Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/02/2008

UN PAS DE PLUS DANS LE CONDITIONNEMENT DE MASSE IMPOSE PAR LE POUVOIR A L’EDUCATION NATIONALE

Sarkozy était présent hier au dîner annuel du CRIFConseil représentatif des Institutions juives de France. C’est la première fois qu’un président de la République – en principe garant de la laïcité - y assistait, ce qui en dit long sur les rapports de force et de pouvoir à l’œuvre dans ce pays. Vous noterez que je ne dis plus jamais « mon » pays car il y a belle lurette que je ne le considère plus comme tel et que ce qu’il devient m’indiffère de plus en plus.

Je me contenterai de relater – sans trop de commentaires – la dernière trouvaille de ceux qui nous gouvernent : histoire de bien enfoncer dans les têtes enfantines le vade-mecum qui leur servira ensuite tout au long de leur vie - avec des piqûres de rappel naturellement - à partir de la rentrée 2008, chaque enfant de CM2 en France se verra attribuer la mémoire d’un enfant mort de la shoah. . "J'ai demandé au gouvernement, et plus particulièrement au ministre de l'Education nationale, Xavier Darcos, de faire en sorte que, chaque année, à partir de la rentrée scolaire 2008, tous les enfants de CM2 se voient confier la mémoire d'un des 11.000 enfants français victimes de la ShoahLes enfants de CM2 devront connaître le nom et l'existence d'un enfant mort dans la Shoah. Rien n'est plus intime que le nom et le prénom d'une personne. Rien n'est plus émouvant pour un enfant que l'histoire d'un enfant de son âge, qui avait les mêmes jeux, les mêmes joies et les mêmes espérances que lui » a notamment déclaré Sarkozy.

Formidable comme idée, non ? Bon, vous allez me dire : pourquoi ne pas leur attribuer la mémoire d’un enfant mort de faim pendant la famine d’Ukraine orchestrée par un certain Kaganovitch ? Ou d’un enfant arménien victime du génocide turc ? Ou d’un enfant cambodgien victime de la folie furieuse des communistes khmers rouges ? ou … ou… ou….

Oui, bon, mais il faut bien commencer par quelque chose, n’est-ce pas ?

Si j’avais des enfants d’âge scolaire, je ne me laisserais pas faire. Parce que là, franchement, on franchit un pas décisif et inédit dans le conditionnement de masse imposé par le pouvoir. Exactement le contraire de ce que devrait enseigner l’école. Et j’espère que les associations familiales et scolaires vont donner de la voix. Mais ce n’est pas sûr. L’abrutissement généralisé est tel dans ce pays depuis quelques décennies que tout le monde est sur le carreau et pratiquement incapable de réaction.

Tout le monde se trouve pris et empêtré dans cette formidable toile d’araignée : le moindre mot de travers et hop, accusation de racisme, déjà très embêtant, ou d’antisémitisme, alors là, l’horreur absolue. Qui s’y risque ? Le terrain ainsi magistralement libéré, le système qui nous gouverne peut donc l’occuper impunément et même s’y vautrer. Jusqu’à où ? Jusqu’à quand ?

Commentaires

La mesure est excellente bien qu'incomplete : il faut aussi donner a chaque eleve les coordonnees d'un petit juif vivant dans son quartier.

Écrit par : Domi | 14/02/2008

Eh bien, moi, je trouve que l'ami Sarko est bien trop timide. A sa place, j'aurais proposé quelque chose de plus pêchu. Je ne sais pas, moi... Tenez, par exemple : tous les enfants - de CP1 à CM2 - devraient obligatoirement être vêtus de bleu et de blanc les jours de fête juive (avec une grande étoile de David autour du cou). En outre, ils arboreraient réglementairement une kipa. Les jours de commémo de la shoah (car on va bien trouver le moyen d'en instituer plusieurs, au diable l'avarice !), ils devraient tous venir en classe vêtus de noir, la corde au cou et la tête couverte de cendre pour faire repentance au nom de tous ces salauds de goyim qui ont (sanglots) laissé partir (re-sanglots) des millions d'enfants juifs (ça fait le compte, là ? j'aurai pas d'ennuis ?) dans les camps sans réagir (re-re-sanglots).

La judéocratie s'installe à son de trompe dans notre pays après avoir imposé sa loi aux Etats-Unis. Elle ne recule même plus devant le grotesque le plus achevé, tant elle se sent forte. Ce sera sans doute là son erreur fatale.

Écrit par : Martial | 14/02/2008

Minable, tout simplement minable!!Mais serieusement ou va t-on la? De quel droit peut on imposer pareil idee meme si dans l'absolu ca peut partir d'une bonne intention. Qui est cet homme pour decreter que : "Rien n'est plus émouvant pour un enfant que l'histoire d'un enfant de son âge"...
De son intime conviction l'homme se permet des generalités comme si tout le monde avait la meme opinion ou le meme ressenti que lui.
Conditionnement est bien le mot.
Alors je ne suis pas antisemite mais je me dois de constater que encore une fois apres un telle discours tout le monde ferme sa "gueule" et personne ne bouge ou ne reagit : chose habituelle lorsqu'il s'agit des juifs.
Je pense que si l'on prend ce genre de mesure il faut etre juste desormais avec tout le monde, tout ceux qui ont subi egalement des souffrance, des genocides, mais ce n'est jamais le cas. Comment ne pas se douter de l'existence d'un lobby quand a chaque fois on constate ce genre de pure injustice.
Tout le monde n'a pas les meme opinions que vous monsieur Sarkozy, maitre de la pensée unique. Meme si la Shoah est une periode abominable de l'histoire du monde : ce n'est pas la seule...
Laissez libre a chacun et en particuliers des enfants de se forger sa propre opinion et ses propres valeurs, les les gens reflechirs par eux meme sans rien imposer, ils apprendront assez tot à l'ecole l'horreur qu'a ete cette periode dans l'histoire et le choix d'y etre sensible ou non...Laissez leur la possibilité a un moment de se poser la question : pourquoi fait on ca pour les juifs alors que d'autres communauté ont souffert, pourquoi ne rend ont pas hommage de la meme maniere?
Mais comme ce message ne sera jamais lu par vous, et que meme s'il est lu je doute que vous compreniez ce point de vue je le dis et repete : plus ca avance et plus vous montrez a quel point vous etes miserable!

Sans parler de la laicité que vous ne respectez aucunement. Vous etes de loin un des presidents les plus cretins de notre Republique.

Écrit par : Stephane | 14/02/2008

Même Ségolène n'aurait pas trouvé ce truc-là. Franchement, il est fort, le mec! De Gaulle avec le coup de "je vous ai compris" n'était qu'un apprenti en comparaison, (mais il est vrai qu'avec son "sûr de lui et dominateur" De Gaulle n'est pas une bonne référence en la matière). Et on en a encore jusqu'à 2012, ça promet...Si j'aurais su j'aurais voté Ségo (quoique...dans le genre cata elle sait faire assez strophique aussi).
Je comprends et je partage votre exaspération, mais de grâce n'allez pas trop vite. Les Espagnols de gôche ne disent jamais "Espana" mais "este pays", laissons leur le privilège de mépriser ainsi leur patrie. En ce qui nous concerne nous sommes encore en France et c'est pour essayer de sauver ce qui peut l'être que des gens comme vous se présentent aux élections et que des gens comme nous (vos lecteurs) votent pour vous et vos semblables.
Simples questions à se poser: Les enfants d'immigrés se sentiront-ils concernés? Ne risque-t-il pas d'y avoir à terme un effet rebond négatif? Je crois que Sarkozy ne sait pas encore que dans ce domaine comme en d'autres , "trop, c'est trop".

Écrit par : philistin | 14/02/2008

Le président vulgaire ou le vulgaire président Duracell comme le surnomme la Chancelière allemande Angela Merkel devra faire entrer dans le crâne des petits Algériens qu’ils doivent impérativement connaître le nom d’un petit juif français déporté dans la période 40-45.
On n’est pas sorti de l’auberge : son grand-père et son père lui rappelleront que parmi les collaborateurs des forces spéciales en Algérie un nombre non négligeable de pied noirs juifs s’adonnaient à la délation et que peut-être des membres de sa famille furent torturés suite à ces dénonciations.
De plus, les mômes voient en direct sur la TV le génocide palestinien et subissent directement une forme de discrimination orchestrée par les sionistes établis en France.
Alors comme les jeunes allemands disaient dans les années 60-70 « Hitler connaît pas », les jeunes arabes et noirs diront « Rien à cirer de ces histoires ».
Comme le comprenne bien, je me fais l’avocat du diable tout en appréciant les articles publiés sur ce site. En effet, je pense que parfois il est bon d’observer les diatribes de Napoléon IV par l’autre bout de la lorgnette

Écrit par : Le passant ordinaire | 15/02/2008

Pour repondre aPhilistin a propos des enfants d'immigrés je repondrai que : JUSTEMENT!!!
N'ont il pas suffisement a apprendre de leur propre histoire, de leur racine avant de songer a integrer de maniere OBLIGATOIRE celle d'un autre?
Car qu'on se le dise : ils apprendront de toutes facon a l'ecole des la 4eme tout ce qui a trait a la Shoah car c'est dans le programme.
Mais qu'en est il de leur propres histoire dans les manuels scolaire? qu'en est il de l'esclavage des africains et autre genocide? A moins d'etudes bcp plus poussée dans des domaines particuliers et interessement de leur part, grace a des livres et la famille, ce n'est pas l'Etat qui va se charger de s'interesser a leur propre identité.

Dans un pays ou on est capable de dire : "quand on attaque un juif on attaque la France", il ne faut pas s'etonner que ca amene a des derive de ce genre...Chirac dit une stupidité, Sarko perpetue la legende...

Honte a ce pays qui, bourré de qualité ,tombe dans le ridicule avec ce genre de mesure.

Écrit par : Stephane | 15/02/2008

En voilà vraiment assez des niaiseries shoaziques ! Ce régime (la raie publique) se vautre dans la repentance en battant sa coulpe sur la poitrine de Vichy, alors que ses grands anciens - les démons de la Convention - ont commandité et béni le génocide vendéen qui, lui, mériterait au moins amende honorable. Mais quel honneur attendre des frères trois points ? Et quelles excuses espérer de la part de ces adorateurs inconditonnels des coupeurs de têtes, dont Djak Langue de Blois est le pire représentant ; ce n'est pas pour rien qu'on lui a dû les excès les plus ridicules du bicentenaire de la révolution dite française !

Ce pays est comparable à un canard de Barbarie qui court comme un fou en tous sens parce qu'il ignore qu'on l'a décapité, mais il ne pourra bientôt plus faire semblant de vivre, car il exhale désormais une puanteur insupportable.

Écrit par : Martial | 15/02/2008

Je trouve que les juifs sont d'une générosité extraordinaire de partager ainsi leur mémoire.

Écrit par : Hervé (pas Ryssen, un autre) | 16/02/2008

Je ne suis ni arabe ni noir et pourtant je n'en ai rien à cirer de la shoah.
J'espère au moins que cette lubie du gnome ne concerne pas les écoles privées.

Pour ce qui est des écoles où il ne reste plus une tête blonde je lui souhaite bien du courage.

Écrit par : dimdam | 16/02/2008

Le nabot a encore fait des émules, en Angleterre :
http://borislelay.blogspot.com/2008/09/les-sionistes-souillent-nos-enfants.html

Écrit par : l'Eurasien | 08/09/2008

Les commentaires sont fermés.