Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/02/2008

AU SECOURS ! CE PAYS EST DEVENU COMPLETEMENT FOU !!!

Ca y est. C’est dans les tuyaux. Ah, on peut dire que certaines mesures ne traînent pas. C’est que les priorités, ça n’attend pas. Si ces stupides Français ne sont pas capables de le comprendre ….

Bref, vous, vous l’aurez compris, il n’ y a vraiment rien de plus urgent à faire en ce moment pour améliorer l’éducation nationale. Alors c’est parti :

"Xavier Darcos lance la mission sur l'enseignement de la Shoah au CM2

PARIS (AFP) - Le ministre de l'Education Xavier Darcos réunit mercredi notamment Simone Veil et Serge Klarsfeld pour lancer la réflexion sur la mise en oeuvre du souhait de Nicolas Sarkozy que chaque enfant de CM2 se voie "confier la mémoire" d'un enfant mort dans la Shoah.

Lors d'une table-ronde censée "marquer le début de la mission pédagogique confiée à Hélène Waysbord-Loing", inspectrice générale et directrice de la Maison d'Izieu (Ain), le ministre réunira "les institutions et les personnalités engagées dans la transmission de la mémoire de la Shoah", a expliqué le ministère dans un communiqué.

Outre Simone Veil, très vivement opposée à l'idée du président de la République, sont conviés Anne-Marie Revcolevschi, directrice de la Fondation pour la mémoire de la Shoah, Serge Klarsfeld, président de l'association des fils et filles de déportés juifs de France, et Richard Prasquier, président du conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), tous deux plutôt favorables à l'initiative présidentielle.

La liste des invités comprend aussi Pierre Besnainou, président du fonds social juif unifié, Béatrice Rosenberg, présidente de Yad Layeled France, Philippe Schmidt, vice-président de la Licra, Raphaël Haddad, président de l'Union des étudiants juifs de France, Théo Hoffenberg, membre du conseil d'administration du Mémorial de la Shoah, Jacques Fredj, directeur du Mémorial de la Shoah et le cinéaste Claude Lanzmann.

L'Education nationale sera représentée par Jean-Louis Nembrini, directeur général de l'Enseignement scolaire, François Perret, doyen de l'Inspection générale et Joëlle Dusseau, inspectrice générale prendront part aux travaux.

La mission pédagogique de Mme Waysbord-Loing est "chargée de concevoir, avec l'appui d'experts du ministère et en consultant très largement, les documents pédagogiques qui permettront de la mise en place à la rentrée 2008 de la proposition du président de la République". 

09:15 Publié dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : shoah, cm2, anne, kling, sarkozy

Commentaires

Laïcs de tous bords! Où êtes-vous?!

Écrit par : emilio calistri | 27/02/2008

Tant mieux. Les moutons vont être obligés d'ouvrir les yeux.
Vous noterez au passage qu'on a tout prévu : Simone Veil la miraculée "s'oppose vivement" à l'idée du président de la ripoublique. Les arrières sont assurés.

Écrit par : Hervé (pas Ryssen, un autre) | 27/02/2008

Le lobby ( qui n'existe pas, comme chacun sait ) a pris l'exacte mesure de l'apathie de la masse et se comporte avec elle comme avec n'importe quel paillasson.

Écrit par : l'Eurasien | 27/02/2008

C'est un sujet morbide que je déteste mais s'il revient trop souvent sur le tapis ce n'est pas de notre fait. La polémique actuelle résulte d'une nouvelle gaffe de Sarkozy, lors du dîner du crif. Mais quelle mouche a donc piqué Sarkozy ce soir-là?. Soit dit en passant je ne peux que déplorer à nouveau l'insuffisance de la culture historique de Sarkozy: il fait trop confiance à des conseillers qui l'abusent, qu'ils soient eux-mêmes sots et incompétents ou au contraire très vicieusement conscients de ce qu'ils lui font dire. Tout cela me remet en mémoire une affaire que j'avais complètement oubliée et qui remonte à très longtemps. Dans un dîner officiel où, comme dans les dîners en ville, les conversations ne se mêlent pas forcément, j'avais entendu un convive membre de la délégation française mais que je ne connaissais pas du tout déclarer qu'il était juif et était né dans un camp de concentration. Comme je n'avais pas suivi cette conversation, j'ignore pourquoi il avait dit ça mais ça m'avait frappé et surpris: j'ignorais totalement que des enfants avaient pu naître en déportation et en revenir vivants. Tout ce que je croyais savoir sur ce sujet allait à l'encontre d'une telle possibilité. Mais le personnage s'étant révélé arrogant et antipathique dès le début du repas et alors même qu'il ne s'était pas dit juif (ce n'était qu'un délégué parmi d'autres,rien de plus, et pour ma part je ne m'étais nullement préoccupé de savoir quelles étaient la religion, l'origine ou les convictions politiques des autres convives de ma table ) je ne m'en suis pas soucié plus avant, j'ai poursuivi mes conversations de mon côté et à la fin du dîner ,séparation générale et on ne s'est plus revus. Naturellement j'avais totalement oublié cette affaire. Si je m'en souviens maintenant, c'est à cause de tout le bruit que l'on fait autour de ces malheureux enfants déportés et dont trop, de toute façon, sont morts en déportation:pour moi et pour vous aussi , le bon chiffre aurait été zéro déporté et zéro mort, l'ennui c'est qu'Hitler a oublié de nous demander notre avis. Pourquoi ne parler que des enfants juifs? Pourquoi ne pas entretenir aussi la mémoire des autres? Quelle est cette étrange délectation autour d'un tel sujet? Madame Kling vous avez raison de crier au secours, on se demande si la France n'est pas frappée désormais d'une malédiction : la folie de l'auto-culpabilisation, avec pour soin palliatif la repentance perpétuelle de génération en génération.
Mais ce n'est qu'une crise passagère, une de plus à l'actif de notre Président. Il faut laisser les morts ensevelir les morts et tôt ou tard le bon sens reviendra. Dans l'immédiat, il appartiendra aux familles de faire les contre-feux indispensables (car il n'y a pas que ça). N'attachons plus tant d'importance à la sottise sarkozienne.

Écrit par : philistin | 27/02/2008

Cette fois, c'est sûr : la France est un pion de l'USraël, avec toutes les conséquences politiques, militaires... et chaotiques qui vont en découler au cours de l'année à venir.

Écrit par : Martial | 27/02/2008

Les commentaires sont fermés.