Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/01/2008

FRANCHEMENT, ILS NE SONT PAS TOUS ENFERMES …

399848aa051c40c32406a93336af52a1.jpgJuste deux mots pour vous apprendre la dernière lubie-provoc de Georges Frêche : il aurait l’intention de rapatrier des USA une statue de Lénine pour la mettre en bonne place à Montpellier. Pas à ses frais, naturellement, il n’est quand même pas fou à ce point-là. Mais à ceux des contribuables, qui, eux, l’ont été suffisamment pour lui confier les clés et les finances de la région Languedoc-Roussillon.

La statue – qui pèse la bagatelle de 7 tonnes - avait été dégotée en 1989 à Poprad, en Slovaquie, par un Américain dénommé Lewis Carpenter qui l’avait achetée pour 15 000 dollars et ramenée dans le coin de Seattle. Il est mort en 1994 et ses héritiers ont décidé de se défaire de cet héritage encombrant. En attendant qu’un pigeon se présente (mise à prix actuelle : 150 000 dollars), ils l’ont louée à la ville de Fremont où elle a quand même fait des vagues, notamment auprès de la population originaire de Russie. 

Il paraît que Frêche a eu le coup de foudre. C'est qu'il aime tellement ce bienfaiteur de l'humanité! Trop méconnu, hélas, de son point de vue. Je vous laisse imaginer combien coûterait le rapatriement de cet engin des Etats-Unis en France. Quand je vois combien coûtent les frais d’envoi de mon bouquin d’une ville à l’autre … Mais Frêche est bien sûr au-dessus de ces contingences sordides. Quand on aime, est-ce qu’on compte ?

Il faut donc conclure que la région Languedoc-Roussillon est positivement bourrée de fric pour se permettre des folies pareilles. Bravo. Dans ce cas, au nom de la solidarité dont on nous rebat les oreilles et que nous sommes sommés de mettre en pratique, qu’elle fasse donc profiter d’autres coins de France moins bien lotis de sa richesse phénoménale.

Cette amusette de Frêche pose en tout cas un problème politique de fond dont il faudra bien un jour finir par s’occuper avant que tous ces cinglés ne ruinent définitivement le pays : comment responsabiliser, d’une manière ou d’une autre, les politiques et les obliger à rendre enfin des comptes précis quant à l’utilisation des deniers publics qui leur sont confiés. Car pour le moment, l’irresponsabilité règne à tous les étages.

Ce serait un sacré progrès et on pourrait enfin tout doucement commencer à parler de démocratie. Dans les actes, et pas dans les mots.

Commentaires

Une statue de Lénine? Ben maintenant on saura où aller faire pisser Médor? =D

Écrit par : Coq de combat | 18/01/2008

Frêche est un fondu particulièrement violent et imprévisible, que MÊME ses copains socialos détestent ou redoutent : c'est tout dire... On se souvient des injures qu'il avait proférées en public contre des harkis, Arabes de France qui ne méritent que notre reconnaissance et notre respect, mais que méprisent et haïssent ouvertement les anciens porteurs de valises du FLN - tous à gauche, y compris les plus abrutis d'entre les gaullistes (mais dans cette famille de politicards, est-il vraiment besoin d'établir une échelle d'abrutissement ?)

Écrit par : Martial | 18/01/2008

Mais elle est superbe cette statue!?!? Allez-y voir ! Médor et les pigeons vous seront reconnaîssants. Toton Georges, petit pépère des peuples, elle est très, très style "réaliste-socialiste".

Écoute, tonton Georges: débarasse-nous en!! A TES frais, et non pas en vidant les poches du quidam moyen. Mets Lénine dans ton cabinet d'aisance, ou ta chambre à coucher. Il vaut bien une poupée gonflabe, n'est-ce pas!? A gauche, l'on jouit où l'on peut!

Entre nous, Georges, j'ai vu le vrai Lénine dans son mausolée sur la place Rouge. Il fait un peu cartonné. Tu ne lui arrives pas à la cheville, tu existes trop à la petite semaine. Lui, il avait, si répugnante soit-elle, une vision, et du courage! Ça manque chez les gauchistes caviar.

Je me suis fourvoyé! Reprenons, ... La statue gonflabe pour Georges se trouve dans Le Figaro. ... Allez savoir!!

Claude Jodoin Ing.,
États-Unis d'Amérique

Écrit par : Claude Jodoin | 18/01/2008

Seigneur!! Georges!! Tu ne me l'as pas dit!! J'aurais du
écrire "glonfabLe" et non pas ce quui est dans le texte
ci-haut. Que voulez-vous? ... "GonflabLe" (ou l'autre)
n'existe pas dans mon "Littré". Eh oui, je me date. Mais,
c'était quand même la belle époque, si chère à Georges,
de la Commune, et autres "triomphes" socialos. Un peu
de nostalgie, Georges?

Claude Jodoin Ing.,
États-Unis d'Amérique

Écrit par : Claude Jodoin | 18/01/2008

Excellent article! Vous en avez donc aussi chez vous des stalinophiles démocrasseux !?

Un wallon de Gelbique

Écrit par : Brunitou | 19/01/2008

Une fois de plus, on notera que ce genre de posture soviétolâtre se déroule devant l'indifférence des consciences moisies de l'antifascisme gauchard.

Supposons qu'un insconscient ( ou un suicidaire ) ait proposé de faire ériger la statue d'un ancien chancelier d'Allemagne, ou même simplement de n'importe qui soupçonné d'avoir eu des sympathies pour le camp des vaincus de 1945.

A bas la Cinquième gaullo-stalinienne, qui finira dans l'abjection.

Écrit par : l'Eurasien | 19/01/2008

Cher Eurasien,

Vous ne croyez pas si bien dire : il est excessivement dangereux de mettre le moustachu du wagon plombé trans-allemand sur le même plan que celui de Nüremberg. J'en sais quelque chose...

Martial
Matricule 45.679/00
Maison d'arrêt de Fesnes

Écrit par : Martial | 20/01/2008

Moi j'exige une statue de Mussolini!

Écrit par : deun | 02/02/2008

Les commentaires sont fermés.