Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/03/2007

SCANDALE A LA GARE DU NORD: LES FASCISTES ATTAQUENT!

medium_social_citoyen.2.jpgUn Congolais clandestin qui voyage aux frais de la collectivité de  "ceux qui se lèvent tôt" refuse le contrôle auquel prétendent le soumettre d'arrogants agents de la RATP qui croient faire leur  métier. Ils sont brutalisés par le quidam qui est finalement  intercepté par les forces de l'ordre.

Cette "chance pour la France", défavorablement connue, hélas, des services de police avait déjà 22  affaires à son actif.

Cette interpellation "au faciès" révolte, de manière bien compréhensible, les nombreux antiracistes qui fréquentent la gare du Nord à cette heure de grande affluence. Les provocateurs en uniforme sont assiégés dans leur local tandis qu'une partie de la gare est vandalisée par la légitime colère populaire. Deux cents personnes éprises de justice et caressant le rêve d'une société plus harmonieuse harcèlent les pandores jusqu'à une heure avancée de la nuit tandis que le trafic du métro et du RER est fortement perturbé.

L'opposition de "gauche" grisée par un "désir d'avenir" dont les contours se précisent ainsi peu à peu, met en cause "un climat sarkozien" fait de haine et de violences policières.

Quant au professeur François Bayrou qui sait à quel point certains de nos compatriotes se trouvent injustement stigmatisés (on se demande bien pourquoi en effet l'exclusion les frappe ainsi quand ils donnent chaque jour tant de preuves de leur volonté d'insertion) il propose de donner à ces victimes des cours de morale kantienne. Que n'était-il hier soir dans les sous-sol de la gare du Nord où son exposé ex cathedra aurait, c'est l'évidence même, soulevé l'enthousiasme juvénile de tous ceux qu'à défaut d'enseigner concrètement il se propose de diriger pour cinq ans.

Pierre Bérard

(dessin de Konk)

Commentaires

Merci pour cette interprétation hilarante d'un fait divers qui met une fois de plus en évidence la crétinisation accélérée des hexagonaux !...

Écrit par : Martial | 29/03/2007

Ce qui est impressionnant et inquiétant, c'est - à tout moment et en tout lieu - l'extraordinaire faculté qu'ont les racailles ethniques de s'ameuter pour s'opposer bruyamment et violemment à la loi comme à ceux dont la mission est de la faire respecter. L'hexagone est bel et bien en passe de devenir un "pays de non-droit", car ses "zones de non-droit" sont en train de se rejoindre comme des taches d'huile.

J'ai noté l'emploi systématique de l'expression "arrestation musclée", qui fleure bon la désinformation trotsko-immigrationniste ! Comment pourrait se passer la vingt-deuxième ou vingt-troisième arrestation d'une brute ethnique se foutant éperdument du pays qu'elle est venue coloniser sans droit, sinon de façon musclée, après que la brute en question eut frappé deux agents de la RATP ?... Je tire mon chapeau bien bas à toutes ces forces de police, qui passent leur temps à se faire amocher sans amocher personne ou presque. Jusqu'à quand durera leur patience ?...

Ce pays est bel et bien schizophrène, qui exige À LA FOIS la sécurité et l'immigration sans freins, en se plaignant de l'"incurie" de l'ex-ministère de l'Intérieur, d'une part, de son "intolérance" vis-à-vis de la colonisation allogène, d'autre part... Oh, pardon ! J'avais oublié qu'il était abusif et répréhensible de pratiquer un """amalgame""" entre insécurité et immigration !... Bien entendu, je me prosterne devant la HALDE et je retire bien volontiers ces propos sulfureux !

Écrit par : Martial | 29/03/2007

Décidément, on se fait plaisir ici

Il y a Rivarol en papier, et sur le virtuel il y a votre blog! Alors longue vie aux deux, qui nous sortent quelques minutes du quotidien irréel avec un brin d'insolence et de vérité

Écrit par : Nicolas | 30/03/2007

Les commentaires sont fermés.