Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/07/2007

LOBBYS PRO-ISRAELIENS ET ORGANISATIONS JUIVES AUX ETATS-UNIS - 1

805e6442fda79384cb9d398e31d0d863.jpg

 

 1) L'AIPAC

 

Chercher des informations sur l’AIPACAmerican Israël Public Affairs Committee – c’est ouvrir une boîte de Pandore qui n’a pas de fond tant le sujet a fait couler d’encre. Ce qui suit n’est qu’une approche très condensée de la question. Les personnes soucieuses d’aller à la source consulteront avec profit www.aipac.org .

L’AIPAC est une coordination* de plus de 70 associations qui se définit lui-même comme le lobby américain pro-israélien. Rien de mystérieux à première vue, les Américains affectionnent les groupes de pression, qui sont officiellement enregistrés. Bien qu’agissant ouvertement pour le compte d’un pays étranger, Israël, l’AIPAC n’est cependant pas enregistré comme lobby étranger, mais national, ce qui lui accorde une bien plus grande liberté de manœuvre. Encore que ce statut commence à susciter quelques critiques…

Fondé en 1953, l’AIPAC s’est contenté d’une petite équipe de collaborateurs jusque dans les années 70. Puis le contexte politique a changé et l’organisation a pris du muscle et est montée en puissance. A l’heure actuelle, l’AIPAC revendique 100 000 membres, 165 employés à plein temps et un budget annuel de 34 millions de dollars. Son siège central est situé à Washington, juste à côté du Congrès. Normal, car c’est là sa cible principale : le Congrès des Etats-Unis, centre du pouvoir, où se décide en grande partie sa politique étrangère. L’objectif clairement avoué de l’AIPAC est de soutenir à fond les intérêts du gouvernement d’Israël, quel qu’il soit. Tous les moyens, ou presque, sont bons pour influencer les membres du Congrès – 100 sénateurs et 435 députés -, faire pression sur eux, éliminer les rares hostiles qu’il conviendra de faire battre, promouvoir et récompenser les dociles.

Ce programme est mené tambour battant et avec plein succès. Dans la pratique, les moyens suivants sont employés :

- chaque membre nouvellement élu du Congrès est invité en Israël, tous frais payés. Il y rencontrera tous ceux qui seront utiles à la tâche qui lui sera ensuite assignée : voter fidèlement et sans discussion tous les textes en faveur d’Israël

- ces votes sont d’ailleurs examinés à la loupe et des voting records établis : rapports détaillant le vote de chaque élu lors de tous les scrutins ayant trait au Moyen Orient. Une moyenne de vote de 95% en faveur d’Israël est considérée comme normale et un pourcentage en dessous de 90% signale une position « hostile ».

- l’AIPAC fournit aux membres du Congrès des stagiaires bénévoles et compétents pour les « aider » dans leur travail. Sans compter tous les argumentaires désirables qui leur sont obligeamment fournis.

- les responsables de l’AIPAC  - un Comité directeur de 50 membres, où se retrouvent des représentants des deux grands partis, des syndicats, des organisations patronales -  rencontrent en moyenne 2 000 fois par an les membres du Congrès pour des entretiens approfondis. Ce qui signifie que chaque parlementaire américain rencontre en moyenne 4 fois par an l’un ou l’autre délégué du lobby.

Tout ça, c’est pour les élus en poste. Mais il faut anticiper et deviner quels seront les prochains. Pour les aider, s’ils sont méritants. L’AIPAC organise donc sans cesse déjeuners ou dîners où sont conviés tous les espoirs du pays à des titres divers. Il s’agit de les jauger et d’apprécier la qualité de leur position à l’égard d’Israël. Ensuite, les groupes juifs locaux prendront le relais et inviteront ces personnes, tous frais payés également, en Israël. A leur retour, ils seront quasiment dans la poche du lobby. S’ils refusent, gare ! Ils risquent d’en payer le prix fort, électoralement parlant.

Car si les amis de l’AIPAC reçoivent beaucoup de soutiens financiers de la part d’une myriade de comités pro-israéliens, ceux qui ne sont pas leurs amis voient leurs concurrents soutenus à fond. Certes, l’AIPAC ne réussit pas strictement à tous les coups à faire battre un candidat indésirable, mais le plus souvent quand même. Les exemples sont nombreux et de nature à faire réfléchir les plus ambitieux.

Trois présidents des Etats-Unis, dans la période récente, ont manifesté une certaine réserve à l’égard d’Israël : Gérald Ford, Jimmy Carter et George Bush père. Aucun n’a été réélu.

Le magazine The Economist a pu écrire : « Pourquoi l’Amérique est-elle tellement plus pro-israélienne que l’Europe ? La réponse évidente réside dans le pouvoir de deux forces politiques particulièrement visibles : le lobby israélien (AIPAC) et la droite religieuse ».

Car, effectivement, ce qui rend l’AIPAC aussi puissante aujourd’hui, c’est son alliance présente avec les chrétiens évangélistes proches de Bush. Une conjonction d’intérêts – pour le moment – qui menace grandement la paix mondiale.

* Nous ferions bien d’en prendre de la graine, nous autres identitaires, nationaux, cathos, païens et tutti quanti… Examiner ces lobbys, c’est examiner l’efficacité à l’état pur. C’est vrai, ils ont de l’argent. Mais ils ont plus important encore : la foi qui déplace les montagnes et la volonté de fer qui va avec.

Commentaires

Essayez seulement d'imaginez la quantité de délits, ou même de crimes qui se cache derrière tout ça.

Corruption, pots de vins, petits accords entre "amis"... On ne joue pas avec les mêmes armes.

Pourquoi respecter les règles quand l'ennemi triche ?

Écrit par : Eric | 25/07/2007

Une élue prise en flagrant délit de soumission à l'entité sioniste ?

http://euronews.us/?=1281#more=1281

Écrit par : l'Eurasien | 25/04/2009

Dans la grande veine de la loi Gayssot :


http://www.info-palestine.net/impression.php3?id_article=6581#

Écrit par : l'Eurasien | 11/05/2009

En vertu du célèbre adage : ce qui est "bon" pour les Etats-Unis l'est forcément pour la France :


http://intransigeants.wordpress.com/2009/06/17/une-loi-contre-lantisionisme

Écrit par : l'Eurasien | 24/06/2009

Israël exige d'Obama une soumission complète :

http://www.interet-general.info/article.php3?id_article_13593

Écrit par : l'Eurasien | 15/03/2010

Les commentaires sont fermés.