Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/11/2008

GARE AU CHANGEMENT !

M. Rahm Emanuel a donc, après avoir paraît-il beaucoup réfléchi, accepté de devenir le prochain Secrétaire général de la Maison Blanche. Il succédera de ce fait à Joshua Bolten, un coreligionnaire de toute façon. Bon, ceci fait, il s’agit à présent de s’occuper d’un autre poste-clé, surtout par ces temps de crise venue on ne sait d’où pour des raisons tout aussi mystérieuses :  celui de secrétaire au Trésor.

Alors là, vous allez rire, mais je n’y peux rien, c’est comme ça. Evidemment, « on » va encore aller pleurnicher qu’assimiler les juifs à l’argent, c’est le couplet le plus éculé de l’antisémitisme le plus primaire. Mais qu’y puis-je, moi ?

Voici les trois noms avancés pour succéder à l’actuel locataire du poste, Paulson : Paul Volcker, ex-président de la FED – Larry Summers, qui a déjà occupé ce poste de 1999 à 2001 sous Clinton et Timothy Geithner, actuel président de la réserve fédérale de New York.

Eh bien, vous me croirez si vous voulez, mais tous les trois sont juifs ! Ils sont vraiment fortiches, ces gens-là, il faut le reconnaître.

Il y a quand même deux outsiders : Janet Yellen, présidente de la Fed de San Francisco. Elle est  juive aussi, c’est un hasard.  Et  Jon Corzine, gouverneur démocrate du New Jersey passé par la banque Goldman Sachs. Tiens, lui il ne l’est pas. On se demande ce qu’il vient faire dans cette liste. Ce doit être une erreur.

Bon, résumons. Une population totale de plus de 300 millions d’habitants, une communauté juive de 5,6 millions. Bravo, voilà ce que j’appelle une minorité agissante et efficace.

J’attends avec impatience la nomination du prochain secrétaire d’Etat aux affaires étrangères. Et je me demande quand même jusqu’à où et quand tous ces montages qui prennent de moins en moins la peine de se camoufler, vont fonctionner.

Après tout, la roche Tarpéienne est proche du Capitole. Aux Etats-Unis aussi. 

Commentaires

Je compte sur Zbig Brzezinski ou Henry Kissinger car Paul Wolfowitz est fini :)

a propos, Bush j.r. etait certainement antisemite car son incompetence a detruit le grand nombre des bons noms et les perspectives de carriere parmi cette "minorité agissante et efficace".

Bravo pour les juifs: eux, il savent toujours comment se bien adapter aux nouvelles conditions politiques. N'importe ou, n'importe quand. Du vieux testament (Purim, depart d'Egypte) jusqu'aux temps plus modernes modernes (Espagne islamique,Pays-Bas,Allemagne,Pologne,Etats-Unis aujourd'hui).

Écrit par : Maciej | 07/11/2008

Houla ! je me suis bien planté quand j'espérais au début de la campagne américaine qu'Obama serait plus libre à l'égard de qui nous savons; j'ai vu son évolution et j'ai compris avant la fin que je m'étais trompé mais franchement je n'en attendais pas tant. En tous cas ça confirme une impression que je n'osais exprimer tant elle me paraissait extravagante mais au point où nous en sommes, déballons: Ce n'est pas Isrël qui est protégé par les USA, ce sont les USA qui sont devenus un protectorat israëlien. Bref, la planète est mal partie.

Écrit par : philistin | 08/11/2008

Philistin écrit : « On peut d'ailleurs se demander pourquoi un métis de blanc et de noire ou l'inverse, doit être d'autorité amalgamé aux "noirs" plutôt qu'aux "blancs" car il est génétiquement autant l'un que l'autre et pas plus l'un que l'autre. »

Pas plus l’un que l’autre, c’est vrai. Et donc pourquoi dire « noir » plutôt que « blanc » ? Bon ! mais qu’en dit l’intéressé ? Après tout, c’est à lui de nous dire s’il se veut « noir » ou « blanc ».

Alors, peut-on dire qu’il a « choisis son camp » en épousant une noire ?
Et doit-on en tirer une signification ?

Écrit par : Gallien | 09/11/2008

A propos de "blancs" et de "noirs", rien n'est comme ailleurs en Amérique. Pour les Américains de naguère, n'était considéré comme blanc que quelqu'un d'ENTIÈREMENT blanc. En revanche, était considéré comme noir quiconque avait UNE SEULE ONCE de sang noir dans les veines, même en remontant plusieurs générations, y compris des gens génétiquement métis, mais parfaitement blancs en apparence. Je me souviens d'une série B américaine dans laquelle une belle jeune femme archi-blanche était soudain publiquement dénoncée comme ayant du sang noir et se retrouvant reléguée parmi les "niggers", alors qu'elle vivait jusqu'alors dans la haute société : directement du Capitole à la roche tarpéienne, en somme, pour une goutte de sang noir perdue dans les profondeurs de son ascendance... Drôle de pays, décidément ! Et quand je dis "drôle", c'est une façon de parler...

Écrit par : Martial | 09/11/2008

Pour répondre à Gallien , mais sans engager un débat qui serait interminable, les "demi-noir/demi-blanc" ne se veulent a priori ni noirs ni blancs , mais humains comme leur entourage, ça leur suffit. Certes ils sont métis ou mulâtres; l'ennui c'est que ces termes ont une connotation péjorative héritée sans doute de l'esclavage. En outre ils se sentent plus proches de ceux qui ne les rejettent pas. Cependant le "racisme" anti-métis existe aussi chez les noirs, j'en ai été personnellement témoin en Afrique. Enfin qu'un blanc épouse une noire ou une jaune (je ne sais pas s'il existe des vertes) c'est son problème personnel: le coeur a ses raisons...en ce domaine il ne s'agit que de choix individuels qui ne prétendent nullement engager une communauté. Beaucoup de Françaises "colorées" sont certainement plus françaises de coeur que d'ex-belles blondes ou brunes des gouvernements de la République (enfin, quand je dis "belles" c'est assez subjectif, naturellement).

Écrit par : philistin | 11/11/2008

Bonjour,

Auriez-vous des sources précises confirmant les origines juives de Paul Volcker, S.V.P?

Merci d'avance.

Écrit par : Fred | 12/11/2008

Perdu cocotte ! Timothy GEITHNER n'est pas juif !

Écrit par : fdk31 | 09/12/2008

c'est bizarre, car il l'était au moment du papier, Wikipedia anglais était très clair sur ce point. depuis, l'indication a été ôtée, on se demande bien pourquoi.
cela a fait l'objet d'une petite discussion, en anglais, que vous trouverez ci-après:
http://en.wikipedia.org/wiki/Talk:Timothy_F._Geithner#Jewish.3F

Écrit par : anne kling | 11/12/2008

Timothy GEITHNER is not Jewish:

http://tzvee.blogspot.com/2008/11/is-either-timothy-geithner-lawrence.html

Et Hillary CLINTON non plus.

C'est dur, n'est-ce pas ?

Je compatis à votre frustration.

Écrit par : FdK31 | 11/12/2008

Bon, on ne va pas passer le réveillon sur l'intéressante question de la judéité de M. Geithner. A mon avis, elle est, elle aussi, à géométrie variable. On connaît ça.

Et puis, hein, si son beau-père, le prof. Albert Sonnenfeld, déclare qu'il n'est pas juif, il ne l'est pas. Point barre.

Écrit par : anne kling | 12/12/2008

Les commentaires sont fermés.