Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/07/2007

LOBBYS PRO-ISRAELIENS ET ORGANISATIONS JUIVES AUX ETATS-UNIS - 5

5) Le B’nai B’rith

4aed553f7324dc8a366c4faa1e0f9559.jpgNous avons vu que l’ Anti-Defamation League était en quelque sorte le bras armé du B’nai B’rith (BB), ce qui nous amène tout naturellement à nous intéresser aujourd’hui à cette très puissante (mais n’est-ce pas un pléonasme ?) organisation juive, dont le siège central se trouve à Washington. Et tout d’abord, est-ce une franc-maçonnerie ?

L’organisation s’en défend farouchement et on peut comprendre pourquoi. Une franc-maçonnerie – théoriquement parangon de la tolérance et de l’universalisme fraternel - qui ne serait ouverte strictement qu’aux seuls juifs, comme c’est le cas du BB, ce serait peut-être un peu difficile à faire passer, n’est-ce pas ? Imaginons une seconde une franc-maçonnerie interdite aux juifs, vous voyez le tableau d’ici ? Donc, ce n’est pas une franc-maçonnerie et si on y parle de Loges, de tenues ouvertes et fermées selon que les réunions sont publiques ou strictement privées, ou encore de rituel qui règle lesdites réunions afin « de permettre l’expression de chacun dans un climat d’écoute », eh bien, ça n’a quand même rien à voir. Et si Sigmund Freud, distingué membre du BB de Vienne a commencé son discours en Loge, lors de son 70e anniversaire en 1926, par ces mots : « Vénérable Grand Président, distingués Présidents, chers Frères… », une fois encore, qu’est-ce que ça prouve ?

Cela étant posé, ce qui est par contre indiscutable, c’est que nous avons affaire à la plus grande organisation juive du monde et l’une des plus anciennes, puisque fondée aux Etats-Unis en 1843 par 12 émigrés juifs allemands – afin de symboliser les 12 tribus d’Israël -, émigrés dont 4 au moins  étaient bel et bien francs-maçons. Le B’nai B’rith, nom qui signifie Fils de l’Alliance,  a bien essaimé depuis puisqu’il est aujourd’hui présent dans 58 pays, dont 29 pays européens.

Cette organisation « philanthropique » ne fait pas mystère de sa mission qui figure sur son site, www.bnaibrith.org : « Le B’nai B’rith a pris en charge la mission d’unir les juifs dans la réalisation de leurs plus hauts intérêts et ceux de l’humanité (…) Grâce à ses membres dans 58 pays de par le monde, le statut d’ONG aux Nations Unies à New York et à Genève, la représentation à l’UNESCO, et le bureau à Bruxelles à l’U.E., nous sommes idéalement placés pour réunir, disséminer et agir sur l’information là où les intérêts juifs sont en jeu. » Au moins, c’est clair.

Ce statut officiel lui permet d’entretenir des liens particulièrement étroits avec l’Union Européenne qui fait l’objet  de ses soins attentifs. Le BB a d’ailleurs ouvert récemment un bureau pour « intensifier notre engagement dans les activités de l’Union Européenne ». Ce ne sont pas des phrases en l’air : depuis près de deux ans, l’ambassadeur aux Etats-Unis du pays qui va prendre pour six mois la présidence de l’UE est « invité » par le BB, à Washington, à venir faire son rapport sur ce que sa présidence compte entreprendre durant les six mois à venir. Ce que l’ambassadeur du Portugal vient très docilement de faire, ces jours derniers, en n’omettant pas d’assurer son honorable auditoire de toute l’amitié que voue le Portugal à Israël. Fort édifiant.

Car, vous l’aurez deviné, derrière la philanthropie, la culture, etc, etc, c’est bien le soutien indéfectible à Israël qui est au cœur de ses préoccupations, la défense des droits de l’homme – à géométrie variable, s’entend – venant en second lieu afin de resserrer les boulons.

La branche française du BB est ancienne puisqu’elle existe depuis 1932, et comme dans le cas de l’Anti-Defamation League avec le BB International, ses liens avec la LICRA sont évidents puisque Jean Pierre-Bloch a présidé conjointement les deux organisations à plusieurs reprises et notamment de 1974 à 1981. Cette branche française, qui compte quelque 2 500 membres, est présidée aujourd’hui par Marc Lumbroso. Sur son site, www.bnaibrith-france.org , au chapitre « associations amies », nous retrouvons de vieilles connaissances comme SOS Racisme ou Ni Putes Ni Soumises.

Afin de récompenser amis et méritants, le BB attribue, en Europe, ses Menora d’Or. Ont notamment été distingués en 2005, lors d’une soirée fastueuse à Monte-Carlo, le prince Albert de Monaco et Christian Estrosi. Ce dernier, par ailleurs membre du groupe d’amitié France/Israël à l’Assemblée nationale, a été récompensé pour la promotion de la mémoire de la shoah et pour avoir organisé avec le CRIF (et l’argent du contribuable) les voyages de la mémoire à Auschwitz pour les élèves des collèges. Au cours de l’année scolaire 2002/03, le Conseil général a ainsi offert à 2 700 collégiens et 300 accompagnateurs, « l’opportunité d’approcher avec lucidité et courage les conditions dans lesquelles l’irréparable, l’indicible a pu être commis ».  A quand les voyages sur les lieux de l’horreur bolchevique ?

Au niveau mondial, le BB est présidé depuis peu et pour la première fois, par un non Américain : par un Canadien pour être précis, Moishe Smith. Ce dernier a clôturé son allocution de bienvenue par ces mots : «  G-d Bless Israel. G-d bless Canada . G-d bless the United States of America . And may G-d bless all the people of the world.”  Ce qui nous permet de constater dans le texte un certain ordre de priorité qui tendrait à donner raison aux infâmes antisémites qui ont répondu au sondage récent de l’ADL (voir avant-hier).

c5160b370e27ab94eb10eb8e5dbf8884.jpgSi vous voulez tout savoir sur le BB – ses liens avec le communisme, avec l’Allemagne, et much more, comme diraient les Américains - je ne saurais trop vous conseiller de lire le livre passionnant d’Emmanuel Ratier, Mystères et Secrets du B’nai B’rith, (Editions Facta, 1993).

Commentaires

"nous sommes idéalement placés pour réunir, disséminer et agir sur l’information là où les intérêts juifs sont en jeu" :

-Question facile : les intérêts des juifs sont-ils compatibles avec les nôtres ?
-Ils "disséminent" et "agissent sur l'information" !!!?? Si seulement ils pouvaient faire cet aveu à la télé ! :-)

Écrit par : Hervé | 23/07/2007

Décidément, c'est une obsession... Rien d'autre à faire???

Écrit par : Nadine | 24/07/2007

une obsession? pas vraiment, ça ne m'empêche pas encore de dormir la nuit...
juste une petite enquête, qui est loin d'être terminée car le sujet est vaste et je le crois intéressant et instructif
ceci dit, je n'oblige personne à supporter mes "obsessions"....internet est vaste et il y en a pour tous les goûts

Écrit par : anne kling | 24/07/2007

L'obsession ? Quelle obsession ? Celle qui anime le B'nai B'rith et son bras armé, l'Anti-Defamation League ? Celle de l'alliance sacrée contre l'infra-monde des goyim, c'est cela ? En effet, ces gens-là n'ont strictement rien d'autre à faire...

Écrit par : Martial | 24/07/2007

Vos "obsessions" sont d'un grand intérêt, Anne. S'il y avait eu davantage d'"obsédés" comme vous, on n'aurait peut-être pas mis l'Europe à feu et à sang parce qu'on avait tué un archiduc dans son carrosse.
Dommage que Nadine n'ait pas fait de suggestion sur la manière de s'occuper convenablement, on aurait bien ri. ;-)

Écrit par : Hervé | 24/07/2007

Des franc-maçons, des ADL, des LICRA... On a quoi nous ? Le Ku Klux Klan ?

Écrit par : Eric | 25/07/2007

Ignoble intervention du BB en faveur de l'immigration-invasion au Canada le 25 octobre dernier :

http://www.matin.qc.ca/article_imprimable.php?article=20071025145004

Écrit par : l'Eurasien | 25/11/2007

Intervention du BB, suite :

http://borislelay.canalblog.com/archives/2007/12/14/7231810.html

Écrit par : l'Eurasien | 15/12/2007

Les commentaires sont fermés.