, le pont mobile Léonard de Vinci 1500 - le premier saut en parachute de l'histoire eu lieu le 22 octobre 1797 quand André-Jacques Garnerin s'élance d'un ballon à Paris au parc Monceau. Sa femme saute à son tour le 11 octobre 1802 et dépose le brevet de l’« appareil à parachute ».
le chariot sur rail 1er (non motorisé) 1550 mines de Leberthal en Alsace France.
le microscope en 1590 par Zacharias Janssen.

XVIIe siècle [modifier]
la lunette astronomique vers 1590 en Italie ou 1608 en Europe du Nord - invention anonyme.
le premier journal imprimé connu appelé Relation paraît à Strasbourg vers 1605.
le sous-marin en 1620 par le scientifique hollandais Cornelis Drebbel testé dans la Tamise.
la calculatrice ou Pascaline 1642-1645 Pascal France.
le baromètre en 1643 par Evangelista Torricelli
le moulin à café apparaît en Europe et en Turquie en même temps au XVIIe siècle.

XVIIIe siècle [modifier]
la machine à vapeur 1712 : premières « pompes à feu » France - Machine de Watt 1769.
le thermomètre au mercure en 1718 par Gabriel Fahrenheit
le sextant en 1730 inventé indépendamment par deux personnes : John Hadley un mathématicien anglais, et Thomas Godfrey (1704-1749), un inventeur américain.
Le premier train régulier tracté par une locomotive à vapeur en 9 juin 1758 sort d'une mine en Angleterre.
l'intérêt de la vaccination est démontrée en 1760 par Daniel Bernoulli - vaccination contre la variole - 14 mai 1796 - Edward Jenner médecin britannique. Louis Pasteur vaccine enfant contre la rage le 6 juin 1885.
le pyroscaphe 1774 Claude François Jouffroy d'Abbans bateau à vapeur Saône
le goniomètre vers 1780 Arnould Carangeot
la montgolfière Joseph et Étienne, les frères Montgolfier 1782. La première expérience publique eut lieu le 4 juin 1783 à Annonay France.
le sémaphore des frères Chappe, le premier message fut envoyé avec succès entre Paris et Lille 1791 France
les bateaux à vapeur puis à moteur

XIXe siècle [modifier]
le métier à tisser automatisé 1800 Métier Jacquard France
la sonographie ou écriture en relief, ancêtre du braille fut inventée par l'officier français Charles Barbier de la Serre vers 1808 pour l'échange d'information de nuit et proposée aux aveugles entre 1819 et 1821.
le Vélocipède 1817 breveté en 1818 le baron Drais, Allemand. Vélocipède à pédale Paris, mars 1861 Pierre Michaux, chapelier.
la machine à peigner le lin 1817 Philippe de Girard France
le moteur électrique Faraday 1821 - La roue de Barlow 1822 1er moteur électrique rotatif mathématicien et physicien anglais Peter Barlow - La première dynamo industrielle, la « machine de Gramme », un belge est présentée à l'académie des sciences en 1871. Hippolyte Fontaine, son financier découvre sa réversibilité et donc le premier moteur électrique industriel.
le train 1827 - 30 juin : Saint-Étienne Andrézieux Mise en service de la première ligne de chemin de fer de France et d'Europe continentale
La machine à coudre Barthélemy Thimonnier, tailleur Amplepuis, Rhône, France brevet 1830.
La photographie (1837) - Le plus vieil appareil photo un daguerréotype commercialisé a été fabriqué en 1839 en France par les frères Susse.
la vulcanisation du caoutchouc (par Goodyear) 1840 donne un intérêt économique à l'Indochine française et va permettre le développement du pneu et des automobiles
le timbre Angleterre 1840 France 1847-48
Le fax 1er essai 1842 par l'inventeur écossais Alexander Bain. Il dépose la demande de brevet le 27 mai 1843 pour la transmission de documents écrits utilisant le réseau télégraphique, ceci avant l'invention du téléphone et du bélinographe d’Édouard Belin. Il utilise sa connaissance des pendules électriques pour produire des mouvements de balayage de va et vient ligne par ligne. Le premier fax ou Pantélégraphe est vendu en 1861 par Giovanni Caselli avant même l'invention d'un téléphone utilisable.
Le téléphone inventé en 1876 par Alexandre Graham Bell, et selon d'autres sources, inventé en 1849 par Antonio Meucci et approprié par Bell.
le réfrigérateur à l'eau et acide sulfurique 1850 Edmond Carré France - inventeur officiel : Carl von Linde 1876
l'acier industriel - convertisseur Bessemer 1855-1858
la pasteurisation 1856 Pasteur France
le phonautographe Édouard-Léon Scott de Martinville, France, 1857 enregistrements des variations de pression sonore sur un cylindre. On ne sait pas restituer le son. Le phonographe Edison 1877. Il enregistre une voix humaine sur un cylindre de cire. Avec le gramophone Berliner remplace le cylindre par un disque plat en 1887. voir ici [archive]
le canal de Suez 1859
le moteur à explosion 1860 Lenoir France
1er enregistrement de musique connu de 1860 "Au clair de lune". C'est en français.
la machine à écrire 1868 inventeurs : Christopher Latham Sholes, Samuel W. Soule et Carlos Glidden
l'éclairage public électrique en 1873 à Paris France
En 1879 le dictionnaire de l'académie française consacre le sens commercial de la publicité apparu au milieu du XIXe siècle comme étant des annonces dans les journaux affiches ou prospectus dépassant le cadre des débats publics. réf [archive]
la bicyclette avec chaine en 1884 France
La poubelle est apparue et est imposée en 1884 à Paris par décret du préfet de la Seine, Eugène Poubelle sous la IIIe République.
Louis Pasteur vaccine enfant contre la rage le 6 juin 1885.
le lave-vaisselle 1886, brevet déposé aux USA. Le premier est commercialisé par des allemands en 1929.
La biométrie L'empreinte digitale (utilisation commerciale dans l'art 1914) Bertillon 1890 France
l'avion Clément Ader 1890 France
la mécanisation de la fabrication des bouteilles Claude Boucher 1894 et 1898 France [3] [archive]
le cinématographe 1895 1re projection publique des frères Lumière mais sans doute devancés par Jean Le Roy et Louis Aimée Augustin Le Prince
le pneu de voiture démontable 1895 Édouard Michelin
Le canon de 75 modèle 1897 frein hydropneumatique France
le pointillisme appelé encore néo-impressionnisme ou divisionnisme, France Georges Seurat (1859-1891)

XXe siècle [modifier]
l'amende pour l'automobile fut créée en 1902. Procès-verbal pour excès de vitesse Amédée Bolée - maréchaussée France
le dirigeable en 1900 par Ferdinand von Zeppelin, Allemagne
la lampe néon en 1902 par Georges Claude, France
l'électrocardiographe en 1903 par Willem Einthoven
le bélinographe 1907 Édouard Belin
L'hélicoptère Paul Cornu, France réalise un décollage verticale de quelques mètres le 13 novembre 1907. Le 1er kilomètre en circuit fermé est réalisé le 4 mai 1924 par Etienne Oehmichen un technicien de Peugeot.
le design 1908 avion Raymond Loewy créateur de l'esthétique industrielle - Design du logo de Lucky Strike issu du mot français dessein
le tube au néon 1911 Georges Claude
le stato-réacteur 1913 René Lorin
le vaccin antituberculeux ou BCG 1921 Albert Calmette et Camille Guérin
le pangrafic 1925 - Charles Dévé - France - Appareil de réduction microscopique permettant de graver de petites marques de contrôle sur des pièces optiques.
la pénicilline le 3 septembre 1928 1ers antibiotiques - Alexander Fleming
le nylon en 1930 par Wallace Carothers
le Coronographe 1930 Bernard Lyot
la radioactivité artificielle 1934 Irène et Frédéric Joliot-Curie
le radar 1934 les « radars » à ondes décimétriques Nikola Tesla France brevet français et 1935 inventeur officiel Robert Watson-Watt Brevet anglais
le stylo-bille en 1938 par Laszlo Biro - le Procédé de fabrication industrielle des stylos à bille 1953 Marcel Bich
l'ordinateur (1941?) Mark 1 USA Bayle 15?? (modèle sur le papier)
la spectroscopie par RMN découverte en 1946 de façon indépendante par deux équipes américaines : Purcell, Torrey et Pound à l'université de Harvard d'une part et Bloch, Hansen et Packard à l'université de Stanford d'autre part. Prix Nobel de physique en 1952 à Bloch et Purcell.
le bombardier B-29 baptisé Enola Gay pilotait par Paul Tibbets largue une bombe atomique sur Hiroshima le 6 août 1945.
le four à micro-ondes 1946, Percy Spencer pour Raytheon c'est en fait basé sur un magnétron
l'électronique, le transistor 1947
l'avion à stato-réacteur 1949 René Leduc
la télévision 1950? - La télévision en couleur arrive en France en 1967
le maser 1953 USA
le vaccin contre la poliomyélite 1954 Pierre Lépine France et Jonas Edward Salk USA
le premier satellite artificiel Spoutnik I fut lancé par les soviétiques en 1957 - le premier satellite météorologique TIROS-1 fut lancé le 1er avril 1960.
internet (1960?)
la Caravelle 1960 avion (les moteurs sont placés à l'arrière du fuselage).
le laser 1960, le physicien américain Théodore Maiman (théorie Einstein 1917)
la pilule contraceptive 1960 Gregory Pincus - La pilule est autorisée en France en 1967.
la LED ou diode à spectre visible 1962, Nick Holonyak Jr.
l'écran à cristaux liquides 1964 par George Helmeier
Années 1970 la PNL ou programmation neuro-linguistique de Milton Erickson, Virginia Satir ou Fritz Perls. Observation, imitation du comportement. Techniques de psychologie comportementale.
le code barre 1974 première application du laser
la carte à puce 1974 Roland Moreno
le vaccin contre l'hépatite B 1975 Philippe Maupas
le laserdisc 1978 cdrom (1982)
le TGV 1981 - 27 septembre mise en service du TGV entre Paris et Lyon France. Vitesse de croisière 320km/h - vitesse maximum mesurée en test 512km/h - Nouveau record Mars Avril 2007 574,8km/h.
le PC (1981) IBM
Kodack dépose le 1er brevet sur les diodes électroluminescentes organiques DELO ou OLED Organic light-emitting diode en anglais. La première commercialisation à grande échelle commence qu'en 2007.
la pilule abortive RU486 1988 Étienne-Émile Baulieu France
le www du web Tim Berners-Lee proposition au CERN 1989 Robert Cailliau 1990 1er serveur web CERN

XXIe siècle [modifier]
Nanotechnologie Les chercheurs de l'université de Toulouse (cemes/CNRS) et de Leonhard Grill, de la Freie Uniersität de Berlin, ont fabriqué une brouette moléculaire en 2003, créé un moteur moléculaire en 2005 et fait tournée une roue moléculaire. Nature Nanotechnology version web du 21 janvier et publication dans la revue de février 2007.
2004 Application de la caméra multispectrale à la Joconde. Visualisation de détails comme des cils de la dentelle au niveau du col de la modification du sourire.
2004-2007 séquençage du génome du chat en 2007, 7e mammifère après l'homme en mai 2006, le chimpanzé, la souris, le chien, le rat et la vache par le Cold Spring Harbor Laboratory New York, Est. Il est composé de 20 285 gènes.
2005-2007 Création de la première molécule de positronium, composée de deux électrons et de deux positrons par Allen Mills et David Cassidy de l’université Riverside en Californie. But: créer un condensat de Bose-Einstein de positronium puis des sources de rayons gamma de haute énergie moyen d'étude de la matière à l’échelle du noyau atomique.
2007 Fabrication industrielle de processeurs et ordinateurs avec la gravure de transistors de 45nm développés à base de silicate d’hafnium. Ce matériau est développé depuis 6 ans. Il y a 10 ans les transistors mesuraient 250nm environ. Ceci respecte la loi de Moore et double quasiment la capacité des microprocesseurs.
avril 2007 Sharp dépose 6 brevets sur le premier plastique semi-végétale recyclable.

Et ceci est loin d'être exhaustif
C'est vrai que sans les juifs, vraiment on ne sait pas à quel stade on en serait resté.

Écrit par : Fred | 19/11/2008

Bon, on ne va pas se battre à coups d'articles wikipedia. La question n'est pas là. Qu'on ait contribué peu ou prou au progrès de l'humanité (et il y aurait beaucoup à dire sur la question) n'autorise de toute façon pas quiconque à imposer ses vues aux autres. Or, c'est ce qui s'est passé dans notre pays tout particulièrement. La shoah a servi à diaboliser et à frapper de sidération tout un peuple. Le fait est patent et facilement démontrable. Et démontré.

Ce qui est tout aussi démontré est la part que de très nombreux juifs ont prise dans l'installation du communisme et des horreurs qui l'ont accompagné. Cela, ils ont quelque peu tendance à l'oublier et puisque nous aussi, nous aimons la mémoire, il nous incombe de le rappeler sans relâche.
Cela fait partie du forfait, si je puis employer cette expression.

Écrit par : anne kling | 19/11/2008

Merci pour la liste d'inventions Fred ;-)
À propos d'Einstein :
http://allais.maurice.free.fr/Einstein.htm
et aussi
http://www.herveryssen.net/www/?page_id=36

Écrit par : Hervé (pas Ryssen, un autre) | 19/11/2008

Bonjour, et comme toujours j'affiche ma fierté franco-germano-greco-romaine! Y'a pas grand'place pour l'imaginaire abrahamique dans tout ça. Monsieur Barouch, ces jours-ci, je lis une somme sur la Mythologie Grecque. Une lecture d'Hésiode et d'Homère suivra, et ensuite, les Grands Auteurs Dramatiques dont je vous épargne les noms (vous savez tout). Puis, ce sera Thucydide et Xénophon, ... Plutarque, ... "und so weite". Tout les 4 ou 5 ans, je m'impose cet exercice, histoire de garder le contact avec mes sources!! J'aime ces moments où de simples mortels rappellent aux dieux qu'ils ne sont que des fâcheux (les dieux s'entend) et devraient cesser de se mêler des affaires humaines (aux fins de leurs égos). Ça prend du courage pour faire face aux grands de l'Olympe, et leurs remettre les pendules (morales) à l'heure. Et toc, dans la clepsydre! Comparez avec l'habitant du Sinaï: intraitable!
Je refuse de trop m'étaler. monsieur, mais lisez donc les oeuvres de Nikos Kazantzakis, surtout "Ascèse", "Odyssée", et le "Rapport au Gréco". On y trouve de belles leçons.

Bon, vite, Einstein: j'ai lu dans une publication d'ingénieurs (pas de Wiki) que non seulement Poincaré, mais aussi Lorentz et Lobatchewsky ont été mis à contribution, sans reconnaissance aucune. PIRE encore: Einstein ne serait que le prête-nom d'un groupe de physiciens quantiques (Planck, Heisenberg, et tutti-quanti) qui EUX auraient élaboré la dite Relativité; mais ils craignaient pour leur carrière et autres avantages. Donc, ils ont sorti le petit Albert de l'ombre pour qu'il subisse soit le rejet, soit la gloire (relative), petit planqué qu'il était dans un bureau de poste zurichois!! Bon, je me suis étalé!! Et je signe,

Claude Jodoin Ing.,
Amérique Française

Écrit par : Claude Jodoin | 19/11/2008

Pouvez vous nous dire SVP combien de juifs israéliens ont obtenu un prix Nobel ? Si mes souvenirs sont bons ce chiffre ne doit pas dépasser 6 personnes. On voit bien qu’ils ne soient capables de les obtenir qu’en Europe ou aux USA.

Écrit par : Un passant | 19/11/2008

"des régions où votre supériorité bienfaisante ferait le bonheur des populations indigènes" (—Philistin)

C'est vrai qu'avec leur intelligence supérieure, les Juifs seraient plus utiles en Arabie et en Afrique qu'en Europe et en Amérique.
Je me demande quand même si c'est uniquement grâce à leur intelligence que les Juifs s'imposent dans les postes clés. Par exemple, comment expliquer qu'ils soient si nombreux à travailler pour la station de radio france-culture? Est-ce qu'il y a un test d'intelligence à l'entrée, qu'ils sont les seuls à pouvoir passer? Ou est-ce qu'ils se recrutent entre eux?

Écrit par : Nominoé | 19/11/2008

Les commentaires sont fermés.