Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/11/2008

BRAVO, M. OBAMA !

obala.jpg

Je lui souhaite bien du plaisir, au nouveau président des Etats-Unis ! Contrairement à ce que je lis abondamment deci-delà, je ne crois pas que la couleur de sa peau ait été tellement déterminante dans son élection. Je croirais plutôt que les Américains en avaient marre des gesticulations guerrières à la Bush et commençaient à se rendre compte de l’addition … Parce que finalement, c’est toujours à ça qu’on en arrive.

Alors, le nouvel élu est prometteur justement parce qu’il est nouveau et qu’il a promis qu’avec lui, tout allait changer ! Une formidable promesse que nous n’avons jamais entendue, pas vrai ?

Il faut dire que dans sa musette, il en a pour tous les goûts : social-démocrate, noir, jeune, musulman, chrétien, sioniste, pro palestinien. Le plus difficile, c’est de faire son choix parmi toutes ces facettes si exciting.

Bon, après le 20 janvier 2009, les problèmes épineux vont commencer. Et les Américains ont plutôt moins de patience que nous autres au chapitre de la réalisation des promesses. Mais quoi, on a le temps de voir venir et d’ici là, on a le droit de planer, non ?

Nelson_Mandela.jpgJe ne sais pas pourquoi, vous allez encore dire que je suis mauvaise langue, mais cette élection  - et surtout les commentaires dithyrambiques qui l’accompagnent – me font un peu penser à une autre élection survenue en 1994 en Afrique du Sud. Cette année-là, la presse extatique saluait l’arrivée à la présidence de Nelson Mandela, le leader (noir) communisant de l’ANC.

C’était aussi une formidable promesse qui ne s’est hélas pas tout à fait concrétisée. L’Afrique du Sud a reculé de 35 places dans le classement du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) entre 1990 et 2005. Pauvreté, chômage, sida et criminalité ont flambé depuis cet avènement pourtant si prometteur, lui aussi.

Je souhaite de tout mon cœur que rien de pareil n’arrive aux Etats-Unis, ce grand, grand pays qui nous est si cher.

Commentaires

En entendant certains journaleux cosmopolites déclarer qu’OBAMA allait être le “nouveau visage des USA”, j’ai subitement compris qu’un élément très important m’avait échappé, auquel personne n’a apparemment encore pensé

Avec OBANANIA comme US President, ça va être très, très plus dur d’émettre des critiques envers les States. Toute critique sera frappée de la suspicion de racisme infâme, nous rappelant les HLPSDNH.

L’autre jour, je voyais Noël MAMERE, ce vieux bolcho verdâtre, ou encore tous les gauchos Libérationneux, se pâmer devant la perspective du futur President OBANANIA.

Mais...Comment vont-ils faire pour critiquer les USA maintenant ?

Le Kennedy noir est paré de tous les atours et de toutes les vertus; il est inattaquable et "insubmersible" (comme le Titanic d'ailleurs).

A titre d'exemple du traitement de l'(a) (dés)information, regardez avec quelles précautions oratoires sont traités les évènements gravissimes qui se passent en Rhodésie ou en Afrique du Sud, anciens états blancs prospères, qui imitent dorénavant Haïti dans tous les domaines.

Il n’y a pas de critique notable de MBEKI ni même de MUNGABE, ce primate sanguinaire. On fait dans la dentelle…On manie les euphémismes, on minimise à l’extrême ou on nie les évènements gravissimes. Tout irait presque bien, en somme….

Alors, faudra être gentil avec le Kenyan…C’est le nouveau visage des USA. Puisqu’on vous le dit !

Allelujah,une autre nation Arc en Ciel vient de naître.

Bon vent aux USAfrica !!!

Écrit par : LOTHRINGER | 05/11/2008

Mais enfin LOTHRINGER , grand dadais !

Arrête de regarder TF1 ! Toutlemonde sait que c'est une poignée de WASP raciste qui manipule les USA à partir d'une cave secrète dans la maison blanche .
Obama ne sera qu'une victime des pressions exercée par ses tortionnaires si il lance une guerre en Iran

Non mais .. tu crois que les gauchistes vont se priver de critiquer les USA ?

Écrit par : Vaginours | 06/11/2008

Bonjour, bonjour, donc BIG BARAK y est, à la présidence de la
belle URSSA. On s'attend à des changements majeurs? Nenni !!
Avec Zbig au volant des Affaires Étrangères, il va y avoir un
nouvel activisme ès-coups-bas en Asie Centrale. Ben oui, le
pétrole, toujours le pétrole!!

Il y a des bruits qui courent (déjà) comme quoi toute critique de l'islam ou de l'homosexualité serait considérée comme
étant "haineuse" envers le sujet de la dite critique. Déjà une
dette électorale de réglée? ... Juste une remarque avant
d'aller au boulot: l'autre messie, le ci-devant communisant
Mendela, (très fort ça, "communisant"), juste après son
arrivée au pouvoir, il s'est voté un salaire de $200.000 par
année. Mais ça, il y a sûrement plein de raisons pour justifier.

Sur ce, bonne journée,

Claude Jodoin Ing.

Écrit par : Claude Jodoin | 06/11/2008

Une chose m'a frappé dans cette campagne : l'extraordinaire contraste entre les deux candidats. D'un côté, un vieux kroumir sans le moindre charisme, surfant sur son aura supposée de survivant du Vietnam, qui agite ses bras courts comme une marionnette à main, pointe son index sur ses partisans et débite des fadaises clownesques avec une voix de crécerelle. De l'autre, un type jeune, mince, souple, à la voix de crooner, qui assène avec l'assurance oratoire d'un prédicateur islamo-évangélique des pseudo-vérités non moins démagogiques et qui n'a aucun mal à captiver ses auditoires avec une indéniable présence. Eh bien, ce contraste ridiculement outré a été naturellement voulu. Et voulu pour dégoûter les électeurs du candidat supposé nationaliste et réactionnaire en les rejetant sur le candidat métis, gauchiste et mondialisateur. Inutile de dire que ça a marché au-delà de tout espoir : les résultats sont éloquents.

Maintenant, suivez-moi bien. Les mondialistes synarchiques et oligarchiques qui ont propulsé à la Maison Blanche (défense de rire) le paquet de lessive OMOBAMA ont un coup fumant à jouer. Lequel ?... Que l'on songe au délire métisseur, mélanophile et socialisant qui a saisi le monde entier pendant la campagne, et surtout depuis l'élection d'Obama. Imaginez ce qui se passerait si Obama se faisait tout à coup dessouder comme Kennedy, c'est-à-dire par un pauvre type qu'on aurait remonté en lui racontant des bobards pour les lui faire répéter après son arrestation, attirant ainsi les soupçons sur n'importe qui, à l'exception des vrais coupables... Sauf que cette fois-ci, le monde entier irait de sa ritournelle contre les auteurs évidemment blancs, racistes et réactionnaires de l'assassinat du héros et martyr de la négritude méritante. Ce serait la guerre civile assurée aux Etats-Unis et la chasse officielle aux sorcières blanches, chrétiennes et nationalistes. Et à qui profiterait le crime, sinon aux "progressistes" qui ont amené le peuple américain à voter comme un seul homme pour leur paquet de lessive, en y consacrant des sommes d'argent démentielles n'ayant aucune commune mesure avec le budget relativement maigre du guignol d'en face ? Les camps de concentration encore vides qui ont fleuri un peu partout dans des endroits plus ou moins déserts des Etats-Unis serviraient enfin à quelque chose, et l'on comprendrait tout soudain à quoi et à qui ils étaient destinés...

"Ouaaah, luiii, eeeh... Encore un théoricien du complot !..."

Voir...

Écrit par : Martial | 06/11/2008

Mon avis personnel c'est qu'en élisant une marionnette qui fera ce qu'on lui dit de faire, car Obama n'est pas né aux USA et d'autres éléments que j'ai pu lire sur Rivarol est accablant qu'ils n'auront pas difficulté à lui rafraichir la mémoire et par conséquent qu'ils n'auront pas de mal à le tenir bien en laisse. Mon impression dans ce nouveau numéro inédit c'est que les USA durant le mandat d'Obama que ce pays va chuter en s'endettant encore plus surtout si ils attaquent l'Iran ( ce qui ne sera pas une mince affaire quand on constate l'Irak ) car ils continueront dans la même direction que Bush leur but c'est d'avancer leur agenda "le mondialisme "

Écrit par : Olivier V | 07/11/2008

Les commentaires sont fermés.