Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/11/2007

CIRCULEZ, Y A RIEN A VOIR ….

Vous savez ce qu’est Internet : vous cherchez quelque chose et de fil en aiguille, vous tombez sur tout autre chose. Souvent fort intéressant. D’où de nouvelles recherches, de nouvelles vérifications, etc.

Donc, en cherchant autre chose, je suis tombée sur une List of French Jews proposée par Wikipédia. Ne la cherchez pas en français, vous ne la trouverez pas. Cette liste a été mise à jour récemment car à la rubrique « religieux », on tombe sur feu le cardinal Jean-Marie Lustiger, avec la date de son décès. Il est étonnamment seul, d’ailleurs, à figurer à ce chapitre.

Vous trouvez ensuite toute une série de rubriques diverses et variées : militants, militaires, hommes politiques, hommes d’affaires, scientifiques, philosophes, artistes, acteurs, musiciens, sportifs.

Vous n’avez pas l’impression qu’il manque quelque chose ? Moi si. Un anglo-saxon qui tomberait sur cette liste conclurait fort logiquement que chez les Frenchies, il n’existe pas à l’heure actuelle de journalistes issus de cette communauté-là, ou si peu, vraiment, que ce n’est pas la peine d’en parler …

 

C’est en cherchant bien, à la rubrique « écrivains et poètes », que l’on finit quand même par trouver, péniblement, TROIS journalistes, dont l’un n’est plus en activité depuis belle lurette : Jean-Jacques Servan-Schreiber. A part lui, deux femmes : Anne Sinclair et Claude Sarraute. Voilà, c’est tout. Circulez, il n’y a rien d’autre à voir. Une précision : les autres ne sont pas non plus sous « militants », j’ai vérifié.

Je me demande s’il ne faudrait pas signaler à Wikipédia cette petite lacune et nous proposer généreusement pour y remédier. Car tant qu’à faire les choses, autant les faire bien et si déjà liste il y a, autant qu’elle soit crédible…

Ah, et puis aussi leur signaler l’existence, dans notre doux pays, d’une Association des journalistes juifs de la presse française, présidée par Clément Weill-Raynal, journaliste à France 3. A ne pas confondre avec son jumeau, Guillaume Weill-Raynal, avocat, auteur de Une haine imaginaire ? Contre-enquête sur le « nouvel antisémitisme ».

Commentaires

Vous posez évidemment une très bonne question Anne, qui figurait déjà dans votre livre :

"Il est intéressant de constater que le Guide juif de France paru en 1971 se livre au petit exercice de Who’s who ? suivant : il recense avec beaucoup de satisfaction et de précision les juifs français qui se sont illustrés et s'illustrent à l'époque dans les domaines suivants : politique - littérature et sciences humaines - science - arts plastiques - musique - spectacle - sports.
On le voit, l'éventail est large. Pourtant, pas un mot sur les journalistes. Ils sont totalement absents de ce palmarès, ce qui est tout de même curieux.
serait-ce parce qu'il n'y en avait pas, ou au contraire parce que leur nombre aurait étonné, déjà à ce moment-là ?"


N'imaginez même pas un seul instant vous rabattre sur la presse gratuite, qui n'a été créée que pour tenter d'empêcher les gens d'aller s'informer sur Internet. La preuve, regardez qui est "notre Rédac chef d'un jour" dans le journal gratuit Métro du 3 octobre :
http://img443.imageshack.us/img443/4656/attalimtronf5.jpg

Écrit par : Hervé (pas Ryssen, un autre lol) | 06/11/2007

Rectification :

http://borislelay.blogspot.com/2008/07/la-kippa-de-jean-yves-camus-spcialiste.html

Écrit par : l'Eurasien | 17/07/2008

Les commentaires sont fermés.