Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/07/2007

LOBBYS PRO-ISRAELIENS ET ORGANISATIONS JUIVES AUX ETATS-UNIS - 3

3) Le monde sous haute surveillance : l’ Office of Global Anti-Semitism
66e9a9383d0c313eb658d1e514e28be7.jpg

 

 

En politique, à l’heure actuelle, la réalité dépasse la fiction. Ce qui se passe en ce moment aux Etats-Unis nous prépare un monde à la Orwell en vitesse accélérée. Mais qui en parle vraiment ?

Nous allons délaisser aujourd’hui les groupes de pression proprement dits – non que la matière manque, au contraire elle pullule – pour nous intéresser au résultat d’un coup magistral par eux réussi: faire payer au contribuable américain la lutte contre l’ « antisémitisme »….sur toute la planète.

Eh oui, aux States, on sait voir grand. Comment faire pour fermer la bouche à toutes les critiques à l’égard d’Israël ? Et accessoirement aux curieux qui s’intéressent mal à propos à la shoah ? Telles étaient en substance les angoissantes questions. La réponse ? Le Global Anti-Semitism Awareness Act of 2004.

Loi votée à l’unanimité de ses deux chambres par le Congrès des Etats-Unis et signée par George Bush le 16 octobre 2004…. juste avant les élections du 2 novembre.

On ne peut pas dire qu’on ait beaucoup entendu parler de cette loi en Europe. Le Département d’Etat s’y était opposé, estimant qu’elle accordait un statut trop exclusif à une ethnie et à une religion. Mais que pèse le Département d’Etat face aux lobbys ? Ceux-ci ont fait le forcing, avec succès, naturellement.

La loi commence par recenser un certain nombre d' « actes antisémites » qui ont eu lieu fin 2003/début 2004, y compris le feu mis à une synagogue à Toulon le 23 mars 2004 !

Pour lutter contre ces forfaits sans nom, les Etats-Unis, s’arrogeant le titre de gendarme mondial, s’engagent à combattre l’antisémitisme OU QU’IL SE MANIFESTE SUR LA PLANETE. En coopération avec les instances internationales comme l’Union Européenne ou l’ONU. On en a d’ailleurs déjà vu des effets.

Admirez l’astuce : les axes du mal vont considérablement se diversifier et gare aux rebelles au Nouvel Ordre Mondial ! Joli coup, non ?

La loi a créé un Bureau spécial au sein du Département d’Etat pour gérer ce problème fondamental, l’Office of Global Anti-Semitism. Voilà pourquoi je parlais des contribuables payeurs de gré ou de force. A la tête de cet Office : un activiste de la plus belle eau, Gregg Rickman. C’est lui qui dans les années 90 présidait la commission chargée de faire cracher les banquiers suisses. Il en avait tiré un livre, en 1999, délicatement intitulé Swiss Banks and Jewish Souls (Banques suisses et âmes juives). Ah les salauds ! Les Suisses, bien sûr, attention !

La loi assimile clairement l’antisionisme à l’antisémitisme. Pourtant, le sionisme n’est-il pas une doctrine et un mouvement politiques ? A ce titre, il serait permis de le critiquer, non ?

Eh bien, non. Le sionisme est à présent un article de foi et il est obligatoire d’y adhérer sans réserve. Le Dieu de Bush, celui des fondamentalistes chrétiens et juifs, n’a pas l’air de plaisanter. Et franchement, l’Amérique, ces jours-ci, me colle la chair de poule.

Ah, j’oubliais : il y a quand même quelques opposants, même là-bas : http://www.truthtellers.org/alerts/jewishheaddepartofanti...    

Commentaires

On est donc bien en présence d'un "lobby qui n'existe pas... QU'EN RÊVE" !

Écrit par : Martial | 20/07/2007

J'espère que vous aurez aussi l'occasion de parler de l'Anti-Defamation League (www.adl.org), un autre office de la Judapo.
En tout cas, bravo pour vos écrits mais surtout pour votre courage.

Écrit par : Le Veilleur | 21/07/2007

Ils n'ont ce pouvoir que parce qu'ils sont très présents dans les médias.

La solution est toujours la même, ça fait 30 ans qu'on la répète : jetez vos télévisions.

Vous aurez beau dire que vous on ne vous manipule pas, vous leur rapportez quand même de l'argent en la regardant, via la publicité.

Ou alors investissez vous aussi les médias.

Écrit par : Zen | 25/07/2007

Les commentaires sont fermés.