Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/04/2007

LE VATICAN NE BAISSE PAS LA SOUTANE

Le représentant du Vatican en Israël, Mgr Antonio Franco, a indiqué le jeudi 12 avril qu’il refusait de participer, la semaine prochaine, aux commémorations de la shoah au mémorial de Yad Vashem à Jérusalem, en raison d’une représentation ambiguë du pape Pie XII concernant l’holocauste. Le mémorial israélien pour la mémoire de la shoah s’est dit “choqué et déçu” de ce refus.
 

“Cela me fait mal d’aller à Yad Vashem et de voir comment y est présenté Pie XII”, a expliqué le nonce apostolique en Israël, déclarant qu’il avait déjà fait part de ce reproche au mémorial l’année passée.
Il déplore la légende d’une photographie exposée depuis 2005, présentant Pie XII, pape sous la Seconde Guerre mondiale, parmi ceux “dont on devrait avoir honte pour ce qu’ils ont fait contre les juifs”.
“Cette photo offense toute l’Eglise catholique. C’est ce que j’ai voulu faire savoir” a-t-il indiqué.

 En réponse, le mémorial Yad Vashem a exprimé sa déception: “Nous sommes choqués et déçus que le représentant du Vatican en Israël ait choisi de ne pas respecter la mémoire de l’holocauste et de ne pas participer à la cérémonie officielle au cours de laquelle l’Etat d’Israël et le peuple juif commémorent les victimes. Cela contredit les déclarations du Pape qui avait souligné l’importance de se souvenir de l’holocauste et de ses victimes à l’occasion de sa visite à Yad Vashem”.

Le communiqué ajoute: “Yad Vashem se dédie à la recherche historique et le musée de l’holocauste présente la vérité historique sur le Pape Pie XII telle qu’elle est connue par les chercheurs aujourd’hui. Yad Vashem a dit au représentant du Vatican qu’il était prêt à continuer d’examiner le sujet, en soulignant que si on lui y donne accès, il étudierait avec plaisir les archives de Pie XII, afin de prendre éventuellement connaissance d’informations nouvelles et différentes de celles qui sont connues aujourd’hui”.

Certains historiens ont souligné la passivité et le silence face à la shoah de Pie XII, qui fut pape de 1938 à 1958, tandis que le Vatican a toujours mis en avant ses interventions en faveur des juifs.   

D'ailleurs, lors du décès de Pie XII en 1958,  Golda Meïr, alors ministre israélien des affaires étrangères, avait déclaré à la tribune de l’ONU: « Nous partageons la douleur de l’humanité pour la mort de Sa Sainteté Pie XII (...) Nous pleurons un grand serviteur de la paix et de la charité. Pendant les dix années de la terreur nazie, quand notre peuple a souffert un martyr effroyable, la voix du pape s’est élevée pour condamner les bourreaux et pour exprimer sa compassion envers les victimes. »  

source: http://legrif.wordpress.com

Commentaires

Il a fini par la baisser aux dernières nouvelles.
Paroles, paroles, paroles ....

Écrit par : Marcel | 15/04/2007

La prétendue "passivité", voire "complicité" de Pie XII vis-à-vis de l'"Holocauste" est une fiction infecte due à l'imagination haineuse d'un dramaturge anglo-saxon et protestant. A l'époque, des Juifs aussi éminents qu'Albert Einstein et Golda Meir - entre autres innombrables exemples - ont au contraire rendu hommage à Pie XII pour avoir sauvé des centaines de milliers de Juifs (on tient ce nombre de sources juives). Alors, ces Juifs éminents étaient-ils victimes d'une propagande vaticane éhontée ? On se permettra d'en douter !

Il est triste de voir des Juifs d'aujourd'hui reprendre à leur compte ladite fiction. Mais en fait, faut-il vraiment s'en étonner ?...

Ces attaques IMMONDES ET MENSONGÈRES contre Pie XII sont dues essentiellement au fait que celui-ci a été LE DERNIER PAPE ÉMINEMMENT ET INTÉGRALEMENT CATHOLIQUE. Ce n'est pas la peine d'aller chercher plus loin la cause véritable de l'acharnement satanique dont sa mémoire fait l'objet.

Je devais cette mise au point à la mémoire du dernier grand pontife en date de l'Eglise catholique, lequel est à cent lieues - par sa dignité et son élévation spirituelle et morale - de ce "Santo Subito" qu'on est en train d'essayer de nous fabriquer de toutes pièces, y compris en s'appuyant sur un "miracle" unique et parfaitement bidon.

Qui a dit que le "prince de ce monde" était non seulement "homicide depuis le commencement", mais aussi "menteur et père du mensonge" ?...

Écrit par : François | 15/04/2007

Les commentaires sont fermés.