Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/04/2007

VOTER SARKOZY ? VOTER ROYAL ?

medium_images.36.jpgJe constate que la bataille fait rage dans notre camp et que l’on s’étripe joyeusement (une fois de plus !) pour savoir s’il vaut mieux voter « Sarko » ou « Ségo » au second tour. Je donne à dessein les surnoms qui sont habituellement employés – Sarko, Ségo – pour affirmer avec force que c’est une faute. Et une très grande faute, que d’attribuer des diminutifs « affectueux » à nos ennemis du système. Nous ne devons jamais entrer dans ce jeu-là. C’est déjà entrer dans une connivence qui est la leur, pas la nôtre. Nos ennemis, eux, qui sont plus malins que nous, ne commettent JAMAIS ce genre d’erreur à notre égard. Vous allez me dire que c’est un point de détail. Je ne le crois pas, ces termes finissent par entrer de façon subliminale dans l’esprit des gens et les influencent, même malgré eux.

Revenons à notre bataille, ou pseudo-bataille. Car elle est finalement bien utile pour escamoter quelques sujets qui fâchent, non ? Tant qu’on parle de ça, on laisse un peu le reste de côté… Je ne pense pas que nous ayons intérêt à choisir entre la peste et le choléra. Chacun des deux à sa façon sera le pire pour nous et puisque les électeurs nous ont éjectés (non sans quelques raisons, reconnaissons-le), laissons le système se débrouiller sans plus nous en mêler. D’ailleurs, nous avons plus urgent à faire. Si encore l’un des deux candidats s’était engagé en faveur de la proportionnelle, on aurait eu une vraie raison de s’interroger …

Je soumets à votre réflexion les deux textes suivants : le premier de Jacques Marlaud, maître de conférences en sciences de l’information à l’Université de Lyon III, proche de la « Nouvelle Droite », et le second de Konk, paru sur son blog, qui, avec son humour et sa finesse habituels, arrive à la même conclusion :

Jacques Marlaud : « La logique du barrage, telle qu'elle est prônée par Pierre Vial  est une logique pro-système puisque le tout sauf Sarko devient vive Sego. 
Face au système, il paraît franchement plus intelligent d'adopter la logique du "ni... ni... et advienne que pourra, mais sans ma participation", car ces petits messieurs vont faire le compte de l'abstention (plus encore que des votes blancs ou nuls), comme on l'a vu au 1er tour où l'on se félicitait du civisme et de l'esprit "démocratique" des Français, c'est à dire du bon fonctionnement de leur système à exclure toute troisième voie. Une abstention massive serait un signal fort, mais il ne faut pas trop y compter car, justement, beaucoup de monde se laisse prendre à ce dérisoire petit jeu.
Au ler tour, il était encore possible de perturber le système en votant pour le tiers exclu qui avait le plus de chance de détrôner l'un des deux partis de l'alternance (Bayrou plutôt que Le Pen, c'était évident, car le seul apte à battre Sarkozy au 2e tour, donc le seul aussi à pouvoir rétablir la proportionnelle).

Après cela, dans le désordre suscité par le reflux des partitocrates "républicains" droite-gauche, il aurait été plus facile d'entrer dans l'interstice (pour ceux qui ont le tempérament activiste) qu'avec le double verrouillage UMP-PS de l'horizon politique français qui nous pend au nez pour 5, voire 10 ans. Le véritable esprit révolutionnaire consiste à saboter le système et non à se prêter au jeu consistant à faire barrage à l'un de ses membres en favorisant l'autre.
Rien ne prouve que Ségolène sera moins nocive , moins atlantiste, moins pro-israélienne que Sarko.
Sa jobardise n'est peut-être plus à démontrer, mais elle est entourée de redoutables prédateurs aux dents longues  qui ne laisseront rien passer. Par ailleurs, Sarko veut de la discrimination positive mais elle veut régulariser massivement les sans-papiers. Est-ce mieux, est-ce pire ?

Alors black bonnet ou bonnet black, il faut blackbouler tout ça en ne collaborant pas avec le système ! Si vous me suivez, le 6 mai, il vaut donc mieux crapahuter dans la campagne fleurie, faire le marché aux puces local ou entamer un bon livre... tout plutôt que voter Ségo ou Sarko. »

Konk : QUE FAIRE LE 6 MAI? 

« Je me serais assez bien vu conseiller spécial du Président Le Pen ou du 1er ministre Gollnisch. Vous l'avez sans doute remarqué, j'ai un avis sur tout et je le donne volontiers... De temps en temps, une 607 bleu nuit serait passée me prendre pour m'emmener au petit aérodrome de Gray où m'aurait attendu un des hélicos de la Présidence, 1h1/2 de vol et me voici dans le jardin de l'Elysée ou de Matignon (à moins qu'il ne faille se poser à l'héliport de la Porte de Sèvres?)... On discute, on mange, je dors dans la petite chambre qui m'est réservée et le lendemain midi je suis chez moi. Et j'aurais fait ça pour pas cher, avec 1000 ou 2000 euros par mois je leur disais tout ce qui me passait par la tête. Je suis persuadé que j'aurais pu être utile...N'en parlons plus! Le Pen a perdu tout espoir d'être Président et moi d'être un jour du bon côté de la barrière. Les électeurs ont tranché: ils ne veulent pas de nous, faut pas s'imposer.

Que faire maintenant pour le 2e tour? Vous connaissez mon petit penchant pour Ségolène, elle est tellement plus sexy que Nicolas et elle peut donner une si jolie image de la France à l'étranger que je vous dirais bien de voter pour elle... Mais faut peut-être pas exagérer! Certains vont penser qu'il faut éviter à tout prix le retour de la gauche... Moi je dis qu'on ne doit pas s'en mêler, tout ceci ne nous regarde plus. »

http://konktextes.over-blog.com

Commentaires

ouaiiiis génial le complot judéo machin... au moins avec ce genre d'analyse on se prend pas la tête on choisit un responsable de tous les malheurs du monde et on lui pète la gueule...

mais c'est fini l'antisémitisme bande de rigards... ils sont forts les juifs maintenant ils ont une armée et un état, c'est fini l'époque où on pouvait leur taper dessus sans crainte.

Écrit par : povtype | 26/04/2007

Entièrement d'accord ! Laissons les moutons se débrouiller avec les loups, puisque tel est leur choix. Il faut maintenant prendre le plus de distance possible. J'ai l'habitude de penser que si cette France ne m'appartient pas, c'est réciproque (c'est davantage un but qu'une totale réalité, je paye tout de même des impôts qui sont redistribués aux parasites). On nous défend d'être acteurs, assumons-nous en tant que spectateurs, et critiquons la mise en scène, puisque nous payons le spectacle.
Assieds-toi au bord de la rivière, et tu verras passer le cadavre de ton ennemi (Lao Tseu).

Écrit par : Hervé | 26/04/2007

Au povtype. Chiche ! puisqu’ "ils" ont un état, une armée et tout le bataclan (y compris la bombe atomique, avec la volonté affichée de s’en servir préventivement contre les voisins qui n’en ont pas !), qu’est-ce qu’ils attendent pour rentrer tous chez "eux" au lieu de continuer à se faire accuser de "complot" et même risquer de se faire péter la gueule chez les autres ?
Cela dit, je suis d’accord avec Martial. Laissons les prédateurs se dévorer entre eux.

Écrit par : bajak | 26/04/2007

Un blog qui n'a pas son "troll" n'est pas un blog digne de ce nom. Bienvenue, donc, à "povtype", dont le pseudo parlant est annonciateur d'une élévation de pensée rare.

Écrit par : Martial | 26/04/2007

voterai Sarkozy, car son échec ouvrira un boulevard pour la droite nationale. D'autre part, l'invasion sera moins rapide et, donc, son élection obérerait moins l'avenir que celle de Royal. Après, bien sûr, je comprends ceux qui soient tentés par le vote "blanc".

Écrit par : FF | 26/04/2007

je suis du même avis

Écrit par : Paul-Emic | 26/04/2007

Excellents textes d'Anne Kling, de Jacques Marlaud et de Konk. Je suis totalement d'accord. J'introduis demain matin mon commentaire sur mon blog, avec un lien vers votre blog, en incitant vivement mes lecteurs à consulter vos articles. Entre la peste et le cholera, on ne choisit pas, on résiste!

Écrit par : Robert Spieler | 26/04/2007

mon commentaire perd de son sens car il se trouve décalé par rapport à la situation apparente existant au moment où je l'ai posté.
je suis donc du même avis qu'Anne Kling, Marlaud et Konk pour ne pas choisir car comme diraient Les Inconnus "cela ne nous regarde pas !"

Écrit par : Paul-Emic | 26/04/2007

Et si Sarko réussissait? L'avez-vous seulement envisagé? Si, sur toute une série de questions, le petit crépu agissait, pour de vrai? N'oublions pas qu'il bénéficiera du soutien de puissances qui ont fait défaut jusqu'à maintenant aux droitistes...

Evidemment sur la question identitaire on ne peut rien en attendre. Mais qu'attendre de la "Droite Nationale" en ce domaine? Y-a-til vraiment une différence ?

Et si l'avenir pour la mouvance était fermé à toute espérance électorale? Ne serait-ce pas ça la véritable leçon du 22 Avril? Le réveil "citoyen" des néo-Français, nos chérubins exotiques... Comme en Flandres...

S'il falllait envisager autre chose. Le communautarisme blanc par exemple...

Écrit par : IVANE | 27/04/2007

naturellement que s'il réussissait ce serait bien, mais comme jusqu'à présent il a toujours fait le contraire de ce qu'il annonçait, il est permis de douter

Écrit par : Paul-Emic | 27/04/2007

Et qu’est-ce qu’il pourrait donc "réussir" le sarko pour satisfaire, ne serait-ce que quelques-unes de nos aspirations ? A mettre un terme à l’immigration non-européenne et, autant que possible, en inverser le flux ? A assurer la sécurité dans les banlieues en neutralisant les bandes ethno-maffieuses ? A restaurer la démocratie et la liberté d’expression disparues de ce pays depuis maintenant bien longtemps en cassant les lois scélérates et l’influence désastreuse des "lobbies-qui-n’existent-pas" ? A enrayer le déclin démographique européenne par des mesures natalistes préférentielles ? A favoriser la construction de l’Europe politique afin de pouvoir s’opposer à la domination sionisto-américaine ? A prendre des mesures conséquentes pour préserver l’environnement et la dégradation de la planète, ce qui implique aussi une opposition à l’ultra-capitalisme mondialiste ? A relocaliser l’économie et la vie culturelle en favorisant l’autonomie régionale ?

Je veux bien faire preuve d’optimisme mais là, c’est carrément tomber dans la naïveté.

Écrit par : Sandy | 27/04/2007

Je disais simplement que le Sarko risque bien de réussir là où l'électorat est allé le chercher. Je veux dire restaurer un minimum de sécurité et s'attaquer à quelques uns des immobilismes syndicaux qui agacent le bourgeois. C'est tout.
Au demeurant, pour tout ce que tu signales, je ne suis pas sûr que le Front se montrerait plus efficace... Ni plus volontaire... Il ne suffit pas d'être élu. Encore faut-il pouvoir agir. Je remarque que Sarko a avec lui certaines puissances sans quoi rien ne se fait en France...
Du moins jusqu'à ce que se multiplent les néo-Français qui feront un sort à la Droite molle comme ils sont en train de le faire au FN... Trop tard pour la loi du nombre... Qui aura le courage de le dire ?

Écrit par : IVANE | 27/04/2007

Je suppose effectivement que pour satisfaire le bourgeois en s’attaquant aux syndicats, on a quelques raisons de lui faire confiance. Mais je ne suis pas sûr que l’urgence est là pour la masse des sympathisants du FN qui ont voté pour lui, sans parler de ceux qui ont voté Le Pen et qui se tâtent aujourd’hui.

En revanche, il est bien exact (lamentable et même scandaleux mais exact !) que la force de Sarkozy réside dans le fait qu’il est appuyé par "certaines puissances sans quoi rien ne se fait en France". Le problème c’est qu’il est très douteux que les intérêts de ces "puissances"-là correspondent à ce que recherchent la grande majorité des Français qui ont voté pour lui sur la considération des idées qu’ils pensaient être celles du FN. Lesquelles idées, reconnaissons-le, concernent surtout les questions identitaires et sécuritaires. Quel que soit alors l’appui des "puissances" (la honte quand même, y font même pas 1% de la population !), ce n’est pas en appliquant une discrimination positive envers les immigrés ou en mettant en place un truc qui s’appellerait "ministère de l’immigration et de l’identité nationale" qu’il a des chances de rassurer un peu le quidam moyen de ce pays.

Seule note positive, si j’ose dire, tout cela pourrait bien exacerber la crise et nous obliger enfin à nous poser les vraies questions. Et pour certains, peut-être même le plus grand nombre, à prendre position.

L’émergence du communautarisme blanc est bien au rendez-vous. Lentement mais sûrement, nous y sommes entraînés. Une fatalité pour certains, une dernière chance pour d'autres. J’espère seulement alors que la communauté des "puissances" n’aura pas la prétention d’en faire aussi partie, puisqu’elles ont déjà la leur, depuis toujours se définissant contre nous, à nos dépens.

Écrit par : Sandy | 27/04/2007

Parfaitement d'accord pour la conclusion communautaire. Moins sur les objectifs que se serait fixé un FN prétendument identitaire...
Je pars moi du principe que l'invasion est un fait que PERSONNE ne veut (ne peut?) remettre en cause. Pas plus le FN que Sarkozy. Raison pour laquelle Sarko n'est pas plus illégitime que Le Pen...
La question maintenant est de savoir si le FN saura se réformer pour accompagner cette émergence du communautarisme blanc. Pour servir enfin à quelque chose...

Écrit par : IVANE | 28/04/2007

A chaque fois que le Fn a dirigé une ville, la corruption a fait son apparition (mains propres... ouarf, ouarf), les impôts ont augmenté, la culture a reculé, la violence s'est installée. Les français ont eu le temps de vous observer ces dernières années, vous êtes fort mal placés pour donner des leçons de morale à tout le monde. Que la bêtise recule un peu et se dilue dans certaines propositions nauséabondes de M.Sarkosy, c'est sans doute la seule bonne nouvelle de ce premier tour !

Écrit par : aliscan | 29/04/2007

Les commentaires sont fermés.