Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/02/2007

DU RIFIFI AU PARLEMENT EUROPEEN

medium_dsc03645.jpgLe professeur Maciej Giertych, généticien, membre de l'Académie des sciences de Pologne, et président de la délégation de la Ligue des familles polonaises (LPR) au Parlement Européen, vient de publier, avec les fonds dudit Parlement, un petit livre écrit en anglais qui fait scandale.

Sous le titre Civilisations at war in Europe, le député européen décrit certaines caractéristiques, selon lui, du "peuple élu". La prudence est de mise dans l'entourage du Président du Parlement, le chrétien-démocrate Hans-Gert Pöttering, face à cet ouvrage qualifié de violemment antisémite: "Il n'y a pas de censure a priori des publications éditées par les députés européens".

La socialiste française Martine Roure, spécialiste des questions d'immigration au Parlement Européen, a, quant à elle, immédiatement réagi en ces termes: "C'est épouvantable du début à la fin. Nous avons demandé à des juristes de lire ce texte pour voir si on peut le poursuivre".

Commentaires

J'ai entré l'expression "violemment antisémite" dans le moteur de recherche Google, et j'ai trouvé... 101 000 réponses ! Qu'est-ce qui peut bien expliquer la sympathie de cet adverbe pour cet adjectif ?
Les partisans du choc des civilisations* et de son cortège de désinformation doivent enrager de voir ce sympathique professeur recaler le débat sur la réalité . Vivement que ce merveilleux ouvrage soit diponible ! (sous le manteau bien sûr, c'est ce qui fera son charme).
* Un mensonge ne fonctionne bien que si l'on modifie imperceptiblement les informations censées rendre compte de la réalité factuelle.

Écrit par : Hervé | 16/02/2007

À propos de mensonge, il y a aussi la méthode du "plus c'est gros, plus ça passe", qui est moins l'affaire des individus, mais davantage des états, des lobbies, des associations, des groupes de pression, etc...

Écrit par : Hervé | 16/02/2007

"... pour voir si on peut le poursuivre" :

Comme des hyènes tournant autour de l'éléphant pour voir si, des fois, elles ne pourraient pas se le faire ! On est là en présence du "réflexe LICRA" le plus typique.

"Nous avons demandé à des juristes..."

Il faut croire que le caractère scandaleux de cet ouvrage ne saute pas aux yeux du profane pour qu'on doive le confier à la lecture sourcilleusse de juristes qui, eux, sont payés à seule fin de chercher et de trouver la petite bête partout, y compris dans le verre à dents de chaque citoyen... Nous arrivons au point ubuesque où avant d'être publiés, tous les livres - même les traités de jardinage - devront passer par une commission de censure exclusivement composée de juristes rémunérés par la LICRA... ou plutôt par nos impôts, généreusement redistribués à la LICRA, entre autres vaches sacrées de la pensée unique et obligatoire.

Écrit par : Martial | 16/02/2007

Il y a encore autre chose qui a dû hérisser le poil de la LICRA : le livre a été publié avec les fonds du Parlement ! Ils savent très bien où cela mène ce genre de méthodes, puisque ce sont les leurs. Excellent !

Écrit par : Hervé | 16/02/2007

Je n'avais pas fait attention à ce détail croustillant : merci d'avoir égayé un peu plus ma soirée !

Écrit par : Martial | 16/02/2007

L'élargissement de l'UE n'en finit pas de réserver des surprises à la classe politico-médiatique, et pas seulement au sujet de la Turquie, voulu par Bruxelles, mais refusé par tous les citoyens européens.

Il ne manquerait plus que les Européens de l'est obtiennent la condamnation officielle du communisme et l'inculpation de ceux qui se réclameraient de l'idéologie des 100 millions de morts pour que tous nos "péripoliticiens" demandent la sortie de l'UE.

Écrit par : National-Libertaire | 20/02/2007

Les commentaires sont fermés.