Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/12/2006

2) La LICRA: son origine - ses objectifs - ses moyens d'action - le secret de son influence

Quelques courts extraits du livre illustrant ces diverses facettes vous seront proposés sur ce blog sous la rubrique "Extraits de La France LICRAtisée"

SON ORIGINE - 2ème extrait: Qui étaient Schwartzbard, Petlura, Makhno et les autres?

Au procès, les projecteurs furent braqués sur un seul point de la scène, et un certain nombre de faits pour le moins troublants furent soigneusement escamotés. Samuel Schwartzbard fut présenté comme un tranquille horloger, poète à ses heures. Il était horloger, c'est vrai, mais on oublia de préciser qu'il était également membre du groupe anarchiste juif "L'autodidacte". Né en 1886 en Bessarabie, il avait connu la guerre civile russe de 1905 puis s'était réfugié à Paris. Il avait combattu durant la première guerre mondiale pour la France dans les rangs de la Légion étrangère et était retourné en Ukraine en 1917, l'année de la révolution, à bord d'un bateau où il avait distribué de la propagande bolchevique. Après trois années passées en Ukraine, il était rentré à Paris en 1920.

Qu'avait-il fait en Ukraine durant ces trois années? Sûrement pas de la villégiature car peu d'endroits au monde étaient alors plus troublés que cette immense région - les quatre cinquièmes de la France - âprement disputée. Une région agricole riche, jadis appelée "le grenier de l'Europe", marquée depuis toujours par un fort esprit d'indépendance. Durant ces trois années, de 1917 à 1920, la guerre civile faisait rage en Ukraine où pas moins de quatre armées s'affrontaient et dévastaient les campagnes: les "blancs", c'est-à-dire ce qu'il restait de l'armée tsariste, l'Armée rouge bolchevique qui essayait de s'emparer de cette région rebelle, les anarchistes, tantôt alliés, tantôt ennemis des rouges, et pour corser le tout, les nationalistes de Simon Petlura.

medium_petlura.2.jpgCe dernier avait adhéré très jeune au parti révolutionnaire ukrainien qui militait pour l'indépendance de la grande Russie. En 1919, Simon Petlura devient le chef d'une très éphémère république indépendante d'Ukraine qui parvient à se créer à la faveur des troubles liés à la révolution. A ce titre, il est chef des armées et lutte évidemment contre les autres fractions. Il sera finalement battu, comme les blancs et les anarchistes, par les bolcheviques qui tenteront de l'assassiner. Il s'enfuit de son pays et trouve refuge à Paris en 1924.

Les anarchistes, quant à eux, étaient dispersés en un certain nombre de mouvements dont le plus important fut celui de Nestor Makhno, qui réussit à entraîner à sa suite d'importantes masses paysannes, ce qui n'était pas le cas des bolcheviques dont la population se méfiait. A juste titre d'ailleurs, comme elle ne tardera pas à le vérifier. Les bolcheviques firent tout pour évincer les anarchistes, en qui ils voyaient une dangereuse concurrence, et y réussirent finalement, en les trahissant, en 1921.

Pendant ces trois années, de 1917 à 1920, le paisible horloger Schwartzbard combattit en Ukraine, c'est une certitude. Mais aux côtés de qui? de l'Armée rouge? des anarchistes? Ce qui est sûr, c'est qu'il continua à fréquenter Nestor Makhno quand, après la défaite des anarchistes, ils se réfugièrent, eux aussi, à Paris.

Les commentaires sont fermés.