Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/07/2008

Le pacte de l'immigration proposé par le gouvernement

Communiqué de Jean-François Touzé, conseiller régional d'Ile-de-France et porte parole de

la Nouvelle Droite Populaire :

Au moment où la commission Mazeaud considère que la politique « d'immigration choisie » chère à Nicolas Sarkozy est « inutile », et dénonce l'effet pervers qu'aurait le dispositif des quotas sur l'accroissement des clandestins, le pacte sur l'mmigration proposé par Paris à ses partenaires européens réunis en conseil des ministres à Cannes, relève purement et simplement du « foutage de gueules ».

D'une part parce que ce pacte qui ne changerait évidemment rien à la réalité de l'invasion migratoire que subit notre continent, en lui donnant un cadre légal,  en aggraverait considérablement les effets.

Ensuite parce qu'affirmer comme le fait Brice Hortefeux la nécessité de développer ce qu'il appelle l'immigration positive, c'est-à-dire l'immigration de travail, tout en prétendant lutter contre l'immigration illégale, constitue un non sens relevé par les sages de la mission Mazeaud. Sur ce sujet, comme sur bien d'autres, le gouvernement français a choisi la fuite en avant, à un rythme cette fois ci accéléré, sur la grande autoroute du mondialisme.

Enfin parce que, s'il est, en effet, nécessaire de doter l'Europe d'une politique harmonisée en matière d'immigration, celle-ci ne saurait, sauf à ouvrir toute grande les portes du continent, être basée que sur la reconnaissance de l'identité civilisationnelle construite sur nos racines helléniques et chrétiennes, qui, au-delà de nos différences nationales et provinciales, fait l'unité des peuples européens.

ndp@club-internet.fr

10:34 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Little Nick déçoit tout le monde ces temps-ci, même ceux qui ne se faisaient aucune illusion à son sujet. Si, en plus, il se met à cambrioler chez les pintades poitevines, où va la France, mon cher Monsieur, où va la France ?...........

La puanteur de l'égout politique hexagonal constitue un véritable bras d'honneur à tous les Grenelle de l'environnement !

Écrit par : Martial | 09/07/2008

Les commentaires sont fermés.