Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/05/2008

CA SE CRISPE EN SUISSE AUTOUR DE LA VOTATION SUR LES NATURALISATIONS …

"VANDALISME ET CENSURE CONTRE LES AFFICHES  DE L'UDC                                                                                     

1174259354.png(UDC) L'actuelle campagne d'affichage de l'UDC concernant l'initiative sur les naturalisations suscite des réactions fortes. Les adversaires de l'initiative tentent toujours de tabouiser la problématique des naturalisations et de faire passer pour illégales les exigences de l'UDC. A cet effet, ils ne reculent même pas devant des méthodes délictueuses ou déloyales.

Dans sa campagne de votation en faveur de l'initiative "pour des naturalisations démocratiques", l'UDC recourt à un sujet bien connu et qui a fait ses preuves: l'image des mains qui tentent de saisir des passeports suisses avait déjà été utilisée pour la campagne de 2004 contre les projets de naturalisation facilitée.

L'affiche de 2008 fait l'objet d'une polémique massive et les adversaires issus des milieux rouges-verts ne reculent pas devant des actions illégales. Ainsi, à Nyon (VD) des affiches ont été recouvertes de peinture noire et la méga-affiche de la Pfingstweidstrasse à Zurich a été détruite.

L'UDC condamne ces actions et interviendra par la voie judiciaire contre leurs auteurs. L'UDC Vaud déposera plainte et la Société générale d'affichage (SGA) a annoncé une action judiciaire contre les vandales nommément connus de Zurich. La méga-affiche de Zurich a été entre-temps réparée et les mesures de sécurité à cet endroit ont été renforcées.

Par ailleurs, le conseil communal de Moutier (BE) a communiqué hier que les affiches ne pourraient pas être posées dans la ville. La commune a déclaré à la SGA que le sujet stigmatisait de manière injustifiée la population étrangère.

Le procédé des autorités communales de Moutier est antidémocratique et équivaut à une censure. L'information sur un objet de la votation est ainsi restreinte par l'Etat de manière unilatérale et tendancieuse, si bien que la liberté d'expression des opinions est affectée. La position du conseil communal de Moutier ne repose sur aucune base légale puisque jusqu'ici toutes les plaintes déposées contre les affiches politiques de l'UDC ont été rejetées (également celles de 2004 avec le même sujet). L'UDC invite ses représentants locaux à intervenir auprès des autorités communales.

Le sujet de cette campagne d'affichage reflète à la fois l'augmentation du nombre de naturalisations de ces dernières années et la baisse des exigences auxquelles doivent répondre les candidats au droit de cité suisse. Aujourd'hui, presque 130 étrangers sont naturalisés chaque jour, soit huit fois plus qu'en 1991. Le sujet des affiches UDC correspond donc strictement à la réalité suisse. L'initiative UDC sur les naturalisations entend redonner aux communes le dernier mot dans les décisions de naturalisation. La décision définitive de savoir qui peut devenir Suisse et qui ne le peut pas doit demeurer un choix politique et ne saurait être dégradée au niveau d'un acte administratif. Voilà la seule manière de stopper les naturalisations en masse. Et voilà aussi une bonne raison de voter oui le 1er juin prochain à l'initiative sur les naturalisations. »

....  MAIS AU MOINS ON Y DEBAT ENCORE  …. 

« INTÉRESSANTE ÉMISSION TV EN PERSPECTIVE

(UDC) Vendredi prochain, 16 mai, l'émission bien connue de la télévision alémanique, Arena, sera consacrée à l'initiative sur les naturalisations. Compte tenu de l'importance du thème, l'UDC aura une représentation de qualité sur le plateau. L'ancien chef du Département fédéral de justice et police, Christoph Blocher, y rencontrera notamment la conseillère fédérale Eveline Widmer-Schlumpf qui lui a succédé.

Dans la perspective des votations du 1er juin, l'émission Arena de la TV alémanique traite chacun des objets de cet important scrutin. Il y aura donc aussi un débat sur l'initiative populaire "pour des naturalisations démocratiques". Auteur de cette initiative, l'UDC sera bien entendu présente sur le plateau avec une délégation de première force.

Si l'initiative UDC sur les naturalisations est acceptée, les communes ont à nouveau le dernier mot dans les décisions de naturalisation. (...) Ce renforcement des droits populaires et le rétablissement d'un système qui a fait ses preuves ont une priorité absolue, si bien que l'UDC engage ses meilleurs éléments dans cette campagne en faveur d'un oui le 1er juin prochain. »

source: http://www.svp.ch/index.html?page_id=3718

09:52 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (9)

Commentaires

Yvan Blot avait raison : le referendum d'initiative populaire est une arme contre l'arrogance des puissants. Lui seul sauve les Suisses d'un socialisme pire qu'en France.

Écrit par : Sebaneau | 21/05/2008

FELLAG, un humoriste kabyle et exilé d'Algérie, a fait un sketch à propos de la colonisation/immigration, très réaliste dans son contenu sauf que les français qui quitte le pays ne vont pas exclusivement dans un seul pays, écoutez le, durée 8 minutes, et je conclus que faut il faire: de continuer à se faire submerger ou bien de résister comme l'UDC?

http://www.fdesouche.com/?p=3289#comments

Écrit par : Olivier V | 23/05/2008

J'ai voté. Oui, bien sûr. Ca fait quand même du bien d'être également citoyen d'un pays réellement démocratique.

Quand on voit comment nos gouvernants (je parle ici des français) se foutent de notre g... avec leur soit-disant referendum d'initiative populaire totalement phagocytés par la bande des 4 au pouvoir ! Pauvre France... et pauvres français qui n'ont d'autres choix que de supporter toute cette vermine !

Écrit par : eric lerouge | 23/05/2008

Heureux nos amis suisses qui peuvent encore parler et être entendu...

Écrit par : tutti quanti | 24/05/2008

Lors de l'émission Arena sur la TV Suisse alémanique Blocher a fait illusion pendant quelques minutes, puis est retombé dans ses travers habituels. Le problème des naturalisations sera réglé c'est certain, mais le peuple suisse est devenu réticent aux allégations de l'UDC surtout que le 1er juin ils voteront contre une initiative de l'UDC prévoyant une modification de loi sur les assurances maladies. Si son initiative passe ses amis fermeront 250 hôpitaux sur les 300 que compte le pays ; pour le patient le libre-choix du médecin sera supprimé et imposé par les toutes puissantes caisses maladies ; la gestion des hôpitaux se fera par les caisses maladies et non plus par les autorités cantonales.

En évoquant ces questions avec des membres actifs de l’UDC je relève qu’ils ne comprennent de moins en moins celui qui se prétend être leur leader.

Comme je connais mes compatriotes s’ils commencent par voter non, ils voteront non à toutes les questions posées !

Écrit par : Le passant ordinaire | 27/05/2008

Cher patient ordinaire, vous avez votre Blocher, nous avons notre Le Pen... On dirait que ces gars-là ont ENVIE de perdre, surtout quand ils semblent avoir des chances de l'emporter. En tennis, on appelle ça "la peur de gagner", et ça finit toujours par une défaite.

Écrit par : Martial | 27/05/2008

Martial j'appelle cela l'anxiété du gardien de but devant le penalty...
Sache que l'orgueil alliée à la fortune font bon ménage.
Eh! oui, certains ont vraiment l'envie de perdre pour ensuite jouer les éternelles "mater dolorosa".

Écrit par : Le passant ordinaire | 28/05/2008

Et voilà ce que nos politiciens prévoyaient depuis des semaines l'UDC blochérienne (le milliardaire) a pris une veste mémorable. Des 3 objets soumis au vote populaire tous ont été massivement rejetés dans une proportion variant de 70 à 85 % suivant les régions.
Au lieu d'avoir un véritable parti de droite capable d'orienter la politique nationale aujourd'hui nous voilà au même niveau qu’en France avec un Le Pen déraisonnable.
Ejecté du Conseil fédéral Christophe Blocher n'a pas voulu comprendre qu'il devait quitter les rênes du pouvoir et se consacrer à la culture des navets.
Triste fin de carrière pour ce milliardaire qui n'est finalement qu'un populiste de bas niveau !
Il faudra des mois pour coller les pots cassés et surtout mettre à la raison les ténors de langue allemande pour qui la psychologie des masses est inconnu au bataillon.

Écrit par : Le passant ordinaire | 02/06/2008

Le plus rageant, dans le cas suisse, c'est d'imaginer les soupirs de soulagement et les glapissements de triomphe des ténors helvétiques des droadloms et de l'antifâchisme. Nous avons connu ça en 2002, après le déferlement de haine "anti-haine" contre ce qu'il restait alors de français dans notre pauvre pays à la dérive... Je souhaite à Monsieur Blocher de prendre une retraite bien méritée. En France, toutefois, il serait déraisonnable de voir le Menhir tirer les conclusions de ses déroutes répétées et laisser enfin la place à un successeur autre que Fifille...

Écrit par : Martial | 02/06/2008

Les commentaires sont fermés.