Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/10/2008

COINCIDENCE, COINCIDENCE …

Efimov_2.jpgDans Révolutionnaires juifs, au chapitre des intellectuels, je parle de deux frères au destin très différent : Mikaïl Koltsov et Boris Efimov. Koltsov, journaliste et quelque peu agent du NKVD, sera exécuté en 1940 sur ordre de Staline.  Son frère cadet, Boris, caricaturiste très connu et très apprécié du régime, survivra à toutes les purges. Ainsi qu’à tout le reste. Car il continuait son petit bonhomme de chemin. Oui, vous avez bien lu. Né en même temps que le XXe siècle, en 1900, il était toujours de ce monde hier. Agé de 108 ans, il figurait sans conteste parmi les doyens des juifs vivant à l’heure actuelle.

 

Et moi, bien sûr, je surveillais avec une certaine anxiété son état de santé. Au moment ultime de l’impression du livre, il était encore vivant.

Mais il est mort aujourd’hui, précisément le jour où le bouquin m’était livré (voir note suivante). Dans la rubrique le concernant, au dernier paragraphe, indiquant :

« Il faudra attendre bien longtemps pour voir enfin sous sa plume des caricatures de Staline. Il en publiera même une … en 2007. Oui, à ce moment-là, il ne risquait plus rien, il pouvait y aller. En 2007, il avait … voyons … 107 ans !

Eh oui, aussi extraordinaire que cela paraisse, aux dernières nouvelles, il est toujours de ce monde, en 2008, vivant à Moscou, ayant enterré le ban, l’arrière-ban et même l’arrière-arrière-ban de la révolution. »

 

vous rajouterez mentalement : Il est mort le 1er octobre 2008. Il a enfin rejoint tous les « camarades ».

17:38 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : boris, efimov, kling

Commentaires

Il est mort au jour de Rosh Hashana: enfin, je pense qu'il etait en quelque sort rappele par Adonai au paradis...

Écrit par : Maciej | 01/10/2008

... au paradis, où l'accueillera Trotski...

Écrit par : Martial | 02/10/2008

Les commentaires sont fermés.