Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/05/2007

ILS NE VOULAIENT PLUS DE LA GAUCHE, ET QU’EST-CE QU’ILS ONT ?

Le nouveau gouvernement apporte la preuve éclatante de ce que nous affirmons à longueur de temps, à savoir qu’un système dirige totalement la France et qu’à l’intérieur de ce système, droite et gauche sont parfaitement interchangeables. Ou, pour être plus précis, ne se démarquent – car il faut bien entretenir l’illusion aux yeux des naïfs Français – que sur des points mineurs qui ne menacent nullement l’équilibre de l’ensemble.

Comme on pouvait s’y attendre, la pseudo ouverture ne concerne donc exclusivement QUE des gens déjà bien installés dans le système, et dont un bon paquet a déjà eu l’occasion de faire amplement ses « preuves » auparavant.

C’est qu’il a quand même fallu caser les amis de Fillon, de Raffarin, les sortants de Chirac et les chevaux de retour style Juppé. Voilà pour la « rupture », elle s’annonce très bien.

medium_images.62.jpgJ’ai gardé Bernard Kouchner pour la bonne bouche car il est franchement emblématique à bien des égards du nouveau pouvoir. Pour vous rafraîchir la mémoire au sujet de ce virtuose des médias, de ce jeteur de poudre aux yeux, je vous suggère de relire – ou de lire – le bouquin qu’il a co-écrit avec son compère Daniel Cohn-Bendit, Quand tu seras président…, bouquin né de leur « vieille amitié gauchiste », qui remonte à mai 68, lorsque Bernard appartenait au bureau national de l’union des étudiants communistes et Daniel enflammait les barricades…. C’était le bon temps !

C’était aussi la belle époque où Dany le Rouge défendait la pédophilie et où, pour ne pas être en reste,  Bernard signait, en 1977, avec toute l’intelligentsia de gauche (la liste complète vaut le détour) une pétition s’indignant à la perspective que trois pédophiles avérés soient condamnés à une grave peine de réclusion criminelle, car : « Nous considérons qu’il y a une disproportion manifeste (…) d’autre part, entre le caractère désuet de la loi et la réalité quotidienne d’une société qui tend à reconnaître chez les enfants et les adolescents l’existence d’une vie sexuelle (si une fille de treize ans a droit à la pilule, c’est pour quoi faire ?) »

Ce qui ne l’a pas empêché d’être plus tard ministre de la santé. Au passage, je vous signale que Martin Hirsch, « nouveau » commissaire à la pauvreté, a été son chef de cabinet à cette époque-là. Le monde est petit. Lorsque Bernard s’est retrouvé au chômage, n’ayant jamais réussi à se faire élire député, il a créé une société de conseil, BK Conseil, et là, il a fait fort :

medium_images.63.jpgIl est allé en Birmanie – oh, pas longtemps, juste du 25 au 29 mars 2003 – pour sortir le pétrolier Total du pétrin. L’entreprise était accusée d’avoir fait travailler gratuitement des Birmans sur certains chantiers, sous la menace de l’armée birmane. Cela s’appelle de l’esclavage. Des plaintes avaient été déposées. Bernard Kouchner, à la demande d’un des avocats de Total, Jean Veil - le fils de Simone - va voler à leur secours. Pour la modique somme de 25 000 euros, sans les frais, il va pondre un rapport de 19 pages dédouanant totalement Total. Ce qui n’empêchera pas Total, pour éviter des procès très embarrassants, de dédommager un certain nombre de plaignants. Preuve que l’entreprise n’avait pas la conscience tranquille.

Bernard n’avait du reste pas besoin de rester longtemps en Birmanie, car il disposait d’excellentes sources pour rédiger son rapport : l’International Crisis Group. Vous vous demandez sans doute ce qu’est ce machin ?  Eh bien, il s’agit d'un énième machin destiné à contrôler la bonne marche de la planète. Dans le bon sens naturellement. Deux éminentes personnalités de sa connaissance y figuraient à l’époque : Christine Ockrent - Mme Kouchner à la ville - et Simone Veil. Le monde est décidément très petit, on n’y peut rien.

Pour satisfaire une curiosité bien compréhensible, je vous invite à lire ce brillant rapport, sur :   

http://birmanie.total.com/fr/publications/rapportbkconsei...

Vous constaterez qu’à 1 315 euros la page, c’est chouette d’avoir des relations !

Commentaires

Kouchner, Cohn-Bendit, Veil : cherchez le point commun... VOUS AVEZ GAGNÉ : ce sont trois personnages politiques !

Je relève en outre, car c'est capital, que ledit Kouchner a été l'une des rarissimes figures du paysage politique français à approuver la crapuleuse et calamiteuse intervention des Américains en Irak... Son choix nous fournit donc une première confirmation de l'orientation atlantiste de Sakorzy, qui est franchement "USraëlophile", pour ne pas dire "USraélomane". En outre, on admirera la manoeuvre du petit Nicolas ayant consisté à exploiter l'ambition sans freins de BK pour diviser les sociales : bravo, l'artiste !

Chirac n'aura fait que deux bonnes choses en douze ans : d'une part, reprendre et achever les essais nucléaires français dans le Pacifique, d'autre part s'abstenir d'aller patauger en Irak avec Bush et consorts. Etant donné la volée de bois vert qu'il a reçue du monde anglo-saxon (entre autres) à cause de ces deux actions positives, on comprend son immobilisme sur tout le reste, ainsi que ses innombrables prosternations tiers-mondisantes, art-premières, repentancières et communautaristes en tous genres : il avait des tas de choses à se faire pardonner par ceux qui possèdent des dossiers à son sujet et qui se trouvent être des ennemis farouches de notre patrie.

En outre, le choix de Juppé (écologiste, lui ???... hahaha !!!) pour un ministère aussi putassier que bidon n'est pas innocent non plus. Juppé ayant toujours été au mieux avec Chirac, et ce dernier ayant annoncé son intention de "faire dans l'écologie", Sarko neutralise le vieillard vindicatif en prenant Juppé dans son équipe, neutralisant également et du même coup le maire "écologiste" (hahaha !) de Bordeaux... Il est adroit, le bougre, il faut lui laisser ça !...

Et puis, ce saupoudrage droite-gauche-centre et goyim-beur-feuj, quel superbe camaïeu !...

On ne sait pas encore ce que Sarko vaudra sur le plan de la politique pure, mais pour ce qui est de l'habileté politicienne, il est un peu là !

Écrit par : Martial | 19/05/2007

l'idée de demander aux touristes d'envoyer une carte postale au prix nobel emprisonné ne serait quand même pas venu au tout venant. rien que cela justifie les 25000 euros !
avec ceux-ci il n'aura même pas assez pour se payer la même montre que son ex-compagnon socialo dray. le pauvre.

Écrit par : esprit5 | 19/05/2007

Là, rien à redire: je suis d'accord avec le fait que le sieur Kouchner est on ne peut plus discutable. Là dessus: on est d'accord!!! Amen! Inch Allah!!! Tout arrive en ce bas-monde...
Il suffit de regarder aussi pourquoi il a monté 2 organisations de médecins internationaux...

Écrit par : Isa | 22/05/2007

Les commentaires sont fermés.